Show item record

dc.contributor.advisorParent, Sophie
dc.contributor.authorComeau, Stéphanie
dc.date.accessioned2014-03-25T15:57:44Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2014-03-25T15:57:44Z
dc.date.issued2014-03-03
dc.date.submitted2013-07
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/10433
dc.subjectDéveloppement cognitiffr
dc.subjectDéveloppement socio-émotionnelfr
dc.subjectPréparation scolairefr
dc.subjectEnvironnement extra-familialfr
dc.subjectParcours de gardefr
dc.subjectCognitive developmentfr
dc.subjectSocio-emotional developmentfr
dc.subjectSchool readinessfr
dc.subjectExtra-familial environmentfr
dc.subjectSequence of childcarefr
dc.subject.otherPsychology - Developmental / Psychologie du développement (UMI : 0620)fr
dc.titleDifférents parcours de fréquentation des milieux de garde peuvent-ils modérer le lien prédictif entre les caractéristiques socio-familiales et le niveau de préparation scolaire des enfants?fr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePsychoéducationfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractLe niveau de préparation scolaire des enfants est un prédicteur important de la réussite scolaire ultérieure. Les études ont montré que la fréquentation d’un milieu de garde extra-familial avant l’entrée en maternelle influence le niveau de préparation scolaire des enfants. L’objectif de cette étude est d’examiner quels parcours de garde sont associés à une meilleure préparation scolaire autant sur le plan cognitif que socio-émotionnel. Le second objectif est d’examiner si les différents parcours de garde contribuent différemment à la préparation scolaire selon les caractéristiques socio-familiales de l’enfant. Cinq cent soixante-douze enfants ont été recrutés à partir du registre des naissances du Québec et ont été suivis de l’âge de 5 mois jusqu’à leur entrée en maternelle. Trois parcours de garde ont été considérés: la garde continue en milieu familial (F-F), la garde en milieu familial durant la petite enfance suivie de la garde en installation durant l’âge préscolaire (F-I) et la garde continue en installation (I-I). Le niveau de préparation scolaire des enfants ayant suivi un de ces parcours de garde a été comparé à celui des enfants n’ayant jamais fréquenté de façon régulière un service de garde. La dimension cognitive de la préparation scolaire a été évaluée à l’aide du test du Lollipop et la dimension socio-émotionnelle à l’aide du Questionnaire des comportements sociaux. Les résultats indiquent qu’un parcours de garde favorise la dimension cognitive de la préparation scolaire de tous les enfants, sans nuire à la dimension socio-émotionnelle : le parcours F-I. On observe en outre un effet modérateur de la scolarité maternelle : lorsque les mères ont fait des études universitaires, la préparation scolaire de leurs enfants sur les deux dimensions de la préparation scolaire est aussi élevée pour ceux qui n’ont jamais fréquenté de service de garde sur une base régulière que pour ceux qui ont suivi le parcours de garde F-I. La présente étude confirme la contribution positive des milieux de garde au développement cognitif des enfants de milieux défavorisés. De plus, les résultats de cette étude précisent quel parcours de garde est associé à la meilleure préparation scolaire des enfants. Le parcours de garde F-I pourrait contribuer à réduire l’écart entre ceux qui sont prêts à entrer à l’école et ceux qui ne le sont pas et favoriser le succès scolaire pour tous les enfants, réduisant du coup les inégalités sociales.fr
dcterms.abstractSchool readiness is an important predictor of future academic success. Studies have shown that childcare before kindergarten entry influences academic readiness of children. The objective of this study is to examine which sequences of childcare type are associated with better cognitive and socio-emotional school readiness. The second objective is to examine whether the different sequences of childcare type contribute differently to the school readiness as function of social and family characteristics. 572 children from Quebec were randomly selected from the birth’s register and were followed from 5 months of age until they entered kindergarten. Three sequences of childcare type were considered: continuous home-based care (F-F), home-based care in infancy and center care during preschool period (F-I) and continuous center care (I-I). School readiness of children following one of these sequences of childcare type was compared to those of children who have never used a regular type of care. Cognitive school readiness was assessed with the Lollipop test and socio-emotional school readiness was assessed with the Social Behavior Questionnaire. The sequence of childcare type that promotes the best cognitive school readiness without compromising the socio-emotional dimension is the F-I sequence. Conversely, when the mother had a high level of education (university), children who have stayed at home are as well prepared to enter school as the ones that had followed the F-I sequence of care. Findings of this study confirm the positive contribution of childcare on cognitive development of disadvantaged children. In addition, results of this study specify which sequence of care promotes optimal child development. Attending F-I sequence could reduce the gap between those who are ready to enter school and those who are not and thus ensure that all children start school with the same chance of success. In this way, it would be possible to reduce social inequalities.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record