Show item record

dc.contributor.advisorChouinard, Roch
dc.contributor.authorCabot, Isabelle
dc.date.accessioned2012-03-26T19:50:50Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2012-03-26T19:50:50Z
dc.date.issued2012-03-01
dc.date.submitted2012-01
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/6897
dc.subjectIntérêten
dc.subjectUtilitéen
dc.subjectEngagementen
dc.subjectRendementen
dc.subjectMotivationen
dc.subjectInterdisciplinaritéen
dc.subjectApprentissageen
dc.subjectInteresten
dc.subjectUtilityen
dc.subjectInvolvementen
dc.subjectPerformanceen
dc.subjectMotivationen
dc.subjectCross-curicularen
dc.subjectLearningen
dc.subject.otherEducation - Educational Psychology / Éducation - Psychologie pédagogique ou de l'éducation (UMI : 0525)en
dc.titleLe cours collégial de mise à niveau en français : l’incidence d’un dispositif pédagogique d’interdisciplinaritéen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences de l'éducation - Psychopédagogieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.namePh. D.en
dcterms.abstractCette thèse présente une exploration de l’impact que des enseignants peuvent exercer sur le développement de l’intérêt d’étudiants envers leur discipline d’enseignement. Le problème visé par l’étude était le faible niveau de maîtrise de l’orthographe des collégiens du cours de mise à niveau en français et le taux d’échec important à ce cours. Spécifiquement, l’objectif de l’étude était d’évaluer un dispositif pédagogique d’interdisciplinarité ayant pour but de stimuler le développement de l’intérêt de collégiens envers leur cours de mise à niveau en français (MNF). Le dispositif a consisté en un pairage entre un cours moins apprécié des collégiens (le cours de MNF) et un cours très populaire (un cours de psychologie de la sexualité). Ces deux cours ont donc été planifiés en construisant entre eux le plus possible de liens facilement perceptibles par les étudiants. Les écrits théoriques permettaient de croire qu’un intérêt envers le cours de MNF pourrait émerger si l’on menait, dans le cours de français, des activités d’apprentissage utilisant les notions étudiées dans le cours de psychologie. De plus, la théorie du développement de l’intérêt d’Hidi et Renninger (2006) laissait anticiper un approfondissement de cet intérêt envers la matière en général (le français) et non seulement envers le cours. Par ailleurs, la littérature du champ de la motivation scolaire permettait de s’attendre à ce que cet intérêt soit lié à une plus grande perception de l’utilité du cours de MNF de la part des étudiants, ainsi qu’à un meilleur engagement et un meilleur rendement. Pour vérifier ces hypothèses, un devis quasi-expérimental avec condition témoin et suivi longitudinal a été adopté. Le groupe expérimental (GE) était composé de 27 collégiens inscrits aux deux cours : le cours de MNF et le cours de psychologie de la sexualité. Le groupe témoin (GT) était composé de 79 collégiens inscrits au cours de MNF sans être exposés à une condition d’interdisciplinarité. L’intérêt, l’utilité, l’engagement cognitif et l’engagement comportemental ont été mesurées à l’aide d’échelles de type Likert. De plus, la prise des présences en classe par les enseignants a été utilisée comme mesure supplémentaire de l’engagement comportemental. Le rendement, représenté par la performance en orthographe, a été évalué par l’administration d’une dictée avant puis après l’intervention. Les résultats d’une analyse de multivariance (MANOVA) ont révélé un intérêt envers le cours de MNF significativement plus grand après l’intervention pour le GE, comparativement au GT, tout comme une plus grande perception de l’utilité du cours et un meilleur engagement comportemental. Concernant le rendement en orthographe, le nombre d’erreurs d’orthographe grammaticale a diminué davantage entre les deux temps de mesure pour le GE comparativement au GT. Cette différence est significative. Ces résultats suggèrent de valoriser l’interdisciplinarité dans l’enseignement au collégial.en
dcterms.abstractThis thesis presents an exploration of the influence that teacher can have on student’s development of interest toward the courses they give. The formal goal of this study was to evaluate a pedagogical intervention focusing on interdisciplinary in order to stimulate the interest of college students for their Preparatory French course (PF). This pedagogical process consisted of a linkage between two courses: one less appreciated by the students (PF) and one chosen for interest by the students (a psychology of sexuality course). Then, as much links as possible have been planed between these courses. From the literature, it was possible to believe that an interest for the PF course would emerge if French learning activities were done, using notions studied in the psychology course. The Hidi’s and Renninger’s (2006) theory about development of interest let anticipate the development of the interest for learning French. Plus, school motivation’s literature let expect that this interest would be associate with a higher perception of utility for the PF course from the students, a better engagement in this course and a better performance in written orthography. To evaluate this intervention, a quasi-experimental design with a control condition and quantitative methodology has been adopted. The experimental group (EG) was composed of 27 college students registered in the two courses: the PF course and the psychology of sexuality course. The control group (CG) was composed of 79 college students registered in the PF course without being exposed to any interdisciplinary condition. Likert scales were used to measure interest and utility. Likert scales and presences in class noted by the teachers were used to measure engagement. A dictation, administered before and after the intervention, measured the performance in written orthography. The results of a multivariate analysis (MANOVA) revealed higher interest scores for the EG at the end of the semester, compared to the CG, as for perceived utility and behavioral engagement. For the orthographic performance, the number of orthographic grammatical mistakes was significantly lower for the EG after the intervention, compared to the CG. These results are discussed in the light of scientific literature. They suggest according more value to interdisciplinary in the teaching practices in college.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record