Show item record

dc.contributor.advisorTrépanier, Nathalie
dc.contributor.authorRivera Vergara, Angie
dc.date.accessioned2010-03-19T18:08:21Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-03-19T18:08:21Z
dc.date.issued2010-02-04
dc.date.submitted2009-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/3601
dc.subjectélève dysphasiqueen
dc.subjectclasse de langageen
dc.subjectefficacitéen
dc.subjectréussite éducativeen
dc.subjectdysphasic childrenen
dc.subjectlanguage classroomen
dc.subjecteffectivenessen
dc.subjecteducational successen
dc.subject.otherEducation - Special / Éducation - Enseignement spécial (UMI : 0529)en
dc.titleÉtude de l’efficacité des classes de langage dans la région de Montréal sur la réussite éducative des élèves dysphasiques sévèresen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences de l'éducation - Psychopédagogieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des sciences de l'éducation)fr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM.A.en
dcterms.abstractCette recherche porte sur la situation des élèves dysphasiques au Québec. En effet, l’identification de leur trouble, l’accessibilité à des services adaptés et la scolarisation de ces élèves a connu, à travers les années, quelques problèmes. Actuellement, 66,40% des élèves dysphasiques sévères au Québec ne sont pas scolarisés en classe ordinaire (MELS, 2008b). Une partie d’entre eux se retrouve dans des classes de langage aussi appelées classes de communication. Ce milieu de scolarisation fait partie du niveau 5 du système en cascade proposé dans le rapport COPEX (MEQ, 1976). Ce type de service a été mis en place afin de répondre, entre autres, aux besoins particuliers de la population d’élèves dysphasiques sévères. Par contre, leur efficacité par rapport à la réussite éducative de ces élèves n’est toujours pas évaluée. La recension des écrits a permis l’approfondissement des éléments-clés de la recherche, soit la dysphasie, la classe de langage et l’efficacité. Cette même recension a permis à la chercheuse de se positionner par rapport au cadre méthodologique utilisé. Ainsi, cette étude qualitative de type exploratoire vise à aller chercher sur le terrain des informations concernant l’efficacité des classes de langage. Celles-ci ont été collectées en utilisant principalement l’entretien individuel, le questionnaire ayant plutôt servi à collecter des informations factuelles sur les participants. Les personnes questionnées, qui sont au nombre de neuf, sont les principaux agents qui gravitent autour de l’élève dysphasique sévère fréquentant une classe de langage : les parents, les enseignants et les orthophonistes. Les résultats permettent une avancée dans la recherche pour ce qui est des effets de la classe de langage sur la réussite éducative des élèves dysphasiques sévères.en
dcterms.abstractThis research focuses on the situation of dysphasic students in Quebec. Indeed, the identification of their disorder, the accessibility to appropriate services and the education of these students had, over the years, some problems. Currently, 66,40 % of dysphasic students in Quebec are not in a regular class (MELS, 2008a). Some of them are in language classroom also called communication classroom. This education environment is part of the services for students with handicaps or learning or adjustment difficulties proposed in COPEX report (MEQ, 1976). However, their effectiveness in educational success of these students is not evaluated. The literature review allowed the deepening of key elements of this research: dysphasia, language classroom and effectiveness. This same literature review allowed the researcher position relative to the methodological framework used. Thus, this qualitative study of exploratory type aims to get in schools information about the effectiveness of language classroom. These were collected using mainly individual interview, questionnaire rather used to gather factual information about participants. The people interviewed are the principal actors around the dysphasic children: parents, teachers and speech therapists. The results allow a step forward in the research for effects of language classroom on the educational success of dysphasic children.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record