Show item record

dc.contributor.advisorCharland, Jean-Pierre
dc.contributor.advisorSchmitt, Jean-Claude
dc.contributor.authorPoyet, Julia
dc.date.accessioned2010-03-19T16:36:09Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-03-19T16:36:09Z
dc.date.issued2010-02-04
dc.date.submitted2009-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/3587
dc.subjecttempsen
dc.subjecttimeen
dc.subjectconcepten
dc.subjectrepresentationen
dc.subjectUnivers socialen
dc.subjectsocial universeen
dc.subject.otherEducation - Elementary / Éducation - Enseignement primaire (UMI : 0524)en
dc.titleDimensions des représentations du concept de Temps dans treize classes du préscolaire et du premier cycle du primaire au Québecen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences de l'éducation - Didactiqueen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.namePh. D.en
dcterms.abstractDepuis la rentrée scolaire de septembre 2002, les écoles primaires québécoises doivent composer avec une nouvelle organisation des programmes ainsi qu’avec de nouveaux contenus. Au premier cycle, en univers social, la compétence visée est « Construire sa représentation de l’espace, du temps et de la société » (MEQ, 2001). Or, nous savons que, pour bâtir un enseignement qui a pour but de guider un individu dans la construction de sa représentation, il est nécessaire d’avoir conscience de ses représentations initiales de l’objet. Mais, quelles sont les représentations du temps des élèves de maternelle et de premier cycle du primaire au Québec? C’est la question que nous nous posons dans cette thèse. Pour y répondre, nous avons cherché à circonscrire le temps dont il est question en proposant une réflexion théorique sur son essence et en analysant les sens qu’il prend dans le programme. Puis, nous avons mis en place une méthodologie et les outils lui étant nécessaires pour dégager les dimensions de représentations présentes dans les discours de 164 sujets de maternelle, de première et de deuxième année, répartis sur 13 classes d’écoles de la grande région montréalaise. À l’issue de cette recherche, nous pouvons proposer aux chercheurs et aux enseignants une nouvelle liste de dimensions de représentations du temps adaptée au contexte québécois actuel. Cette liste nous permet de dépeindre le paysage des représentations du temps des élèves des classes que nous avons visitées. Enfin, riche de nos résultats, nous pouvons émettre quelques remarques et principes pour l’enseignement du temps en classe.en
dcterms.abstractSince September 2002, elementary schools in Quebec have to use a new series of programs with a new content. In the first cycle, in social universe, the competence that is targeted is "Building its representation of space, time and society" (MEQ, 2001). But we know that to build a teaching with the aim to guide an individual in the construction of his/her representation, it is necessary to be aware of the initial representations of the object. But what are the representations of time for students in kindergarten and in the first cycle in elementary school in Quebec? That is the question we are asking in this thesis. To answer this question, we sought to express the time by proposing a theoretical reflection on its essence and analyzing the sense that it takes in the program. Our methodology identified the dimensions of these representations in the verbalization of 164 subjects in kindergarten and in first and second year of elementary school, spread over 13 classes in Montreal. Through this research, we would be able to provide researchers and educators with a new list of dimensions of time representations adapted to the current educational system in Quebec as well as to express the representations of time from the classes that we have visited. Finally, thanks to these results, we will be able to suggest a few remarks and principals on how to teach time in classrooms.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record