Show item record

dc.contributor.advisorBoucher, Victor
dc.contributor.advisorJemel, Boutheina
dc.contributor.authorRossier-Bisaillon, Antonin
dc.date.accessioned2021-01-22T15:21:22Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2021-01-22T15:21:22Z
dc.date.issued2020-12-16
dc.date.submitted2019-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/24340
dc.subjectrythmefr
dc.subjectlecturefr
dc.subjectchunkingfr
dc.subjectoscillationsfr
dc.subjectoculométriefr
dc.subjectrhythmfr
dc.subjectreadingfr
dc.subjecteye-trackingfr
dc.subject.otherLanguage - Linguistics / Langues - Linguistique (UMI : 0290)fr
dc.titleLiens entre les habiletés rythmiques et les compétences de décodage en lecture : associer les périodicités oculaires au chunking perceptif en parole luefr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineLinguistiquefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractPlusieurs études documentent des liens entre des habiletés dans des tâches liées au rythme et certaines compétences de base en lecture. Par exemple, des corrélations significatives sont observées chez des enfants et des adolescents entre des scores en décodage de la lecture et le niveau de réussite dans des tests qui impliquent de se synchroniser à une cadence ou une séquence rythmique. De plus, il est connu que la dyslexie s’accompagne souvent de plusieurs difficultés sur le plan rythmique, et des études récentes en électroencéphalographie (EEG) et magnétoencéphalographie (MEG) ont proposé que ces lacunes soient reliées à des patrons d’activité atypiques dans les oscillations neuronales de basse fréquence du système nerveux central. Comment expliquer que le rythme et la lecture soient ainsi liés sur le plan développemental? Dans plusieurs études, on fait référence à la conscience phonologique comme variable médiatrice pour comprendre cette association de façon indirecte. À la différence de ces théories, le présent mémoire propose une explication plus directe du lien entre rythme et lecture, dans laquelle on met l’accent sur le rôle intrinsèque du rythme pour le chunking d’information verbale en lecture à voix haute ou silencieuse. Pour tester cette hypothèse, on a mené une expérience durant laquelle 43 participants et participantes ont lu des textes alors que leur voix et leurs mouvements oculaires étaient enregistrés par un appareil d’oculométrie. Les résultats montrent que le rythme implicite d’un texte est suivi de façon stricte dans la lecture orale des participants, indépendamment d’amorces rythmiques auditives présentées avant le texte. De plus, certaines mesures probabilistes de fixations oculaires concordent avec ce comportement de la voix, suggérant que l’échantillonnage visuel d’un texte puisse générer une forme de comportement rythmique séquentiel. On termine en discutant des implications de ces résultats de recherche pour les théories de la lecture.fr
dcterms.abstractNumerous studies have documented links between abilities in tasks involving rhythm and some basic reading skills. For instance, significant correlations are observed between children or adolescent’s reading skills and their performance on tasks on motor synchronization to an auditory cadence or rhythmic sequence. Moreover, it is known that dyslexia is often accompanied by difficulties at the rhythmic level, and recent studies in electroencephalography (EEG) and magnetoencephalography (MEG) have suggested that these deficits may result from atypical patterns of activity in low-frequency neuronal oscillations of the central nervous system. How can these developmental links between rhythm and reading be explained? In some studies, phonological awareness is used to understand this association, hence proposing an indirect explanation relying on a third variable to make sense of the phenomenon. Unlike these theories, the present work proposes a more direct explanation of the link between rhythm and reading, where the emphasis is put on the intrinsic role of rhythm for the perceptual chunking of verbal information in oral or silent reading. To test this hypothesis, an experiment is presented in which 43 participants had to read sentences orally while their voice and eye-movements were recorded by an eye-tracking system. Results show that the implicit rhythm of the text is strictly followed in the participants’ oral reading, independently of a rhythmic priming that was presented before the text. In addition, probabilistic measures of eye fixations resemble the voice’s rhythmic chunks, highlighting possible rhythmic properties of visual sampling for text reading. We conclude by discussing the implications of these results for theories of reading.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace