Show item record

dc.contributor.advisorDaigle, Daniel
dc.contributor.authorBruneau, Marie-Josée
dc.date.accessioned2018-06-11T19:57:58Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2018-06-11T19:57:58Z
dc.date.issued2018-03-21
dc.date.submitted2017-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/20569
dc.subjectOrthographe lexicalefr
dc.subjectApproches éducativesfr
dc.subjectDispositifs d'enseignementfr
dc.subjectSpellingfr
dc.subjectFormal properties of words (phonological, morphological and visual propertiesfr
dc.subjectPedagological approachesfr
dc.subjectTeaching devicesfr
dc.subjectPropriétés formelles des mots (propriétés phonologiques, morphologiques et visuelles)fr
dc.subject.otherEducation - Sciences / Éducation - Sciences (UMI : 0714)fr
dc.titlePratiques d'enseignement de l'orthographe lexicale : le cas des propriétés visuellesfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences de l'éducation - Didactiquefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des sciences de l'éducation)fr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractLe bilan actuel des performances des élèves en orthographe lexicale laisse croire que le milieu éducatif ne parvient pas à assurer la possibilité de développer cette compétence de manière acceptable au terme de la scolarisation des élèves (MELS, 2010). La compétence orthographique, qui est la capacité à produire des mots selon la norme grâce au recours à des connaissances associées aux mots emmagasinés en mémoire (Daigle et Montésinos-Gelet, 2013), est tributaire d’un enseignement formel de nombreux savoirs (Graham et al., 2008). Ces connaissances se rapportent aux informations phonologiques, morphologiques et visuelles contenues dans les mots écrits. Des résultats obtenus par Daigle et al., (2016) révèlent que la grande majorité des erreurs, indépendamment du fait que les élèves soient ou non en difficulté, se rapporte aux propriétés visuelles des mots (erreurs visuo-orthographiques et erreurs lexicales). À la lumière de la problématique liée à l’acquisition de l’orthographe et des données récentes de la recherche, ce travail cherche à documenter les pratiques d’enseignement de l’orthographe lexicale. Plus spécifiquement, trois domaines de connaissances sont ciblés par la présente étude : 1) les pratiques d'enseignement liées aux propriétés visuelles des mots, 2) les approches éducatives qui guident le choix des enseignants quant à leurs pratiques et 3) les dispositifs spécifiques exploités en salle de classe. Ultimement, l'objectif général de cette étude est de contribuer à la réflexion entourant les pratiques les plus susceptibles de contribuer à l'augmentation de la compétence orthographique. Pour atteindre nos objectifs, nous avons eu recours à des entrevues individuelles et à des groupes de discussion. Les résultats indiquent que les propriétés visuelles des mots sont peu connues des enseignants et, en conséquence, peu enseignées. Lorsqu'un enseignement de l'orthographe lexicale a lieu, les enseignants privilégient une approche explicite et recourent à divers dispositifs visant principalement les habiletés métaorthographiques des élèves.fr
dcterms.abstractThe current research implies that our school system cannot bring students to an acceptable level of orthographic competence (MELS, 2010). This competence, which can be defined as the ability to spell words correctly (according to the linguistic norm) through the use of knowledge that is stocked in memory (Daigle et Montésinos-Gelet, 2013), is primarily influenced by formal instruction (Graham et al., 2008). Orthographic knowledge is linked to the phonological, morphological and visual characteristics of written words. Recent research results (Daigle et al., 2016) suggest that most orthographic errors are related to the visual aspects of written words. In light of this acquisitional problem and given the need for more empirical research to better understand it, this study aims at documenting actual teaching practices associated to spelling instruction. More specifically, this study tries to describe 1) the teaching practices associated with visual aspects of words, 2) the pedagogical approaches that influence teacher’s choices and 3) the specific teaching devices used in the classroom for the purpose of spelling instruction. Results indicate that visual properties of words are not well known by teachers and, consequently, are not taught systematically to students. When spelling instruction occurs, teachers often use an explicit teaching approach and try to have students develop some meta-orthographic abilities.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record