Afficher la notice

dc.contributor.advisorLefrançois, Pascale
dc.contributor.advisorFoucambert, Denis
dc.contributor.authorArseneau, Rosianne
dc.date.accessioned2017-05-18T20:44:10Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2017-05-18T20:44:10Z
dc.date.issued2017-03-27
dc.date.submitted2016-10
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/18595
dc.subjectDidactique de la grammairefr
dc.subjectPhrase subordonnée relativefr
dc.subjectSyntaxe écritefr
dc.subjectDidactique de l’écriturefr
dc.subjectCoopérationfr
dc.subjectEnseignement secondairefr
dc.subjectRecherche-actionfr
dc.subjectGrammar instructionfr
dc.subjectRelative clausefr
dc.subjectWritten syntaxfr
dc.subjectWriting instructionfr
dc.subjectCooperationfr
dc.subjectSecondary educationfr
dc.subjectAction researchfr
dc.subject.otherEducation - Language and Literature / Éducation - Langues et littérature (UMI : 0279)fr
dc.titleCoopérer pour apprendre la syntaxe écrite : recherche-action sur la phrase subordonnée relative en troisième secondairefr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences de l'éducation - Didactiquefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractCette recherche vise à documenter les apprentissages d’élèves du secondaire en situation d’écriture suivant l’expérimentation d’une séquence didactique fondée sur la coopération. Vu le nombre important d’erreurs syntaxiques dans les textes des élèves du secondaire tel que rapporté par le MÉLS (2012), notre séquence didactique cible une structure syntaxique, la phrase subordonnée relative. En plus de causer des difficultés aux apprenants de français notamment dans le choix du pronom relatif, la phrase subordonnée relative est un objet d’enseignement touffu reconnu comme posant des défis nombreux aux enseignants de français à la lumière des travaux du Groupe de recherche pour l’analyse du français enseigné (e.g. Dolz et Schneuwly, 2009a, 2009b). Après avoir décrit la situation d’écriture et la phrase subordonnée relative de manière conceptuelle, nous dégageons des principes issus de la didactique de la grammaire et de la didactique de l’écriture jugés pertinents pour favoriser l’apprentissage de la relative et la mobilisation des connaissances grammaticales en situation d’écriture. Nous intégrons à ces principes un principe innovateur pour la didactique, celui fondé sur la coopération. Développé dans le courant de l’apprentissage coopératif, la coopération est une approche pédagogique visant à structurer le travail en petits groupes afin d’établir une dynamique d’interdépendance positive (Johnson et Johnson, 2009) de manière à induire le déroulement d’interactions verbales entre les élèves montrées comme étant plus fructueuses pour l’apprentissage que celles ayant cours en l’absence de cadre coopératif (e.g. Krol et al., 2004). Suivant une démarche de recherche-action menée conjointement avec une enseignante, la séquence didactique est conçue puis expérimentée auprès de 55 élèves de trois classes de 3e secondaire de Montréal (Canada) de manière à actualiser les principes didactiques retenus. Deux instruments sont utilisés pour documenter les apprentissages des élèves. Le texte vise à documenter l’évolution dans la production des phrases subordonnées relatives, alors que l’entretien métagraphique vise l’évolution des habiletés métalinguistiques en lien avec ces phrases subordonnées relatives. L’analyse des textes collectés au prétest et au posttest (n = 107) montre une diminution significative des erreurs d’emploi du pronom relatif, ainsi qu’une augmentation significative de l’emploi des pronoms relatifs complexes, tels que « dont » et « auquel ». L’analyse des entretiens métagraphiques au prétest et au posttest (n = 34) montre que les élèves recourent davantage aux critères syntaxiques pour expliquer l’emploi du pronom relatif, et qu’ils utilisent significativement plus de métalangage dans leurs explications. Les résultats de cette recherche mettent en lumière l’intérêt d’actualiser en classe de français les principes didactiques retenus, et plus spécifiquement celui innovant de la coopération en vue de réduire les erreurs syntaxiques dans les textes et de développer les habiletés métalinguistiques des élèves.fr
dcterms.abstractThis research aims to document the learning of grade-nine students in writing situation following the testing of a didactic sequence based on cooperation. Given the large number of syntactic errors in the texts of secondary students as reported by the MELS (2012), our series of courses targets a syntactic structure, the relative clause. In addition to causing problems for learners of French regarding the choice of the relative pronoun in particular, the relative clause is a dense teaching object known for posing many challenges to French teachers according to the work of Groupe de recherche pour l’analyse du français enseigné (e.g. Dolz et Schneuwly, 2009a, 2009b). After describing the writing situation and the relative clause conceptually, we extricate principles from the fields of grammar didactics and writing didactics deemed relevant to foster the learning of the relative clause and the mobilization of grammatical knowledge in writing situation. An innovative principle for teaching is integrated, one based on cooperation. Developed in the field of cooperative learning, cooperation is an educational approach aimed at structuring work in small groups to establish a dynamic of positive interdependence (Johnson and Johnson, 2009) so as to induce the unfolding of verbal interactions between students shown to be more fruitful in terms of learning than those prevailing in the absence of cooperative framework (e.g. Krol et al., 2004). Following an action research approach conducted jointly with a teacher, the series of courses is designed and tested with 55 students from three grade-nine students classes of Montreal (Canada) in order to actualize the didactic principles extricated. Two instruments are used to document students’ learning. The text aims to document the evolution in the production of subordinate clauses, while metagraphic interviews are aiming at metalinguistic skills related to these relative clauses. The analysis of texts collected at pretest and post test (n = 107) shows a significant decrease of mistakes in the use of relative pronoun in the texts, and a significant increase in use of complex relative pronouns such as "dont" (whose) and "auquel" (which). Analysis of metagraphic interviews at pretest and post test (n = 34) shows that students rely more on syntactic criteria to explain their use of the relative pronoun, and they use significantly more metalanguage in their explanations. The results of this research highlight the interest of implementing in French class didactic principles used, and more specifically the innovative cooperation one in order to reduce the syntactic errors in the texts and to develop students’metalinguistic skills.fr
dcterms.languagefrafr


Fichier(s) constituant ce document

Vignette

Ce document figure dans la(les) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice