Show item record

dc.contributor.advisorDembélé, Martial
dc.contributor.advisorSpillane, James P.
dc.contributor.authorDulude, Eliane
dc.date.accessioned2015-05-26T18:29:41Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2015-05-26T18:29:41Z
dc.date.issued2015-05-08
dc.date.submitted2015-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/12051
dc.subjectHigh stakes policyfr
dc.subjectCurriculum and instructional reformfr
dc.subjectSchool actorsfr
dc.subjectUniversity partnersfr
dc.subjectRhetorical analysisfr
dc.subjectPolitiques à enjeux élevésfr
dc.subjectRéforme curriculairefr
dc.subjectActeurs scolairesfr
dc.subjectPartenaires universitairesfr
dc.subjectAnalyse rhétoriquefr
dc.subject.otherEducation - Administration / Éducation - Administration (UMI : 0514)fr
dc.titleA qualitative study of curriculum and instructional efforts in relation to high stakes federal and district policies in one low-performing elementary schoolfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences de l'éducation - Administration de l'éducationfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractLes enjeux liés aux politiques éducatives ont considérablement changé au cours des dernières décennies. Ces changements sont liés, entre autres, à l’accroissement de l’imputabilité et de la reddition de compte qui est devenue une caractéristique importante des réformes curriculaires et pédagogiques. Les politiques à enjeux élevés exercent une pression énorme sur les districts et les écoles états-unienne afin qu’ils augmentent le rendement des élèves en utilisant des systèmes de conséquences (Hall & Ryan, 2011; Loeb & Strunk, 2007). Ces politiques envoient de puissants messages sur l'importance de certaines matières scolaires au détriment d'autres - circonscrivant les exigences en termes de compétences et de connaissances. La langue maternelle d’enseignement et les mathématiques sont devenues des mesures centrales sur lesquelles reposent l’évaluation et le degré de performance des districts et des écoles. Conséquemment, les administrateurs de districts et les directions d’écoles ont souvent recours à des réformes curriculaires et pédagogiques comme moyen d'augmenter le rendement des élèves dans les matières scolaires visées par ces politiques. Les politiques contraignent les acteurs scolaires de concentrer les ressources sur les programmes curriculaires et les évaluations, le développement professionnel, et la prise de décision pilotée par les données (Anagnostopoulos & Ruthledge, 2007; Honig & Hatch, 2004; Spillane, Diamond, et al., 2002; Weitz White & Rosenbaum, 2008). Cette thèse examine la manière dont les politiques à enjeux élevés opèrent quotidiennement dans les interactions et les pratiques au sein des écoles. Nous analysons plus particulièrement les différents messages provenant de la politique transmis aux acteurs scolaires sur les manières d'apporter des changements substantiels dans le curriculum et l'enseignement. Nous élargissons l’analyse en prenant en compte le rôle des administrateurs de district ainsi que des partenaires universitaires qui façonnent également la manière dont certains aspects des messages provenant des politiques sont transmis, négociés et/ou débattus et d’autres sont ignorés (Coburn & Woulfin, 2012). En utilisant l’analyse de discours, nous examinons le rôle du langage comme constituant et médiateur des interactions sociales entre les acteurs scolaires et d’autres parties prenantes. De telles analyses impliquent une investigation approfondie d’un nombre d’étude de cas limité. Les données utilisées dans cette thèse ont été colligées dans une école primaire états-unienne du mid-West. Cette étude de cas fait partie d’une étude longitudinale de quatre ans qui comprenait huit écoles dans les milieux urbains entre 1999 et 2003 (Distributed Leadership Studies, http://www.distributedleadership.org). La base de données analysée inclut des observations de réunions formelles et des entrevues auprès des administrateurs du district, des partenaires universitaires, de la direction d’école et des enseignants. En plus de l’introduction et de la problématique (chapitre 1) et de discussion et conclusion (chapitre 5), cette thèse comprend un ensemble de trois articles interdépendants. Dans le premier article (chapitre 2), nous effectuons une recension des écrits portant sur le domaine de l’implantation de politiques (policy implementation) et la complexité des relations locales, nationales et internationales dans les systèmes éducatifs. Pour démystifier cette complexité, nous portons une attention particulière à la construction de sens des acteurs scolaires comme étant une dimension clé du processus de mise en œuvre des réformes. Dans le deuxième article (chapitre 3), nous cherchons à comprendre les processus sociaux qui façonnent les réponses stratégiques des acteurs scolaires à l’égard des politiques du district et de l’état et en lien avec la mise en œuvre d’un curriculum prescrit en mathématiques. Plus particulièrement, nous explorons les différentes situations dans lesquelles les acteurs scolaires argumentent au sujet des changements curriculaires et pédagogiques proposés par les administrateurs de district et des partenaires universitaires afin d’augmenter les résultats scolaires en mathématiques dans une école à faible performance. Dans le troisième article (chapitre 4), nous cherchons à démystifier les complexités liées à l’amélioration de l’enseignement dans un environnement de politiques à enjeux élevés. Pour ce faire, nous utilisons l'interaction entre les notions d'agentivité et la structure afin d'analyser la manière dont les conceptions d’imputabilité et les idées qui découlent de l'environnement politique et les activités quotidiennes jouent dans les interactions entre les acteurs scolaires concernant sur l’enseignement de la langue maternelle. Nous explorons trois objectifs spécifiques : 1) la manière dont les politiques à enjeux élevés façonnent les éléments de l’enseignement qui sont reproduits et ceux qui sont transformés au fil du temps ; 2) la manière dont la compréhension des leaders de l’imputabilité façonne les aspects des messages politiques que les acteurs scolaires remarquent à travers les interactions et les conversations et 3) la manière les acteurs scolaires portent une attention particulière à certaines messages au détriment d’autres. Dans le dernier chapitre de cette thèse, nous discutons les forces et les limites de l’analyse secondaire de données qualitatives, les implications des résultats pour le domaine d’études de l’implantation de politiques et les pistes futures de recherches.fr
dcterms.abstractIssues related to instructional policy have significantly shifted in recent decades, as increased accountability has become a prominent feature of curricular reforms. High stakes policies exert tremendous pressure on districts and schools to improve student performance through incentive systems (Hall & Ryan, 2011; Loeb & Strunk, 2007). These policies send powerful messages about the importance of some subject matters over others – circumscribing skill and knowledge requirements. Literacy and mathematics, in particular, have become central measures by which districts and schools are assessed for their performance level. As a result, district officials and school leaders often employ curricular reform initiatives as a means to raise students’ performance in the subject matters targeted by such policies. Policy thus compels school actors to focus resources on curriculum and assessments, professional development, and data-driven decision-making (Anagnostopoulos & Ruthledge, 2007; Honig & Hatch, 2004; Spillane, Diamond, et al., 2002; Weitz White & Rosenbaum, 2008). This dissertation examines how high stakes policy operates in everyday interactions and practices in schools. More specifically, I analyze the different policy messages conveyed to school leaders and teachers about the ways to bring about substantial changes in curriculum and instruction. I expand the analysis by taking into account the role of district leaders and university partners in shaping which aspects of policy messages are being conveyed, negotiated and/or debated, and the ones that are ignored (Coburn & Woulfin, 2012). Using discourse analysis, I investigate the role of language as constitutive and a medium of school leaders’ and teachers’ social interactions with different stakeholders. Such analyses imply an in-depth investigation of a limited number of cases. The data for this dissertation were gathered in one elementary school in a mid-West state of the USA, as part of a larger four year longitudinal study that was carried out from 1999 to 2003 (Distributed Leadership Studies, http://www.distributedleadership.org). The dataset I analyzed includes observations of formal meetings –faculty meetings, professional development activities– as well as interviews with district administrators, university partners, school leaders and teachers. In addition to the introduction/problem statement (chapter 1) and the discussion/conclusion chapter, this dissertation comprises a set of three interrelated, yet independent articles. In the first article (chapter 2), I provide a theoretical and empirical framework on policy implementation and the complexity of local, national, and global interrelationships at play in educational systems. To disentangle this complexity, I pay close attention to school actors’ sense-making as one key dimension of the implementation process of reform initiatives. In the second article (chapter 3), I aim to better understand the social processes that shape school actors’ strategic responses to high stake state and district policies in regards to a mandated curriculum and instruction in mathematics. More specifically, I explore different situations where school leaders and teachers argued about the instructional changes proposed by district leaders and university partners in order to raise test scores in mathematics in a low-performing school. In the third article (chapter 4), to disentangle the complexities of instructional improvement in a high stakes policy environment, I use the interplay of agency and structure to analyze how accountability assumptions and ideas from the policy environment and the day-to-day activities play out in interactions among school leaders and teachers about reading instruction. I explore 1) how high stakes policy shapes which elements of instruction are reproduced and which ones are transformed over time; and 2) how leaders’ understandings of accountability shape which aspects of policy school actors notice through interactions and conversations and how they attend to some policy messages while ignoring others. In the last chapter of the dissertation, I discuss the strengths and limitations of secondary analysis of qualitative data, the implications of the findings for the policy implementation field and future research avenues.fr
dcterms.languageengfr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record