Show item record

dc.contributor.advisorPorterfield, Todd
dc.contributor.authorStaniscia, Mélanie
dc.date.accessioned2012-09-11T13:36:23Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2012-09-11T13:36:23Z
dc.date.issued2012-08-03
dc.date.submitted2012-03
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/8528
dc.subjectGiovanni Bellinien
dc.subjectGiovanni Bellinien
dc.subjectPaysage vénitienen
dc.subjectVenetian landscapeen
dc.subjectVillaen
dc.subjectVillaen
dc.subjectPeinture dévotionnelleen
dc.subjectDevotional paintingen
dc.subjectVierge à l'enfanten
dc.subjectVirgin and childen
dc.subject.otherCommunications and the Arts - Art History / Communications et les arts - Histoire de l’art (UMI : 0377)en
dc.titleÉtude de la fonction symbolique du paysage dans les tableaux dévotionnels de Giovanni Bellinien
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineHistoire de l'arten
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM.A.en
dcterms.abstractDans les années 1500, la villa qui se présentait comme une alternative à la ville permettait aux hommes de reprendre contact avec la nature. Cette dernière, qui possédait selon les théoriciens, hommes de lettres, architectes et médecins de l'époque des vertus sacrées et curatives contribuait au bonheur de l'être humain. Alors que les villas se multipliaient dans les campagnes vénitiennes l'on vit apparaître dans les années 1500, une tendance à incorporer la villégiature dans les tableaux de paysage. Les peintres comme Giovanni Bellini avaient recours à la nature pour créer la charge sacrée de leurs oeuvres et instaurer un sentiment de bien-être chez le spectateur. Le paysage dans lequel gravitaient les figures saintes contenait alors de nombreux symboles renvoyant à l'image de la Vierge Marie et du Christ. Les Vierges à l'enfant connurent ainsi une vague de popularité en Italie et en Flandres où le paysage symbolique avait pour effet de stimuler la dévotion des fidèles.en
dcterms.abstractDuring the 1500's,the villa was as a safe alternative to the city, offering to men the possibility to establish a relationship with nature. The villa was for writers, architects, and doctors a safe haven equipped with curative as well as sacred virtues that contributed to the happiness of mankind. While villas where multiplying in the Venetians countryside, they also began to be integrated in landscape paintings. Giovanni Bellini used nature to create the religious character of his works and to give a sense of well-being to his public. The bucolique landscape in which the religious figures gravited were presented with many symbols of the Virgin Mary and Child. The images of the Madonna, widely collected in Flanders and in Italy, stimulated the devotion of worshippers.en
dcterms.description« Pour respecter les droits d'auteur, la version électronique de ce mémoire a été dépouillée de ses documents visuels et audio-visuels. La version intégrale du mémoire a été déposée au Service de la gestion des documents et des archives de l'Université de Montréal ».en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record