Show item record

dc.contributor.advisorLefebvre, Guy
dc.contributor.authorAdil, Hind
dc.date.accessioned2011-03-21T13:48:26Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2011-03-21T13:48:26Z
dc.date.issued2010-10-07
dc.date.submitted2009-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4790
dc.subjectexcepted casesen
dc.subjectcas exceptésen
dc.subjectdamagesen
dc.subjectdommagesen
dc.subjectbill of ladingen
dc.subjectconnaissementen
dc.subjectcarrieren
dc.subjecttransporteuren
dc.subjectdue diligenceen
dc.subjectdiligence raisonnableen
dc.subjectship-owneren
dc.subjectpropriétaire de navireen
dc.subjectcargoen
dc.subjectmarchandisesen
dc.subjectdelayen
dc.subjectretarden
dc.subjectpresumption of liabilityen
dc.subjectprésomption de responsabilitéen
dc.subjectpresumption of faulten
dc.subjectprésomption de fauteen
dc.subjectseaworthinessen
dc.subjectnavigabilitéen
dc.subjectforce majeureen
dc.subjectforce majeureen
dc.subjectpredictabilityen
dc.subjectprévisibilité juridiqueen
dc.subject.otherSocial Sciences - Law / Sciences sociales - Droit (UMI : 0398)en
dc.titleLe régime juridique international de la responsabilité du transporteur maritime de marchandises sous connaissement : un échec?en
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineDroiten
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté de droit)fr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.nameLL. D.en
dcterms.abstractLes avocats, praticiens et universitaires qui sont engagés dans le droit des transports internationaux de marchandises par mer ont l’habitude de travailler avec un régime complexe de responsabilité du transporteur maritime. La coexistence de plusieurs conventions régissant ce régime et l’imprécision des textes de ces différentes législations rendent leur application difficile d’où l’échec permanent du voeu d’uniformisation de ce droit. En premier lieu, nous retrouvons le régime de base celui de la Convention de Bruxelles sur l’unification de certaines règles en matière de connaissement, ratifiée le 25 août 1924 et ses Protocoles modificatifs annexés en 1968 et 1979. Il s’agit d’un régime fondé sur la présomption de responsabilité comprenant une liste de cas exonératoires appelés « cas exceptés ». En second lieu figurent les Règles de Hambourg, édictées en 1978, qui établissent un régime basé sur la présomption de faute du transporteur à l’exception de deux cas exonératoires : l’incendie et l’assistance ou la tentative de sauvetage. Enfin, apparaît la Convention sur le contrat de transport international de marchandises effectué entièrement ou partiellement par mer, adoptée par les Nations unies en 2009, sous l’appellation « Les Règles de Rotterdam », qui adopte un régime de responsabilité « particulier ». Cette étude a tenté d’analyser ces mécanismes juridiques mis en place. Pour ce faire, nous nous sommes concentrées sur les sources du dysfonctionnement de ces régimes, afin de favoriser le développement d’initiatives d’uniformisation des règles de responsabilité du propriétaire du navire. L’analyse des textes positifs, de la doctrine et de la jurisprudence, nous a permis de constater que les différentes approches du régime juridique du transporteur maritime des marchandises sous ces différentes législations ne garantissent pas la prévisibilité et la sécurité juridiques recherchées par les différents acteurs maritimes. Par conséquent, l’absence d’un régime cohérent et unifié a créé des incertitudes au sein de la communauté maritime internationale et au sein des tribunaux en cas de litige. Pour surmonter cette réalité complexe, notre thèse propose une approche qui pourra simplifier ce régime, l’approche objective.en
dcterms.abstractLawyers, academics and practitioners who are involved in law of carriage of goods by sea are used to working with a complex regime of carrier’s liability. The coexistence of multiple international conventions governing the regime of liability of the maritime carrier and their different and inconsistent legislative styles, have become the main reason for lack of uniformity in the field of the carriage of goods by sea. The Brussels Convention for the Unification of Certain Rules Relating to Bill of Lading signed in August 25, 1924 and its Protocols amending 1968 and 1979 are based on presumption liability regime with a list of "excepted cases". A second Convention known as the Hamburg Rules of 1978 established a regime based on the presumption of fault of the carrier with two exceptions: fire and assistance or salvage. Finally, in 2009 the United Nations adopted the Convention on Contract for the International Carriage of Goods Wholly or Partly by Sea based on a ''special'' regime. This study of the three conventions attempts to analyze their legal mechanisms and the sources of their dysfunction. By analyzing the positive texts, jurisprudence, opinions and thoughts of scholars on this matter, we found that the different legal approaches adopted under these various laws do not ensure predictability and legal certainty sought out by maritime actors and courts. To overcome this complex reality, this thesis proposes an approach that will simplify the applicability of the rules of carrier’s liability, which is the objective approach.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record