Show item record

dc.contributor.authorRuge-Murcia, Francisco
dc.date.accessioned2006-09-22T19:55:05Z
dc.date.available2006-09-22T19:55:05Z
dc.date.issued2001
dc.identifier.citationRUGE-MURCIA, Francisco J., «A Prudent Central Banker», Cahier de recherche #2001-07, Département de sciences économiques, Université de Montréal, 2001, 18 pages.fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/348
dc.format.extent384310 bytes
dc.format.mimetypeapplication/pdf
dc.publisherUniversité de Montréal. Département de sciences économiques.fr
dc.subjectdélégation
dc.subjectpréférences asymétriques
dc.subjectprudence
dc.subjectdéflation
dc.subject[JEL:E52] Macroeconomics and Monetary Economics - Monetary Policy, Central Banking, and the Supply of Money and Credit - Monetary Policy (Targets, Instruments, and Effects)en
dc.subject[JEL:E58] Macroeconomics and Monetary Economics - Monetary Policy, Central Banking, and the Supply of Money and Credit - Central Banks and Their Policiesen
dc.subject[JEL:E52] Macroéconomie et économie monétaire - Politique monétaire, banque centrale, masse monétaire et crédit - Politique monétaire (cibles, instruments, effets)fr
dc.subject[JEL:E58] Macroéconomie et économie monétaire - Politique monétaire, banque centrale, masse monétaire et crédit - Banques centrales et leurs politiquesfr
dc.titleA Prudent Central Banker
dc.typeArticle
dcterms.abstractThis paper studies monetary policy in an economy where the central banker's preferences are asymmetric around optimal inflation. In particular, positive deviations from the optimum can be weighted more, or less, severely than negative deviations in the policy maker's loss function. It is shown that under asymmetric preferences, uncertainty can induce a prudent behavior on the part of the central banker. Since the prudence motive can be large enough to override the inflation bias, optimal monetary policy could be implemented even in the absence of rules, reputation, or contractual mechanisms. For certain parameter values, a deflationary bias can arise in equilibrium.
dcterms.abstractCe mémoire étudie la politique monétaire dans une économie où les préférences de la Banque centrale sont asymétriques autour de l'inflation optimale. Plus précisément, les déviations positives de l'optimum peuvent avoir une plus grande ou une plus faible pondération dans la fonction de perte que les déviations négatives en ce qui concerne les preneurs de décisions des politiques. Sous des préférences asymétriques, il a été démontré que l'incertitude pouvait entraîner un comportement prudent de la part de la Banque centrale. Ainsi, les motifs de prudence peuvent être assez grands pour annuler le biais d'inflation, une politique monétaire optimale peut être réalisée même en l'absence de règles, de réputation ou de mécanismes contractuels. Pour certaines valeurs de paramètres, un biais de déflation peut survenir en équilibre.
dcterms.bibliographicCitationCahier de recherche ; #2001-07
dcterms.isPartOfurn:ISSN:0709-9231
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record