Show item record

dc.contributor.advisorLavoie, Marc. E.
dc.contributor.advisorGosselin, Nathalie
dc.contributor.authorPerrault, Marie-Ange
dc.date.accessioned2022-06-29T11:35:38Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2022-06-29T11:35:38Z
dc.date.issued2021-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/26708
dc.subjectSyndrome de Giles de la Tourettefr
dc.subjectTicsfr
dc.subjectCoPsfr
dc.subjectBiofeedbackfr
dc.subjectTension musculairefr
dc.subjectNeuropsychologie cliniquefr
dc.titleIntégration du biofeedback aux interventions cognitivo-psychophysiologiques pour le traitement du trouble des tics chroniques et le syndrome de Gilles de la Tourette : un projet pilote d’essai randomisé contrôléfr
dc.typeTravail étudiant / Student workfr
etd.degree.disciplinePsychologie cliniquefr
dcterms.abstractContexte. Le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) et le trouble des tics chroniques (TTC) sont des troubles neuropsychiatriques qui se caractérisent par la présence de tics moteurs et/ou de tics phoniques. Au cours de leur vie, les personnes aux prises avec des tics chroniques mentionnent également souffrir de difficultés psychologiques ou encore d’une qualité de vie diminuée. Bien que la majorité de ces personnes répondent bien aux traitements pharmacologiques et/ou psychologiques qui leur sont offerts, d’autres répondent moins bien à ces traitements avec une persistance des tics à travers le temps. Par conséquent, cet essai doctoral randomisé contrôlé propose d’intégrer à la psychothérapie cognitive, comportementale et psychophysiologique (CoPs) des mesures d’activation et de relaxation sensorimotrice à l’aide d’un entraînement par biofeedback. La proposition actuelle a pour principal objectif d’évaluer l’efficacité de la thérapie CoPs avec ou sans les séances de biofeedback dans le traitement des symptômes tics. Méthode. Un total de 12 participants aux prises avec des tics chroniques ont été aléatoirement distribués dans trois groupes distincts (CoPs + biofeedback / CoPs + biofeedback SHAM / CoPs seul). L’ensemble des participants ont pris part, sur une base hebdomadaire, à 10 séances de thérapie ainsi que d’un suivi à un mois post thérapie. L’entraînement par biofeedback (Actif / Sham) a été administré immédiatement après les séances de thérapie CoPs chez les participants du groupe CoPs + biofeedback et du groupe CoPs + biofeedback SHAM seulement. Résultats. Les participants des trois groupes cliniques à l’étude présentent une diminution significative de leurs symptômes tics à la suite de la thérapie et d’un maintien lors du suivi à 1 mois post thérapie. En revanche, le protocole utilisé dans ce projet pilote ne nous a pas permis d’objectiver significativement des améliorations psychophysiologiques de leur gain en contrôle et en souplesse musculaire chez les participants qui ont pris part à l’entraînement par biofeedback. Conclusion. Bien qu’il nous ait été impossible d’observer une amélioration au niveau de l’activité psychophysiologique, les résultats de cette étude suggèrent que l’ajout de l’entraînement par biofeedback a pu avoir un effet complémentaire sur la diminution de la symptomatologie des tics chez les participants qui ont reçu la condition active du biofeedback. Entre autres, ce projet pilote permet d’affiner les fondements de la thérapie CoPs afin de mettre en place de nouvelles pratiques auprès de cette clientèle.fr
dcterms.descriptionEssai doctoral d’intégration présenté en vue de l’obtention du grade de doctorat en psychologie, option neuropsychologie clinique (D.Psy.)fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studiesfr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace