Show item record

dc.contributor.advisorArmony, Jorge L.
dc.contributor.advisorGosselin, Nathalie
dc.contributor.authorBest, Eva
dc.date.accessioned2019-01-14T21:55:58Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2019-01-14T21:55:58Z
dc.date.issued2018-10-18
dc.date.submitted2018-07
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/21307
dc.subjectPositivity Effectfr
dc.subjectPositivity Biasfr
dc.subjectFrame of Referencefr
dc.subjectEmotional Developmentfr
dc.subjectHuman Developmentfr
dc.subjectPrimingfr
dc.subjectElderlyfr
dc.subjectAgingfr
dc.subjectYoung Adultsfr
dc.subjectEmotionfr
dc.subjectEffet de positivitéfr
dc.subjectBiais de positivitéfr
dc.subjectDéveloppement humainfr
dc.subjectDéveloppement émotionnelfr
dc.subjectPrimingfr
dc.subjectJeunes adultesfr
dc.subjectVieillissementfr
dc.subjectÉmotionfr
dc.subjectPersonnes âgéesfr
dc.subjectCadre de référencefr
dc.subject.otherPsychology - Developmental / Psychologie du développement (UMI : 0620)fr
dc.titleChanges in Frame of Reference After Exposure to Emotional Stimulifr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePsychologiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractL'hypothèse de la présente étude était que le développement émotionnel culmine chez les personnes âgées. Ceci s'expliquerait par un changement perceptif de l'importance des stimuli négatifs au cours des décennies de la vie. L'effet de positivité ou le biais de positivité (EP) serait alors le résultat de la désensibilisation aux stimuli négatifs chroniques liés à l'expérience de la vie. Cette recherche présente une preuve de concept en induisant l'EP chez les jeunes adultes par l'exposition à des types spécifiques de stimuli émotionnels. Plus précisément, 39 participants ont été assignés au hasard à deux groupes: le premier groupe fût exposé à des visages tristes seulement et le second à des visages neutres seulement. Les participants ont complété une évaluation de référence et trois évaluations de comparaison où ils ont dû qualifier les expressions faciales sur une échelle dimensionnelle. Entre ces évaluations, ils ont été exposés aux stimuli spécifiques à leur groupe tout en accomplissant une tâche de mémoire de travail pour maintenir leur attention. Le temps requis pour désensibiliser les jeunes adultes normaux a été estimé à l'aide d'un plan d'expérience en blocs puisqu'il s'agissait d'une étude exploratoire. Les symptômes dépressifs et l'anxiété ont été mesurés avant la procédure expérimentale. L'humeur et l'excitation ont été mesurées avant et après la procédure expérimentale. Tout comme les personnes âgées qui expriment l'EP, les participants jeunes adultes ont qualifié les stimuli négatifs de moins négatifs, et les stimuli neutres comme plus positifs au fil du temps. Mots-clés : Effet de positivité; biais de positivité; développement humain; développement émotionnel; priming; jeunes adultes; vieillissement; émotion; personnes âgées; cadre de référence.fr
dcterms.abstractThe goal of the current study was to demonstrate the possibility that elderly people represent the climax of emotional development through a perceptual shift in the importance of negative stimuli over decades of life. The proposed hypothesis was that the positivity effect or positivity bias (PE) is the result of desensitization to chronic negative stimuli through life experience. This was done as a proof of principle by inducing the PE in young adults after exposure to a specific type of emotional stimuli. Specifically, 39 participants were randomly assigned to two groups, one where they were only exposed to sad faces and the other only to neutral faces. Participants completed baseline and comparison ratings of their group’s emotional stimuli, and were equally exposed while completing a working memory task to maintain their attention. As this was an explorative study, a blocked design was used to capture the time required to desensitize in normal young adults. We controlled for depressive symptoms, anxiety, and controlled for mood and arousal pre and post the experimental procedure. Just like elderly adults in the PE, the young adult participants rated negative stimuli as less negative, and neutral stimuli as more positive over time. This suggests that the PE represents a climax of normal emotional development where humans slowly desensitize to negative stimuli over time. Keywords: Positivity Effect; Positivity Bias; Frame of Reference; Emotional Development; Human Development; Priming; Elderly; Aging; Young Adults; Emotion.fr
dcterms.languageengfr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record