Show item record

dc.contributor.advisorLafortune, Denis
dc.contributor.authorBellavance, Julie
dc.date.accessioned2018-07-24T13:42:29Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2018-07-24T13:42:29Z
dc.date.issued2018-06-19
dc.date.submitted2017-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/20770
dc.subjectObservancefr
dc.subjectMédication psychotropefr
dc.subjectAdolescentsfr
dc.subjectCentre jeunessefr
dc.subjectCroyancesfr
dc.subjectAdherencefr
dc.subjectPsychotropic medicationfr
dc.subjectYouthfr
dc.subjectResidential care centerfr
dc.subjectBeliefsfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Mental Health / Sciences de la santé - Santé mentale (UMI : 0347)fr
dc.titleLe traitement psychopharmacologique des jeunes en centre jeunesse : observance, croyances relatives au traitement et alliance de travail avec le médecinfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePsychologie - recherche et interventionfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractCette thèse a comme objectif de déterminer la contribution des croyances relatives à la médication et de l’alliance de travail avec le médecin au sein du phénomène de l’observance des jeunes placés en centre jeunesse qui reçoivent une médication psychotrope. Plus spécifiquement, le premier article est une étude quantitative évaluant la valeur prédictive des croyances au sujet de la médication et de l’alliance avec le médecin sur l’inobservance auprès d’un échantillon de 89 adolescents des centres jeunesse de différentes régions au Québec. Aussi, l’étude vérifie l’éventualité de la médiation du lien entre l’alliance et l’inobservance par les croyances. Les résultats démontrent que l’inobservance se divise en deux construits distincts selon la présence ou non d’une intention sous-jacente à ce comportement de santé. Les croyances relatives à la médication psychotrope, plus précisément l’écart entre la nécessité perçue de la prescription et les inquiétudes relatives à celle-ci, et la qualité de l’alliance de travail avec le médecin constituent des prédicteurs de l’inobservance globale des adolescents placés. L’alliance de travail avec le clinicien prédit l’inobservance non intentionnelle alors que la conviction que les médicaments psychotropes sont surutilisés prédit l’inobservance intentionnelle. Les analyses de médiation déterminent que l’écart entre la nécessité perçue et les inquiétudes relativement au traitement est un médiateur de la relation entre l’alliance de travail avec le médecin et l’inobservance globale. La conviction de la surutilisation des médicaments psychotrope médie quant à elle le lien entre l’alliance de travail et le non-respect intentionnel de la prescription. Les résultats concordent avec la théorie du modèle des croyances relatives à la santé (Health Belief Model) et appuient l’importance accordée à l’alliance avec le prescripteur dans le suivi du traitement. Ils mettent en lumière le rôle de cette dernière auprès des perceptions des jeunes en centre jeunesse relativement à la médication psychotrope. Le deuxième article consiste en une exploration qualitative des liens entre les types de comportements d’observance et d’inobservance, les perceptions positives et négatives des jeunes envers leur traitement psychopharmacologique et leur alliance avec leur médecin. Les entrevues ont été menées auprès de 33 adolescents provenant d’un centre jeunesse ou d’un foyer de groupe et prenant une médication psychotrope. L’analyse thématique effectuée à partir de celles-ci révèle l’importance de la perception des bénéfices secondaires et des effets indésirables de la médication dans l’adoption de comportements d’observance ou d’inobservance de l’échantillon de jeunes placés. Aussi, les résultats de démontrent que l’empathie du médecin envers l’adolescent, son inconditionnalité par rapport au jeune, l’implication du jeune dans la démarche de traitement et l’investigation de l’expérience du jeune au niveau de sa problématique et de son traitement par le médecin concordent avec une meilleure observance. Les résultats des deux articles sont interprétés à l’aide d’éléments de la théorie de l’auto-détermination mettant en évidence le rôle du type de motivation impliqué dans l’application d’un comportement comme l’observance et l’importance du soutien à l’autonomie par le médecin. À la lumière de cette intégration, un modèle de l’observance du traitement psychopharmacologique par les jeunes en centre jeunesse est proposé, des implications cliniques discutées et des pistes de recherche futures suggérées.fr
dcterms.abstractThis thesis aims to determine the contribution of the beliefs about medication and the working alliance with the doctor with adherence in youth in residential care center receiving a psychotropic medication. More specifically, the first article is a quantitative study verifying the predictive value of the beliefs and the alliance on non-adherence as well as the eventuality of the beliefs mediating the relationship between alliance and non-adherence of 89 teenagers in residential care centers in different regions in Québec. Results show that non-adherence can be conceptualized as two distinct constructs whether the health behavior is intentional or not. Beliefs about psychotropic medication, more precisely the differential between the perceived necessity of the prescription and the worries related to it, as well as the quality of the working alliance with the young patient are predictors of global non-adherence of the participants. The working alliance with the clinician predict the unintentional adherence when the conviction that psychotropic medication are overused predict intentional adherence. Mediation analysis determines that the differential between perceived necessity and worries relative to treatment is a mediator of the relationship between the working alliance with the doctor and global non-adherence. The conviction that psychotropic medications are overused mediate the link between the working alliance and the intentional non respect of the prescription. Results correspond with the theory relative to the Health Belief Model and the emphasis on the alliance with the prescriber in the monitoring of the treatment reveal its role in the attitudes of teenagers towards psychotropic medication. The second article consists in a qualitative exploration of the relationships between adherence and non-adherence behavior types, positive and negative beliefs of the youths towards their psychopharmacological treatment and their relation with their doctor. The interviews were conducted with 33 teenagers living in a rehabilitation center or in a group home and taking a psychotropic medication. They reveal the importance of the perception of secondary benefits and adverse effects of the mediation in the adoption of adherence or non-adherence behaviors. Also, analyses demonstrate that the more the doctor is empathic, the more he encourages exchanges by listening, transmitting information, investigating the youth’s experience towards his difficulties and the treatment, offering choices and the more he accepts the youth opinions, the greater are the chances that this one is going to take his medication as prescribed. The less the carer presents theses aptitudes, the more the adolescent is at risk to not respect his prescription and this, from an unintentional way to an intentional one. Results of the two articles are reinterpreted with elements of self-determination theory highlighting the role of the motivation type implicated in the application of a behavior as adherence and the importance of autonomy support by the doctor. In light of this integration, a conceptual model of adherence of the psychopharmacological treatment by youths in residential centers is proposed, clinical implications are discussed and further research directions are suggested.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record