Show item record

dc.contributor.advisorMoreau, Jacques
dc.contributor.advisorGendron, Sylvie
dc.contributor.authorEl-Hachem, Laura
dc.date.accessioned2017-05-15T17:51:17Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2017-05-15T17:51:17Z
dc.date.issued2017-03-28
dc.date.submitted2016-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/18523
dc.subjectMaternité à l’adolescencefr
dc.subjectExpériences de maltraitancefr
dc.subjectAdoption de pratiques parentales maltraitantesfr
dc.subjectAdolescent mothersfr
dc.subjectHistory of childhood maltreatmentfr
dc.subjectMaltreatmentfr
dc.subjectIntergenerational transmission of maltreatmentfr
dc.subject.otherSocial Sciences - Social Work / Sciences sociales - Travail social (UMI : 0452)fr
dc.titleÉtude des types d’expérience de maltraitance subie dans l’enfance chez les mères adolescentes et leur association aux conditions pouvant mener à l’adoption de pratiques parentales maltraitantesfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineService socialfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)fr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractObjectif: Explorer l’association entre différentes expériences de maltraitance subie dans l’enfance chez un groupe de mères adolescentes québécoises et les conditions observables chez ces dernières qui sont reconnues comme pouvant mener à l’Adoption de pratiques parentales maltraitantes (APPM) envers leur enfant, en cohérence avec les repères mis de l’avant par la théorie axée sur le traumatisme. Devis: Analyses secondaires de données quantitatives tirées d’une étude évaluative portant sur le Programme de Soutien aux Jeunes Parents (PSJP) des Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance à l’intention des familles vivant en contexte de vulnérabilité (SIPPE). Échantillon: 288 mères adolescentes québécoises, âgées en moyenne de 18 ans, recevant ou ayant reçu des services par le biais du PSJP. Méthodologie: Les données ont été recueillies en quatre temps de mesure, soit à deux reprises durant la grossesse, ainsi qu’à 5 et 17 mois postpartum, sur une période d’environ deux ans. L’expérience de maltraitance subie dans l’enfance a été mesurée à l’aide de la version abrégée de l’échelle Childhood Trauma Questionnaire (CTQ). Une analyse de partitionnement des données a été menée en utilisant les variables relatives à l’expérience de maltraitance subie dans l’enfance (cinq formes de maltraitance et leur classification d’intensité). Dans un deuxième temps, des analyses de variance, par tableaux de contingence et de régression logistique binaire ont été menées afin d’évaluer l’association entre les différentes expériences de maltraitance subie dans l’enfance et les variables identifiées comme étant des conditions associées à l’APPM chez les mères adolescentes. Résultats: Nos résultats mettent de l’avant la fréquence élevée de l’expérience de maltraitance subie dans l’enfance et font ressortir trois types distincts d’expérience. Un premier type est caractérisé par une expérience de négligence émotionnelle sans cooccurrence; un deuxième par une expérience d’abus sexuel et de négligence émotionnelle; et un troisième par une expérience composée de toutes les formes de maltraitance en cooccurrence mais avec une plus faible intensité de négligence émotionnelle. En général, malgré certaines distinctions, ce seraient les mères s’inscrivant dans les deuxième et troisième types qui présenteraient significativement plus de conditions associées à l’APPM pour ce qui est de la pauvreté matérielle, de la fragilisation de la santé mentale, du fonctionnement parental et de la précarité du réseau de soutien. Constats: Ces résultats suggèrent l’importance d’arriver à une compréhension exhaustive de l’expérience de maltraitance subie dans l’enfance chez les mères adolescentes puisque, selon sa nature et sa cooccurrence, ses conséquences peuvent varier. Ces conséquences peuvent être persistantes et placer les mères à risque de transmission intergénérationnelle de la maltraitance envers leur enfant. Dans une optique de prévention de l’APPM, ceci met de l’avant la pertinence d’étudier la problématique de la maltraitance chez les mères adolescentes non pas seulement en fonction du risque de perpétration mais également en fonction de la maltraitance qu’elles ont elles-mêmes subie. Les implications pour l’intervention en travail social et dans le domaine psychosocial sont également discutées.fr
dcterms.abstractObjective: To explore the association between histories of childhood maltreatment types among a group of adolescent mothers and recognized variables linked to the Adoption of maltreating parental behavior (AMPB) towards their child in accordance with Trauma-focused theory landmarks. Design: Secondary analysis of quantitative data from an evaluative study of the Programme de Soutien aux Jeunes Parents (PSJP) des Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance à l’intention des familles vivant en contexte de vulnérabilité (SIPPE). Sample: 288 adolescent mothers from Québec, Canada, 18 years old on average, receiving or having received services through the PSJP. Method: Data was collected four times (twice during pregnancy, as well as at 5 and 17 months postpartum) over an average period of two years. Childhood maltreatment history was measured by using the short version of Childhood Trauma Questionnaire (CTQ). Cluster analysis was performed using variables related to childhood trauma history (forms of maltreatment experience and severity classification). Analyses of variance, cross tables and binary logistic regression were then conducted to assess the association between the different types of childhood maltreatment and recognized variables linked to AMPB in adolescent mothers. Results: Results show a high occurrence of childhood maltreatment experience among the adolescent mothers that took part in our study. Further, they highlight three distinct types of childhood maltreatment. The first type is characterized by emotional neglect without cooccurrence; the second one, by sexual abuse and emotional neglect; and the third one, by a cooccurrence of all forms of abuse but with a lower intensity of emotional neglect. Overall, despite certain distinctions, mothers from the second and third types present significantly more risk factors for AMPB than mothers from the first type (i.e. higher levels of poverty, fragile mental health, parental difficulties, and lower satisfaction of social network). Conclusion: From a prevention perspective of AMPB, our results put forward the importance of focusing on and understanding adolescent mothers’ diversity of childhood maltreatment experiences. Difficulties related to a history of childhood maltreatment vary according to its nature and the co-occurrence of forms of maltreatment. These consequences can be persistent and put mothers at risk of intergenerational transmission of maltreatment towards their children. This puts forth the relevance of studying maltreatment among adolescent mothers not only according to the risk of perpetration but also according to the abuse they have themselves suffered in their childhood. The implications for social work and psychosocial intervention are also discussed.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record