Show item record

dc.contributor.advisorBelleville, Sylvie
dc.contributor.authorCordière, Audrey
dc.date.accessioned2017-05-08T20:26:58Z
dc.date.availableMONTHS_WITHHELD:6fr
dc.date.available2017-05-08T20:26:58Z
dc.date.issued2017-03-28
dc.date.submitted2016-07
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/18488
dc.subjectâgésfr
dc.subjectlongitudinalfr
dc.subjectactivités cognitivement stimulantesfr
dc.subjectmémoire de travailfr
dc.subjectfonctions de contrôle attentionnelfr
dc.subjectagingfr
dc.subjectworking memoryfr
dc.subjectattentional control functionsfr
dc.subjecteducationfr
dc.subjectcognitively stimulating activitiesfr
dc.subject.otherPsychology - Cognitive / Psychologie cognitive (UMI : 0633)fr
dc.titleEffets du vieillissement normal sur la mémoire de travail et ses composantes attentionnelles : déclin sur 5 ans et effets de réservefr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePsychologie - recherche et interventionfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)fr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractAvec l’allongement de l’espérance de vie, il devient essentiel de mieux comprendre les changements cognitifs qui accompagnent le vieillissement normal. La mémoire de travail (MDT) est un système qui permet de maintenir temporairement et de manipuler une petite quantité d’informations ; c’est une fonction cognitive particulièrement importante, impliquée dans la réalisation d’un grand nombre d’activités quotidiennes complexes. L’affaiblissement de la MDT affecte l’ensemble du fonctionnement cognitif et a ainsi un impact sur l’autonomie. Cette thèse porte sur les effets du vieillissement normal sur la MDT et sur les fonctions de contrôle attentionnel (FCA) qui la sous-tendent : l’inhibition, l’alternance et la mise à jour. Nous nous intéressons également à l’éducation et à la pratique d’activités cognitivement stimulantes comme facteurs de protection du déclin de la MDT. L’objectif de la première étude (Chapitre II) était d’examiner les changements liés à l’avancée en âge sur la MDT et les FCA, sur une période de 5 ans. Les participants ont été évalués à deux reprises à 5 ans d’intervalle (Temps 1 ; Sylvain-Roy, Lungu, & Belleville, 2015a) avec trois tâches complexes de MDT (empan de phrases, Brown-Peterson et empan alphabétique) et plusieurs mesures d’inhibition, d’alternance et de mise à jour. Afin d’explorer la possibilité que le déclin sur 5 ans soit modulé par l’âge, nous avons séparé les participants en « jeunes-âgés » (âge moyen au Temps 1: 65,79) et « âgés-âgés » (âge moyen au Temps 1 : 75). Des analyses de variance répétées ont été conduites afin d’examiner l’effet du temps et l’interaction entre le temps et le groupe d’âge. Les analyses ont révélé un effet significatif du temps suggérant un déclin des performances après 5 ans sur l’ensemble des épreuves de MDT ainsi que pour les mesures d’inhibition et d’alternance. Aucune interaction entre le temps et le groupe d’âge n’a été mise en évidence, suggérant que les âgés-âgés ne présentent pas de déclin plus important que les jeunes-âgés. Cette étude montre que le vieillissement normal est marqué par d’importants changements généralisés aux trois tâches de MDT et à la plupart des FCA après seulement 5 ans et que le déclin est similaire quel que soit l’âge. Les implications théoriques et cliniques de ces résultats seront discutées. La deuxième étude (Chapitre III) avait pour objectif d’explorer l’effet de l’éducation et de la pratique d’activités cognitivement stimulantes sur le déclin de la MDT lors du suivi à 5 ans. Des régressions linéaires simples et multiples ont permis de mettre en évidence un effet protecteur de la pratique d’activités cognitivement stimulantes sur le déclin au Brown-Peterson pour l’ensemble des participants. Concernant l’éducation, les résultats indiquent une interaction avec l’âge pour les performances de base (Temps 1) et pour le déclin à la tâche de Brown-Peterson. Plus précisément, seuls les jeunes-âgés semblent protégés par l’effet de l’éducation au Temps 1 puis cet effet disparait entrainant même un déclin plus important des jeunes-âgés les plus éduqués par rapport aux âgés-âgés. Aucune interaction entre l’éducation et la pratique d’activités cognitivement stimulantes n’a été mise en évidence. Les deux autres tâches de MDT (empan de phrases et empan alphabétique) ne semblent bénéficier ni de l’éducation, ni des activités cognitivement stimulantes. Cette étude met en évidence un effet protecteur indépendant de la pratique d’activités cognitivement stimulantes et de l’éducation sur une tâche complexe de MDT. De plus, cette étude suggère que certains facteurs de protection pourraient avoir un effet différent selon l’âge.fr
dcterms.abstractWith increasing life expectancy, it is becoming essential to better understand the cognitive changes associated with normal aging. Working memory (WM) is a limited capacity system that temporarily holds and manipulates a small amount of information; it is a particularly important cognitive function, involved in numerous complex daily activities. A WM impairment affects the whole cognitive functioning and thus has an impact on autonomy. This thesis assesses the age effects on WM and on attentional control functions (ACFs) that underlie this system: inhibition, shifting and updating. We are also interested in the effects of education and cognitively stimulating activities as protective factors on age-related WM decline. The first study (Chapter II) aimed at examining the age effects on WM and ACFs over a five-year period. Participants were evaluated twice over 5 years (Time 1; Sylvain-Roy, Lungu, & Belleville, 2015a) by three complex WM tasks (i.e., reading span, Brown-Peterson and alpha span) and multiple measures of inhibition, shifting and updating. In order to explore the possibility that decline over 5 years is modulated by age, we separated the participants into a “young-old” group (mean age at Time 1: 65.79) and an “old-old” group (mean age at Time 1: 75). Repeated analyses of variance were conducted in order to examine the effect of time and the interaction between time and group. Results showed a significant decline, over 5 years, for all three complex WM tasks and for measures of inhibition and shifting. Results showed no interaction between time and group, which indicated that the old-old group did not show a greater decline relative to young-old participants. This study shows that normal aging is marked by important and pervasive changes in WM and in most ACFs over a relatively short five-year period. Moreover, old-old and young-old participants show a similar rate of decline; theorical and clinical implications will be discussed. The second study (Chapter III) aimed at exploring effects of education and cognitively stimulating activities on WM decline. Simple and multiple linear regressions showed a protective effect of cognitively stimulating activities on decline for the Brown-Peterson task for all participants. Results also showed an interaction between age and education for baseline performances (Time 1) and for decline on the Brown-Peterson task. That is, only young-old participants seemed to benefit from education on baseline performances. This protective effect then recedes, leading to a greater decline over time for young-old compared to old-old participants. No interaction was found between education and cognitively stimulating activities. The other two WM tasks (i.e., reading span and alpha span) did not seem to benefit from protective effects of education or cognitively stimulating activities. This study shows a protective independent effect of education and the practice of cognitively stimulating activities on one complex WM task. Moreover, this study suggests that the impact of some protective factors could vary with age.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record