Show item record

dc.contributor.advisorGaudet, Marie-Claude
dc.contributor.advisorBrunelle, Eric
dc.contributor.authorBenkarim, Amal
dc.date.accessioned2016-07-14T19:57:58Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2016-07-14T19:57:58Z
dc.date.issued2016-05-25
dc.date.submitted2016-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/14013
dc.subjectRelation d’échange superviseur-subordonnéfr
dc.subjectDistancefr
dc.subjectLMX à distancefr
dc.subjectLeader-member exchange (LMX)fr
dc.subjectDistancefr
dc.subjectDistance LMXfr
dc.subject.otherSociology - Industrial and Labor Relations / Sociologie - Travail et relations industrielles (UMI : 0629)fr
dc.titleLMX à distance : analyse qualitative et développement d’une échelle de mesurefr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineRelations industriellesfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)fr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractNotre recherche a pour objectif général de proposer l’adaptation du concept de la relation d’échange superviseur-subordonné (leader-member exchange ou LMX) à la nouvelle réalité du travail à distance. Il s’agit d’étudier la relation d’échange qui se développe entre le superviseur et le subordonné travaillant à distance. Plus précisément, nous visons à définir et à développer une échelle de mesure valide et fiable du concept du LMX à distance. Jusqu’à présent, aucune définition de cette relation d’échange superviseur-subordonné n'a été proposée et aucune échelle de mesure n'a été développée. Dans l’étude que nous proposons, la notion de la distance n’est pas considérée comme un élément contextuel, mais plutôt un élément indissociable du concept lui-même, contrairement à certaines études qui ont examiné la distance comme modérateur de la relation entre le LMX et ses résultantes (Bligh et Riggio, 2012; Brunelle, 2013). À cet effet, cette étude constitue la première sur le sujet. Étant donné l'importance du LMX à distance pour les travailleurs à distance et dont le nombre atteindrait plus de 50 % d’ici 2020 (ITIF, CAS et CoreNet Global), il est primordial de comprendre et d'analyser la relation d’échange superviseur-subordonné à distance afin de mieux comprendre sa nature et son processus de développement, ce qui permettra aux parties de la dyade superviseur-subordonné de mieux s’adapter à cette nouvelle réalité de travail et de développer des relations d’échanges de qualité. Cette recherche aidera les superviseurs travaillant à distance à mieux gérer leur potentiel humain. Pour cerner ce sujet de recherche, nous avons fait une revue approfondie de la littérature traitant du LMX traditionnel et de la notion de distance, et ce, afin de pouvoir proposer une définition du concept du LMX à distance. En outre, nous avons fait appel aux recommandations de la littérature portant sur la psychométrie et nous avons réalisé une étude exploratoire de nature qualitative pour développer son échelle de mesure. Nous avons donc effectué des entrevues individuelles semi-dirigées auprès de trente professeurs d’une université canadienne. Ces entrevues ont été analysées avec le logiciel qualitatif spécialisé Nvivo et ont permis de présenter une première échelle de mesure du LMX à distance composée de sept dimensions et de 27 indicateurs. En somme, nous avons tenu à acquérir une meilleure compréhension de ce phénomène qui est très répandu dans les organisations modernes et à offrir une plateforme théorique et pratique que les chercheurs pourront utiliser pour enrichir leurs connaissances sur le concept du LMX à distance. Enfin, notre étude permettra aux superviseurs et aux subordonnés de comprendre l'importance de développer et de maintenir des relations de qualité conduisant à des résultats organisationnels et personnels positifs.fr
dcterms.abstractIn this research, we define the concept of distance leader-member exchange (distance LMX) and present a valid and reliable scale to measure it. We argue that the notion of distance is not a contextual element but is instead an integral component of the concept, unlike studies that have examined only the impact of distance in LMX relationships (Bligh and Riggio, 2012; Brunelle, 2013). Therefore we believe that our study is original and groundbreaking in the human resource management field. This measurement tool will allow the dyad parties to better adapt to this new working reality and will motivate them to collaborate and develop high-quality relationships. Our study thus offers an interesting contribution to help companies manage their employees and improve performance in cases of remote working. A review of the literature regarding traditional LMX and distance concepts was carried out to provide an accurate definition of the concept of distance LMX. We relied on the psychometric literature to build a measurement scale for this concept. This scale is the result of a qualitative exploratory study conducted among thirty Canadian university professors. For the data analysis we used Nvivo software to analyze the interviews. We present an initial measurement scale for distance LMX composed of 7 dimensions and 27 indicators. To summarize, we propose an approach to better understand the increasingly widespread remote-working phenomenon, and provide a theoretical and practical platform to help researchers better grasp this concept. Our study will surely help supervisors and subordinates understand the importance of developing and maintaining good relationships that will generate positive organizational and personal results.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record