Show item record

dc.contributor.authorLarrue, Jean-Marc
dc.date.accessioned2016-03-04T21:39:57Z
dc.date.available2016-03-04T21:39:57Z
dc.date.issued1988
dc.identifier.citationLarrue, Jean-Marc, « Mémoire et appropriation : essai sur la mémoire théâtrale au Québec », L’Annuaire théâtral : revue québécoise d'études théâtrales, no 5-6, 1988-1989, p. 61‑72.fr
dc.identifier.urihttp://id.erudit.org/iderudit/041061ar
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/13191
dc.publisherSociété québécoise d’études théâtrales
dc.publisherUniversité de Montréal
dc.subjectIdentitéfr
dc.subjectInstitution théâtralefr
dc.subjectMémoirefr
dc.subjectQuête identitairefr
dc.subjectThéâtre québécoisfr
dc.subjectHistoire du théâtrefr
dc.titleMémoire et appropriation : essai sur la mémoire théâtrale au Québecfr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département des littératures de langue françaisefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériquesfr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Canada Research Chair on Digital Textualitiesen
dcterms.abstractS'il est un thème omniprésent (je dirais volontiers obsessionnel) dans l'histoire théâtrale du Québec, c'est bien celui de l'appropriation et, plus globalement, de la propriété. Cette obsession n'est en fait qu'une quête vitale, la quête de l'identité. Dans l'histoire de notre théâtre, quête de l'identité et appropriation vont nécessairement de pair, car le théâtre d'ici fut d'abord un théâtre d'ailleurs: de Paris, de Londres, de Broadway. [...]fr
dcterms.bibliographicCitationL'Annuaire théâtral ; no 5-6
dcterms.isPartOfurn:ISSN:0827-0198
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1923-0893
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion acceptée / Accepted Manuscript


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record