Show item record

dc.contributor.authorRoy, Dominic
dc.date.accessioned2016-02-24T17:16:54Z
dc.date.available2016-02-24T17:16:54Z
dc.date.issued2016-02-24
dc.identifier.citationRoy, D. (2016). La modernisation navale chinoise : défense active, ambitions nouvelles et réalisme stratégique. Cahier du CÉRIUM Working Paper No8. Centre d’études et de recherches internationales, Université de Montréal.fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/13172
dc.publisherUniversité de Montréal. Centre d'études et de recherches internationalesfr
dc.subjectChinefr
dc.subjectBeijingfr
dc.subjectDefense activefr
dc.subjectModernisation navale chinoisefr
dc.subjectStratégie politiquefr
dc.titleLa modernisation navale chinoise : défense active, ambitions nouvelles et réalisme stratégiquefr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Centre d'études et de recherches internationales
dcterms.abstractBeijing a engagé la Chine sur la voie de la modernisation navale. Pour preuves, les acquisitions de matériels, l’augmentation du budget alloué et surtout la mise en œuvre de la stratégie dite du collier de perles des mers de Chine jusqu’au golfe Persique sont souvent évoquées. À notre avis, loin de représenter l’expression de la menace tant redoutée, la modernisation navale chinoise constitue davantage un instrument du réalisme défensif du pays qui cherche à éviter d’être déclassé et de laisser au profit des États-Unis ou d’autres concurrents régionaux l’occasion d’exercer une pression sur son développement.fr
dcterms.abstractFor quite a few years, some analyses have claimed that Beijing has committed China to a naval modernization program. Equipment acquisition, budget increase and especially the deployment of the so-called “String of Pearls” (naval bases from the East and South China Seas to the Persian Gulf) are considered proof of new Chinese ambitions. In our view, this naval modernization does not represent an imminent threat, but rather a tool of the defensive realism strategy practiced by Beijing with the national goal of avoiding naval marginalisation, thereby permitting the United States and other regional competitors to pressure Chinese development.fr
dcterms.bibliographicCitationCahiers du CÉRIUM | Working Paper ; no 8
dcterms.descriptionL’objectif de la note de recherche est de relativiser les arguments maîtres utilisés par certains analystes qui confirmeraient que la Chine a entamé depuis quelques années un processus de modernisation navale avec des ambitions de dominer un large espace maritime.fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record