Show item record

dc.contributor.authorChoquette, Éléna
dc.contributor.authorGodbout, Jean-François
dc.date.accessioned2015-11-23T19:33:48Z
dc.date.available2015-11-23T19:33:48Z
dc.date.issued2015-02-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/12647
dc.description.sponsorshipCÉRIUM ; Idée fédéralefr
dc.publisherUniversité de Montréal. Observatoire des fédérations
dc.publisherUniversité de Montréal. Centre d'études et de recherches internationalesfr
dc.subjectfédéralismefr
dc.subjectCanadafr
dc.subjectProvincesfr
dc.subjectrelations intergouvernementalesfr
dc.titleCompétition et collaboration: quel mode de négociation les élus doivent-ils adopter dans les États fédéraux ?fr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Centre d'études et de recherches internationalesfr
dcterms.abstractPar le passé, les relations intergouvernementales entre les provinces canadiennes et leur contrepartie fédérale ont été tour à tour marquées par le conflit et la collaboration, selon les partis politiques au pouvoir et les enjeux de l’époque. Deux modèles proposent de décrire la nature des relations qu’entretiennent les différents paliers de gouvernement dans les États fédéraux : le modèle compétitif et le modèle collaboratif. Le premier entrevoit les relations entre élus comme caractérisées par la méfiance mutuelle et le conflit, la lutte constante pour le pouvoir juridictionnel, ainsi que l’accaparement des ressources politiques.fr
dcterms.descriptionÉditorial du 9 février 2015fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record
oaire.citationTitlePublications du CÉRIUM


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record