Show item record

dc.contributor.advisorJoubert, Sven
dc.contributor.authorBrunet, Julie
dc.date.accessioned2015-03-19T19:23:03Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2015-03-19T19:23:03Z
dc.date.issued2015-02-18
dc.date.submitted2014-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/11663
dc.subjectMémoire sémantiquefr
dc.subjectTraitement des visagesfr
dc.subjectLobe temporal antérieurfr
dc.subjectIRMffr
dc.subjectTrouble cognitif légerfr
dc.subjectDépressionfr
dc.subjectSemantic Memoryfr
dc.subjectFace processingfr
dc.subjectAnterior temporal lobefr
dc.subjectMild cognitive impairmentfr
dc.subject.otherPsychology - Clinical / Psychologie clinique (UMI : 0622)fr
dc.titleLes bases cognitives et cérébrales du traitement sémantique des personnes célèbres : étude chez le jeune adulte et la personne âgée saine, atteinte de TCL, ou de dépression
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplinePsychologie - recherche et interventionfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralfr
etd.degree.namePh. D.fr
dcterms.abstractLes connaissances que nous avons sur les personnes familières et célèbres représentent un des grands domaines de la mémoire sémantique. Elles ont une valeur sociale importante puisqu'elles nous permettent de reconnaître et d'identifier les personnes que nous connaissons et de les distinguer de personnes que nous ne connaissons pas. La présente thèse comporte deux volets : le premier volet porte sur l’étude des substrats cérébraux du traitement sémantique sur les personnes célèbres chez le jeune adulte, alors que le deuxième volet porte sur l’étude des connaissances sémantiques sur les personnes célèbres chez la personne âgée sans troubles cognitifs, atteinte d’un Trouble cognitif léger de type amnésique (TCLa), d’un Trouble cognitif léger de type amnésique avec symptômes dépressifs (TCLa-D) ou de dépression tardive. Plus précisément, ce dernier volet étudie la relation entre les troubles sémantiques et la présence de symptômes dépressifs. Le premier volet a donc pour objectif d’explorer en imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) les substrats cérébraux sous-tendant le traitement sémantique de visages célèbres comparé au traitement perceptif (Article 1). Le rôle des régions temporales postérieures (occipito-temporales) dans le traitement perceptif des visages est aujourd’hui bien établi. Les lobes temporaux antérieurs (LTA) semblent avoir un rôle particulièrement important dans l’identification des visages familiers et connus, mais le rôle précis de cette région dans le traitement sémantique des visages connus demeure encore mal compris. Le premier article met ainsi en lumière les régions corticales impliquées dans le processus de reconnaissance de visages, soit du traitement perceptif au traitement sémantique qui nous permet d’identifier et de retrouver des informations biographiques sur le visage qui nous est présenté. Les présents résultats appuient le modèle proposé par Haxby et collègues (2000) selon lequel la région des lobes temporaux antérieurs (LTA) soit associée au traitement sémantique des visages de personnes célèbres. Quant au deuxième volet, il a pour objectif d’étudier au niveau comportemental l’intégrité des connaissances sémantiques biographiques spécifiques et générales chez des personnes âgées sans troubles cognitifs, atteinte d’un TCLa ou d’un TCLa avec symptômes dépressifs (TCLa-D) ou de dépression tardive. (Article 2). La dépression a été jugée comme étant un facteur interdépendant pouvant jouer un rôle dans la variabilité de la présentation clinique des individus TCLa. En effet, il semble que la présence de symptômes dépressifs influence le profil cognitif des individus TCLa, surtout en ce qui à trait aux fonctions exécutives et à la mémoire épisodique. Cependant, aucune étude n’a à ce jour étudié l’impact des symptômes dépressifs sur la mémoire sémantique des personnes célèbres chez les individus TCLa. Les présents résultats indiquent que les individus TCLa montrent des déficits pour le traitement sémantique des personnes célèbres, et que ces déficits sont modulés par la présence d’une symptomatologie dépressive. La dépression à elle seule ne peut toutefois engendrer des déficits sémantiques puisque le groupe ayant une dépression tardive n’a démontré aucune atteinte de la mémoire sémantique. Les implications théoriques et cliniques de ces résultats seront discutées, ainsi que les limites et perspectives futures.fr
dcterms.abstractThe knowledge that we have on familiar and famous people represents one of the most important areas of semantic memory. They have an important social value because they allow us to recognize and identify people we know and distinguish them from people we do not know. This thesis consists of two parts: the first part focuses on the study of the cerebral substrates of semantic processing of famous people in young adults, while the second part focuses on the study of the semantic knowledge about famous people in elderly person without cognitive impairment, with amnestic Mild cognitive impairment (aMCI), with amnestic Mild cognitive impairment and depressive symptoms (aMCI-D) or with late-life depression (LLD). More specifically, this last part discusses the relationship between semantic disorders and the presence of depressive symptoms. Thus, the first part aims to explore in functional magnetic resonance imaging (fMRI) brain substrates underlying semantic processing of famous faces compared to perceptual processing (Article 1). The role of the posterior temporal regions (occipito-temporal) in the perceptual processing of faces is now well established. The anterior temporal lobes (ATL) seem to have a particularly important role in the identification of known and familiar faces, but the precise role of this region in semantic processing of familiar faces remains poorly understood. The first article highlights the cortical regions involved in the process of recognition of faces, from perceptual processing to semantic processing that allows us to identify and retrieve biographical information on the face that is presented to us. The results of this study support the model proposed by Haxby and colleagues (2000) in which the region of the ATL is associated with the semantic processing of faces of famous people. As for the second part, it aims to investigate at behavioral level the integrity of specific and general biographical semantic knowledge in aMCI individuals, in aMCI individuals with depressive symptoms (aMCI-D) and in individuals with LLD (Article 2). Depression is considered as an interdependent factor that may play a role in the variability of the clinical presentation of elderly with aMCI. Indeed, it appears that the presence of depressive symptoms influences the cognitive profile of aMCI individuals, especially for executive function and episodic memory. However, no study has investigated the impact of depressive symptoms on the semantic memory of famous people in aMCI individuals. The present results indicate that aMCI individuals show deficits for semantic processing of famous people, and that these deficits are modulated by the presence of depressive symptoms. Depression alone can not, however, lead to semantic deficits since the group with LLD showed no impairment of semantic memory. The theoretical and clinical implications of these findings are discussed, as well as limitations and future prospects.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record