Show item record

dc.contributor.authorAlary, Laurence
dc.date.accessioned2014-11-10T20:09:42Z
dc.date.available2014-11-10T20:09:42Z
dc.date.issued2014-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/11278
dc.subjectprogramme d'interventionfr
dc.subjectApprendre à se comprendrefr
dc.subjectconflits intergénérationnelsfr
dc.subjectcontexte interculturelfr
dc.titleRapport d'évaluation du programme Apprendre à se comprendre : programme d'intervention visant la diminution des conflits intergénérationnels en contexte interculturelfr
dc.typeTravail étudiant / Student work
etd.degree.disciplinePsychoéducationfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractLe programme Apprendre à se comprendre est une intervention visant la diminution des conflits intergénérationnels en contexte interculturel. Ce programme s'adresse à des adolescentes suivies par le Centre jeunesse de Montréal en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse et à leurs parents immigrants. Deux objectifs généraux sont poursuivis par cette intervention: augmenter le sentiment de compétences biculturelles des adolescentes et développer les habiletés de communication des adolescentes et de leurs parents. Le programme proposé comporte deux volets. Le premier s'adresse à un groupe d'adolescentes et vise l'augmentation des attitudes positives face à leurs deux groupes culturels et le développement de la croyance que l'on peut être efficace biculturellement. Le deuxième volet s'adresse aux familles et vise à ce que celles-ci soient en mesure d'identifier les obstacles à la communication et les moyens pour les surmonter, à ce qu'elles augmentent leur utilisation des étapes de la résolution de conflits et augmentent la fréquence des discussions sur leurs deux cultures. Afin de mesurer l'efficacité de ce programme, un devis à cas unique de type ABCA a été utilisé. Des données qualitatives ont aussi été colligées afin de recueillir davantage d'informations. De plus, la mise en oeuvre a été évaluée afin de s'assurer que les résultats pouvaient être attribués au programme. Il s'avère que le programme implanté est demeuré assez fidèle à ce qui avait été planifié. Ensuite, pour ce qui est de l'atteinte des objectifs, les compétences biculturelles n'ont pas augmenté sur le plan quantitatif chez la majorité des adolescentes. Toutefois, l'analyse des données qualitatives portent à croire qu'elles ont tout de même cheminé par rapport à leur appartenance à deux cultures. En effet, il apparaît que suite au programme, les participantes sont davantage en mesure d'expliquer leur biculturalité, se sentent plus compétentes et s'adaptent plus à leurs deux cultures d'appartenance. Ensuite, de manière générale, les familles participantes ont réussi à augmenter la qualité des moyens proposés pour surmonter les obstacles à la communication, ainsi qu'à augmenter le nombre d'étapes à la résolution de conflits utilisées. Toutefois, elles n'ont pas réussi à développer leur capacité à identifier les obstacles à la communication dans des situations vécues. De plus, selon les adolescentes, la fréquence des discussions sur les cultures avec leurs parents a augmenté, mais pas selon les parents. Finalement, l'analyse des questions qualitatives a montré que les participants avaient apprécié le programme en général et qu'ils en avaient retiré des bénéfices. Plusieurs éléments peuvent avoir influencé les résultats, éléments abordés dans la discussion. De plus, suite à l'identification des avantages et limites, des recommandations sont émises à la fin de ce rapport afin de bonifier le programme Apprendre à se comprendre dans 1 'optique d'une implantation future.fr
dcterms.descriptionRapport d'analyse d'intervention présenté à la Faculté des arts et sciences en vue de l'obtention du grade de Maîtrise ès sciences (M. Sc.) en psychoéducation.fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studies


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace