Show item record

dc.contributor.advisorBovet, Jeanne
dc.contributor.authorParent Beauregard, Catherine
dc.date.accessioned2012-09-11T12:59:27Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2012-09-11T12:59:27Z
dc.date.issued2012-08-03
dc.date.submitted2011-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/8524
dc.subjectColèreen
dc.subjectDésordreen
dc.subjectFureuren
dc.subjectJean-Baptiste Lullyen
dc.subjectOpéraen
dc.subjectPhilippe Quinaulten
dc.subjectRhétoriqueen
dc.subjectThéâtre français du dix-septième siècleen
dc.subjectTragédie en musiqueen
dc.subjectAngeren
dc.subjectDisorderen
dc.subjectFuryen
dc.subjectFrench Baroque Operaen
dc.subjectMusic Tragedyen
dc.subjectRhetoricen
dc.subjectSeventeenth Century French Theateren
dc.subject.otherLiterature - General / Littérature - Généralités (UMI : 0401)en
dc.titleUne rhétorique du dérèglement : représentation de la fureur dans Roland de Philippe Quinault et Jean-Baptiste Lullyen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineLittératures de langue françaiseen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM.A.en
dcterms.abstractCe mémoire porte sur la représentation de la fureur dans la tragédie en musique "Roland" de Philippe Quinault et Jean-Baptiste Lully, créée en 1685. Il cherche à préciser, dans une perspective historique et rhétorique, les moyens littéraires, musicaux et scéniques par lesquels sont rendus les excès du personnage furieux sur la scène classique du second XVIIe siècle. Le premier chapitre vise à rassembler les figures mythiques de la fureur dans une perspective d’ordre historique, des origines antiques aux diverses reprises dramatiques du répertoire français, en passant par la célèbre épopée de l’Orlando furioso, rappelant ainsi les bases de la topique de la fureur. Il s’intéresse également au développement d’une esthétique de la fureur propre au genre dramatique, ainsi qu’à son rapport au sublime, idéal d’expression classique. Guidé par la question de la représentation et de ses effets sur le spectateur, le second chapitre propose une analyse rhétorique de la scène de fureur dans Roland. L’étude de cette scène en fonction des différentes parties de la rhétorique – inventio, dispositio, elocutio et actio – démontre qu’une dynamique de contraste et d’alternance entre force et douceur se situe au cœur de la rhétorique du dérèglement qui conduit les représentations de la fureur.en
dcterms.abstractThis dissertation addresses the representation of fury in Jean-Baptiste Lully and Philippe Quinault’s 1685 opera, Roland. It seeks to define the rhetorical means through which fury is conveyed on the classical stage of the second half of the XVIIth century, whether they be found in the music, text or staging. The first chapter considers the mythological figures of fury in a historical perspective, from ancient origins to the famous Orlando furioso and its numerous reinterpretations in the French dramatic repertoire, therefore gathering the basis of the topic of fury. This section also addresses the development of the aesthetics of fury, and its relation to the sublime ideal of classical expression. Guided by the idea of performance and of its effects on the audience, the second chapter studies Roland’s wrath in a rhetorical perspective. Following the traditional rhetorical divisions – inventio, dispositio, elocutio and actio –, the study of this scene shows that dynamics of contrast and balance between strength and softness lie at the core of the rhetoric of disturbance which conducts the representation of fury.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record