Show item record

dc.contributor.advisorCampos, Milton
dc.contributor.authorGrabovschi, Cristina
dc.date.accessioned2011-12-19T19:56:50Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2011-12-19T19:56:50Z
dc.date.issued2011-12-01
dc.date.submitted2011-02
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/6042
dc.subjectreprésentations de l’alimentationen
dc.subjectrepresentations of food and nutritionen
dc.subjectreprésentations socialesen
dc.subjectsocial representationsen
dc.subjectlogique naturelleen
dc.subjectnatural logicen
dc.subjectalimentation saineen
dc.subjecthealthy fooden
dc.subjectmalbouffeen
dc.subjectjunk fooden
dc.subjectéducation à la nutritionen
dc.subjectnutritional educationen
dc.subjectétude développementaleen
dc.subjectdevelopmental researchen
dc.subject.otherPsychology - Developmental / Psychologie du développement (UMI : 0620)en
dc.titleL'alimentation selon l'âge et la culture : une analyse logico-naturelle des représentations construites par des enfants canadiens/québécois et roumainsen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences humaines appliquéesen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.namePh. D.en
dcterms.abstractCette recherche s’intéresse à la question des représentations que les enfants construisent au sujet de l’alimentation dans une perspective épistémologique constructiviste, ancrée dans les traditions de la communication et de la psychologie sociale. Notre but a été de déterminer si les représentations de l’alimentation chez les enfants pouvaient être comprises en tant que représentations sociales, et si la construction de ces représentations variait selon l’âge et selon l’appartenance socioculturelle des enfants. Pour ce faire, nous avons analysé les discours sur l’alimentation des enfants de 7 à 12 ans issus de trois contextes culturels différents. Ainsi, nous avons comparé les représentations de l’alimentation construites par des enfants nés, élevés et éduqués en Roumanie et au Québec, ainsi que celles des enfants nés (ou élevés depuis un très bas âge) au Québec, mais provenant de familles d’immigrants roumains. La méthodologie de recherche a reflété une intégration instrumentale des perspectives issues de la psychologie sociale et de la communication, en étant dérivée de la logique naturelle et des théories sur les représentations sociales. Nos résultats suggèrent que les enfants construisent des représentations sociales de l'alimentation et que ces représentations progressent en complexité, tant du point de vue cognitif que moral, suivant l'âge, en subissant des processus de constructions similaires. De plus, il existerait des influences liées à l'appartenance socioculturelle sur le contenu et sur la complexité des représentations, dans ce sens que les différences et les ressemblances entre les groups socioculturels renvoient soit à des influences culturelles, soit à des influences en lien avec l'idéologie. En fonction des résultats obtenus, nous avons proposé des stratégies communicationnelles visant à accroître l’efficacité des programmes d’éducation à la nutrition. De point de vue théorique, notre recherche contribue au raffinement de la théorie des représentations sociales et du développement de l'enfant, ainsi qu'au développement d’un nouveau regard méthodologique sur cette problématique.en
dcterms.abstractThis research focuses on children’s representations of food and nutrition from a constructivist epistemological perspective based on an interdisciplinary approach integrating communication and social psychology. Our goal was to determine which representations of food and nutrition could be understood as social representations, and if children’s age and cultural background interfered with the development of those representations. The subjects were children aged 7 to 12 from three different cultural backgrounds - we compared representations of food and nutrition built by children born, raised and educated in Romania and Quebec, as well as children from families of Romanian immigrants born (or raised from a very young age) in Quebec. The research methodology integrated social psychology and communication perspectives, instrumentally derived from natural logic and theories on social representations. Results suggest that children build social representations of food and nutrition, and that these representations become progressively more complex, undergoing a similar developmental process, according to children’s age, both from a cognitive and moral viewpoint. Moreover, the research highlights that socio-cultural background influences on the representations content and complexity refer either to cultural or ideological influences with regards to the differences and similarities between socio-cultural groups. Furthermore, we proposed scenarios of communication strategies aiming to increase the effectiveness of nutritional education programs. Finally, the research provides contributions to theories of social representations and child development as well as to the development of new methods for the analysis of representations.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record