Show item record

dc.contributor.advisorDionne, Ugo
dc.contributor.authorThuot, Jonathan
dc.date.accessioned2010-02-18T18:35:55Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-02-18T18:35:55Z
dc.date.issued2010-01-07
dc.date.submitted2009-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/3479
dc.subjectRoman français contemporainen
dc.subjectFrench contemporary novelen
dc.subjectLa possibilité d'une îleen
dc.subjectLa possibilité d'une îleen
dc.subjectMichel Houellebecqen
dc.subjectMichel Houellebecqen
dc.subjectLectureen
dc.subjectReadingen
dc.subjectIntertextualitéen
dc.subjectIntertextualityen
dc.subject.otherLiterature - Modern / Littérature - Moderne (UMI : 0298)en
dc.titleLes figures de la lecture dans La possibilité d'une île de Michel Houellebecqen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineLittératures de langue françaiseen
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)fr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM.A.en
dcterms.abstractDans ce mémoire, je compte étudier la lecture représentée dans l’œuvre de Michel Houellebecq. Mon travail sera divisé en deux parties. D’abord, je m’attacherai aux figures de lecteurs dans La possibilité d’une île et dans les autres romans de Houellebecq. Je verrai alors comment la lecture est incarnée dans les romans et quelles sont les fonctions des personnages-lecteurs. Par exemple, j’examinerai comment les personnages s’expriment sur la littérature dans La possibilité d’une île. Je compte pour ce faire utiliser les concepts de « liseur », de « lu » et de « lectant » proposés par Michel Picard dans La lecture comme jeu, mais dans le sens que leur donne Marcel Goulet dans ses travaux. La deuxième partie se centrera sur un « lecteur » particulièrement important : Houellebecq lui-même. Adoptant la définition de l’intertextualité donnée par Gérard Genette dans Palimpsestes, je me concentrerai uniquement sur les traces explicites d’autres textes dans La possibilité d’une île. Je me concentrerai d’abord sur les auteurs fréquemment cités, ceux dont Houellebecq se réclame ou dont il s’écarte. Je me questionnerai ensuite sur le rapport souvent négatif de Houellebecq avec la littérature du passé, pour essayer d’y voir une représentation de cette lecture critique à laquelle l’auteur tente de nous initier. Le travail sur l’intertextualité servira à identifier ce que Pierre Bayard nomme la « bibliothèque intérieure » de l’auteur et à questionner son rapport à celle-ci.en
dcterms.abstractIn this thesis, I will study the readings represented in the works of Michel Houellebecq. My work will be separated in two parts. Firstly, I will study the figures of the readers in La possibilité d’une île and in the other novels by Houellebecq. I will then see how the readings are represented in the novels and what are the functions of these character-readers. For example, I will observe how the characters talk about literature in La possibilité d’une île. I will use the concepts of “liseur”, “lu”, and “lectant” established by Michel Picard in La lecture comme jeu, but in the sense of Marcel Goulet’s works. The second part will be centered on another reader who is important: Houellebecq himself. To do so, I will use the theory of the intertextuality of Gérard Genette’s Palimpsestes, which means that I will focus on the explicit traces of other texts in La possibilité d’une île. I will first concentrate my study on the most quoted authors, those that Houellebecq admires or dislikes. Then, I will question myself about the fact that Houellebecq has most of the time a negative relationship with past authors and books – I will try to prove that my author wants the reader to adopt the same kind of criticism towards literature than him. This part will serve to identity what Pierre Bayard calls the author’s “bibliothèque intérieure” (inner library) and to understand his relationship towards it.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record