Show item record

dc.contributor.advisorDesRochers, Jean-Simon
dc.contributor.authorBellemare, Claudie
dc.date.accessioned2022-01-21T16:37:09Z
dc.date.availableMONTHS_WITHHELD:60fr
dc.date.available2022-01-21T16:37:09Z
dc.date.issued2021-10-21
dc.date.submitted2020-05
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/26035
dc.subjectCorpsfr
dc.subjectPoésie québécoisefr
dc.subjectRoger Des Rochesfr
dc.subjectFormalismefr
dc.subjectÉrotismefr
dc.subjectBodyfr
dc.subjectQuébec poetryfr
dc.subjectFormalismfr
dc.subjectEroticismfr
dc.subject.otherLiterature - Canadian / Littérature - Canadienne (UMI : 0355)fr
dc.titleNous étions les nerfs rêvant d’une émeute ; suivi de L’image du corps dans la poésie de Roger Des Rochesfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineLittératures de langue françaisefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractLa première partie de ce mémoire intitulé Nous étions les nerfs rêvant d’une émeute, propose une suite de poèmes dont le corps est le principal thème exploré. Il s’agit d’un corps mis à mal, remis en cause, mis en danger et en déséquilibre. Le corps est l’élément déclencheur des tensions. Il est détaillé dans son rapport physique à l’autre par le désir et la sensualité. Le corps physique et pensant est dépeint comme étant lui-même un monde entier traversé par les blessures, le temps, la maladie. Le texte devient corps. Les images, comme moyen de dire en résistance à la langue commune, révèlent la relation amoureuse d’une manière à la fois crue et sensuelle. La seconde partie de ce mémoire s’intéresse à l’image du corps dans la poésie de Roger Des Roches, et plus précisément dans les recueils Le Soleil tourne autour de la Terre et Tout est normal, tout est terminé. Ces derniers, qui s’inscrivent dans le paysage de la tendresse, de l’érotisme et du formalisme, explore le corps, surtout celui de la femme, comme moteur d’écriture. On y lit le rêve littéraire, c’est-à-dire la pulsion d’écrire. Chez Des Roches, le corps est écrivant, frontière, idéalisé. Il compare la jouissance sexuelle à la jouissance textuelle.fr
dcterms.abstractThe first part of this memoir entitled Nous étions les nerfs rêvant d'une émeute, proposes poems with the body as the central theme. A bruised and beaten down body, constantly challenged, put in danger, out of its equilibrium. The body is also the trigger of many tensions. It's being detailed in its physical relationship with the other through desire and sensuality. The physical and thinking body is depicted as being a world by itself, a world marked by injuries, the passage of time and sickness. The text here is the body. The images, as means of saying in resistance with common language, reveals the love relationship in a crude and sensual way. The second part of this memoir analyzes the image of the body in the poetry of Roger Des Roches, more precisely in two books : Le Soleil tourne autour de la Terre and Tout est normal, tout est terminé. Set in a perspective of tenderness, eroticism and formalism, theses books explore mostly the female body as writing vector where we can read the literary dream, namely the drive of writing. In Des Roches poems, the body is a text, a frontier and an ideal. It compares sexual and textual pleasure.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

PDF
Under embargo until: 2026-10-21

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace