Show item record

dc.contributor.authorLagueux, Maurice
dc.date.accessioned2020-10-14T17:09:50Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2020-10-14T17:09:50Z
dc.date.issued2006
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/24011
dc.publisherL'Harmattanfr
dc.titleLes économistes autrichiensfr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département de philosophiefr
dc.identifier.doi10.3917/cep.051.0069
dcterms.abstractL’apriorisme radical prôné par Mises et Rothbard a été maintes fois dénoncé avec véhémence. Sans chercher le moindrement à réhabiliter cette thèse intempérante, on s’intéressera à l’intuition d’origine kantienne qui est à sa racine. En prenant pour exemple la "loi" de l'utilité marginale décroissante, on élaborera une expérience imaginaire qui permettra de comparer l’attachement des économistes envers ce genre de loi à celui que, selon Kuhn, les physiciens éprouvent à l’égard de leurs théories. Cette discussion permettra alors de préciser et d’illustrer en quoi consiste la condition d’intelligibilité dont on a cru indûment pouvoir dériver une thèse résolument aprioriste.fr
dcterms.abstractThe radical apriorism of Mises and Rothbard has frequently been violently criticized. Without attempting to rehabilitate this excessive thesis, the paper will revisit the intuition, originating in Kant, from which apriorism was developed. Taking as an example the "law" of diminishing marginal utility, it will propose an imaginary experiment that will allow us to compare economists' loyalty towards this kind of law to the loyalty that, according to Kuhn, physicists have to their theories. Through this discussion, it will specify and illustrate the nature of the condition of intelligibility from which a straightforwardly apriorist thesis has been incorrectly derived.fr
dcterms.descriptionCeci et la version déjà diffusée par CAIRN. Elle est présumée reproduire fidèlement la version originale parue dans les Cahiers d’économie politique incluant sa mise en page. C'est néanmoins cette dernière version (celle des CÉP ici reproduite) qui peut, au besoin, être citée.fr
dcterms.isPartOfurn:ISSN:0154-8344fr
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1969-6779fr
dcterms.languagefrafr
UdeM.ReferenceFournieParDeposant«L'apriorisme des Autrichiens», Cahiers d’économie politique, Paris, Numéro 51 : Les économistes autrichiens (1870-1940), 2006, 69-90.fr
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Recordfr
oaire.citationTitleCahiers d'économie politiquefr
oaire.citationIssue51fr
oaire.citationStartPage69fr
oaire.citationEndPage90fr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record