Show item record

dc.contributor.advisorLarrue, Jean-Marc
dc.contributor.advisorMavrikakis, Catherine
dc.contributor.authorTawfik, Mireille
dc.date.accessioned2018-05-29T14:19:10Z
dc.date.availableMONTHS_WITHHELD:60fr
dc.date.available2018-05-29T14:19:10Z
dc.date.issued2018-03-21
dc.date.submitted2017-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/20128
dc.subjecttempsfr
dc.subjectintermédialitéfr
dc.subjectreprésentationfr
dc.subjectperformancefr
dc.subjectRomeo Castelluccifr
dc.subjectPurgatoriofr
dc.subjectDantefr
dc.subjectDivine Comédiefr
dc.subjecttheatrefr
dc.subjecttimefr
dc.subjectintermedial studiesfr
dc.subjectrepresentationfr
dc.subjectDivine Comedyfr
dc.subjectthéâtrefr
dc.subjectPurgatoirefr
dc.subject.otherLiterature - Modern / Littérature - Moderne (UMI : 0298)fr
dc.titlePurgatoire suivi de Devant le tempsfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineLittératures de langue françaisefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractLa pièce de théâtre Purgatoire retrace, dans le désordre et le caprice de la mémoire, l'histoire de Margaux, jeune artiste peintre, en couple avec Mikaël. Margaux et Mikaël s’accrochent au connu et s'embourbent dans des promesses d'avenir qui culminent en un mariage burlesque. L’apparition de Laxmi et Munni, personnages eunuques d'origine indienne chargés de mythologie et d’une histoire millénaire, et la fin de la relation avec Mikaël marqueront chez Margaux le début d’une spirale de désintégration identitaire. Alternant entre l’ici et maintenant de la représentation et le temps de la fiction, le fil des événements est interrompu par les souvenirs, la présence d’une narration projetée omnisciente et d’autres moments qu’on ne saurait dire s’ils sont passés, futurs ou fictifs. Explorant la fluidité de l'identité et du genre, le fragile équilibre de la psyché et les replis du temps, l’histoire de Margaux repousse les limites de la quête identitaire jusqu’aux confins du rapport au réel. Prenant appui sur la thèse de Paul Ricœur sur l’herméneutique de la chronologie des événements dans le récit, nous proposons dans l’essai de faire l’étude intermédiale du temps dans l’œuvre scénique Purgatorio de Romeo Castellucci. D’une part, l’analyse du temps de la fiction, mis en parallèle avec le Purgatoire de Dante, fait ressortir la présence de trois temporalités qui traduisent une aliénation des personnages face à la violence de leur existence. D’autre part, l’analyse du temps de la représentation s’appuyant sur les notions de performance et de représentation telles que définies par Chris Salter et Josette Féral révèle le passage de la stagnation à la transformation conforme à la conversion dantesque des âmes au purgatoire. En somme, l’étude révèle que la superposition des temps de la fiction et de la représentation de même que la valeur métathéâtrale des langages scéniques contribuent à distancier le spectateur de la représentation et à le ramener dans le temps présent (Lehmann). De plus, l'œuvre scénique englobe une conscience totale du temps (saint Augustin, Dante) qui est, selon Masciandaro, un temps propre à l’œuvre d’art.fr
dcterms.abstractFollowing the vagaries of memory, the play Purgatory traces back the story of Margaux, a young painter, and of her relationship with Mikaël. Margaux and Mikaël find comfort in the status quo of their relationship and sink into promises for the future that culminate in a burlesque wedding. The arrival of Laxmi and Munni, two hijras from India charged with their mythology and millennial history, and the end of the relationship with Mikaël will trigger Margaux’ descent in an infernal disintegration of her identity. Purgatory questions notions of gender and identity and perceptions of reality and time. Between the here and now of the performance and the time and space of fiction, the flow of events is interrupted by memories, the presence of omniscient subtitles and other moments, that are real or imagined. Through the lens of Paul Ricoeur’s theory on time and narrative, the essay Devant le temps proposes the intermedial study of time in the play Purgatorio by Romeo Castellucci. On one hand, the analysis of the narrative, juxtaposed with Dante’s Purgatory, reveals three temporalities that translate the character’s alienation in the face of the violence of their existence. On the other hand, based on Chris Salter and Josette Féral’s definitions of representation and performance, the analysis of the modes of performance reveal a passage from stagnation to transformation, a process that recalls the conversion of the souls in Dante’s poem. In short, the narrative, the modes of performance and the metatheatrical value of the various media on stage contribute to distanciate the spectator from the representation and to bring him back in the present time (Lehmann). The play portrays a complete conscience of time, as imagined by saint Augustin and Dante, which is, according to Masciandaro, a time unique to the artistic experience.fr
dcterms.descriptionMémoire en recherche-création Réalisé grâce à l'appui financier du Fonds de recherche Québec - Société et culturefr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

PDF
Under embargo until: 2023-03-21

This item appears in the following Collection(s)

Show item record