Show item record

dc.contributor.advisorHuglo, Marie-Pascale
dc.contributor.authorCastonguay, Karine
dc.date.accessioned2017-05-25T15:43:32Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2017-05-25T15:43:32Z
dc.date.issued2017-03-28
dc.date.submitted2016-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/18708
dc.subjectÉlise Turcottefr
dc.subjectimaginaires de la maisonfr
dc.subjectpoétique du romanfr
dc.subjectcritique thématiquefr
dc.subjectsymboliquefr
dc.subjectÉlise Turcottefr
dc.subjecthouse and homefr
dc.subjectnovelfr
dc.subjectthemefr
dc.subjectsymbolismfr
dc.subject.otherLiterature - Canadian / Littérature - Canadienne (UMI : 0355)fr
dc.titleLa demeure (in)habitable : imaginaires de la maison dans l'oeuvre romanesque d'Élise Turcotte
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineLittératures de langue françaisefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)fr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM.A.fr
dcterms.abstractLa maison est la figure spatiale la plus exploitée dans l'œuvre romanesque d'Élise Turcotte. Généralement perçue comme un abri contre les intempéries extérieures, elle devient surtout, chez cette auteure, un refuge contre les drames humains – sauf quand le drame se déroule en son intérieur. Figure ambivalente, donc, la maison sort de sa vocation purement fonctionnelle pour embrasser, dans cette œuvre, une valeur plus symbolique, reliant le sujet au monde sur le mode de l'habiter. Dans le présent mémoire, l'analyse de ce lieu se base sur la lecture des romans d'Élise Turcotte, et plus particulièrement du Bruit des choses vivantes (1991) et de La maison étrangère (2002). Ces romans présentent deux narratrices en pleine rupture amoureuse, drame qui les force à se réapproprier leur habitation ainsi qu'à revoir leur manière de l'habiter; cette rupture met également à l'épreuve leur vie familiale et domestique, ébranlant à la fois leur situation personnelle et leurs convictions profondes. Des transformations majeures s'en suivent et se manifestent à l'intérieur de leur maison, là où les narratrices se réfugient après le drame, faisant de ce lieu à la fois celui de la métamorphose intimes et de la résistance, personnelle aussi, contre un monde en destruction. La maison rejoint par là une croyance traditionnelle et appelle à la (re)fondation du monde, qui commencerait par un retour à la maison. C'est aussi l'occasion pour l'auteure d'en faire le lieu d'un recentrement dans une période de crise du sens, où la littérature québécoise est en plein décentrement.fr
dcterms.abstractHouse is the most figurative place in Élise Turcotte's novels. Usually used as a shelter against bad weather, the house becomes, for this author, a refuge against human dramas (except when it happens inside the house). As an ambivalent figure, the house gets out of her purely functional vocation to embrace a symbolic value that relates the subject to the world on the mode of living. Our analysis of the house in this thesis is based on a rigorous reading of Élise Turcotte's novels, specifically Le bruit des choses vivantes (1991) and La maison étrangère (2002), that present two female narrators who have just been left by their partner in love. This drama forces them to change their house as much as their housing; this break-up puts their family and every day life to the test, and shakes their personal situation and fundamental beliefs. Major transformations appear inside their house, where the women take refuge. They consider this place, their home, as a symbol of a personal resistance against a world that is meant to be destroyed. The house revives therefore the traditional belief and yearns at a new foundation of the world, foundation that would start with a return to home. That is also an opportunity for the author to make out of the house a place where the characters can become refocused in this period of History where people are searching for a sense of life, that goes through, first of all, a sense of living (in the house first, in the world then) and in a period where Québec's literature is in a mode of being off-center.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record