Show item record

dc.contributor.advisorDufour, Pascale
dc.contributor.authorCoutu, Simon-Pierre
dc.date.accessioned2016-11-15T15:39:48Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2016-11-15T15:39:48Z
dc.date.issued2016-09-28
dc.date.submitted2016-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/16218
dc.subjectEngagementfr
dc.subjectParti québécoisfr
dc.subjectMouvements sociauxfr
dc.subjectPolitique québécoisefr
dc.subjectMouvement souverainistefr
dc.subjectPolitical commitmentfr
dc.subjectQuebec sovereignty movementfr
dc.subjectParti québécoisfr
dc.subjectSocial movementsfr
dc.subjectQuebec politicsfr
dc.subject.otherPolitical Science - General / Science politique - Généralités (UMI : 0615)fr
dc.titleGénération souverainiste? L'engagement des jeunes au sein du mouvement souverainiste québécois : le cas du Parti québécoisfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineScience politiquefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté des arts et des sciences)fr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractDepuis la défaite du Oui au référendum de 1995, nous observons une perte de vitesse du mouvement souverainiste québécois. Cette dernière est d’abord perceptible d’un point de vue électoral où nous observons une baisse constante des appuis aux partis souverainistes, et ensuite relativement au fractionnement social et idéologique du mouvement souverainiste. Dans un tel contexte, nous nous attardons, dans le cadre de ce mémoire, à l’engagement des jeunes âgé-e-s de 20 à 26 ans au sein du Parti québécois (PQ). Ces personnes ont commencé à s’impliquer dans ce parti alors que le mouvement souverainiste était déjà caractérisé par une perte de vitesse et n’ont jamais connu les moments effervescents de celui-ci. Suite à seize entrevues semi-directives réalisées avec des militant-e-s du PQ, ce mémoire a pour but de comprendre les processus d’engagement de ces personnes. À l’aide d’une analyse sociologique des parcours d’engagement, nous démontrons d’abord que plusieurs types de parcours ont pu mener ces jeunes à s’engager au PQ. Ensuite, nous soulignons le fait que des éléments du passé, notamment par l’entremise des cours d’histoire et de la socialisation familiale, ont eu une plus grande importance que ceux d’actualité pour leur prise de conscience souverainiste. Nous montrons aussi que ces jeunes appartiennent à une génération politique pour laquelle les grands évènements de l’histoire du mouvement souverainiste ne peuvent plus être considérés comme étant des moments critiques des parcours d’engagement. Nous démontrons finalement que l’analyse des orientations politiques des personnes permet de mieux comprendre les différences entre les différents processus d’engagement.fr
dcterms.abstractSince the defeat of the Yes campaign in the 1995 referendum, the Quebec sovereignty movement has been in decline. We can demonstrate this by analyzing the electoral results of the different sovereignist parties as well as the social and ideological division of the sovereignty movement over the past 20 years. This thesis seeks to analyse the involvement of Parti québécois (PQ) members between the ages of 20 and 26. These members began their involvement while the movement was already in decline and therefore have not lived through the most significant events of the Quebec sovereignty movement. With 16 semi-structured interviews, this study seeks to understand the political commitment processes of these individuals. Through a sociological analysis of their experiences of involvement in politics, we demonstrate that different types of processes can lead a person to join the PQ. We then argue that elements from the past, such as history classes and family socialization, have greater influence on a person’s awareness of the sovereignty issue than do current events. We proceed to establish that these individuals belong to a political generation for which the major events of the sovereignty movement cannot be considered as critical junctures in their political involvement. Finally, we demonstrate that the analysis of the individuals’ political orientations can help us better understand the differences between the different political commitment processes.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record