Afficher la notice

dc.contributor.authorLarrue, Jean-Marc
dc.date.accessioned2016-03-04T23:07:52Z
dc.date.available2016-03-04T23:07:52Z
dc.date.issued1995
dc.identifier.citationLarrue, Jean-Marc, « Les paradoxes du lieu », L’Annuaire théâtral : revue québécoise d'études théâtrales, no 17, 1995, p. 9‑16.fr
dc.identifier.urihttp://id.erudit.org/iderudit/041230ar
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/13208
dc.publisherSociété québécoise d’études théâtrales
dc.publisherUniversité de Montréal
dc.subjectLieufr
dc.subjectHistoire du théâtrefr
dc.subjectThéâtrefr
dc.subjectRenaissance italiennefr
dc.subjectModernitéfr
dc.subjectLieu théâtralfr
dc.titleLes paradoxes du lieufr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département des littératures de langue françaisefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériquesfr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Canada Research Chair on Digital Textualitiesen
dcterms.abstractSi le lieu a toujours occupé une place capitale dans la pratique théâtrale, l'intérêt des chercheurs à son endroit s'est manifesté bien tardivement. Les premières réflexions marquantes sur le sujet datent de la Renaissance italienne. [...]fr
dcterms.bibliographicCitationL'Annuaire théâtral ; no 17
dcterms.isPartOfurn:ISSN:0827-0198
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1923-0893
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion acceptée / Accepted Manuscript


Fichier(s) constituant ce document

Vignette

Ce document figure dans la(les) collection(s) suivante(s)

Afficher la notice