Show item record

dc.contributor.authorLarrue, Jean-Marc
dc.date.accessioned2016-03-04T23:05:26Z
dc.date.available2016-03-04T23:05:26Z
dc.date.issued1995
dc.identifier.citationLarrue, Jean-Marc, « Le cinéma des premiers temps à Montréal et l’institution du théâtre », Cinémas : revue d'études cinématographiques, vol. 6, no 1, 1995, p. 119‑131.fr
dc.identifier.urihttp://id.erudit.org/iderudit/1000962ar
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/13207
dc.subjectThéâtre québécoisfr
dc.subjectCinémafr
dc.subjectThéâtrefr
dc.subjectThéâtre francophonefr
dc.subjectThéâtre anglophonefr
dc.subjectMontréalfr
dc.subjectCinéma des premiers tempsfr
dc.subjectHistoire du théâtrefr
dc.subjectHistoire du cinémafr
dc.subjectCinéma-théâtrefr
dc.titleLe cinéma des premiers temps à Montréal et l'institution du théâtrefr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériquesfr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département des littératures de langue françaisefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Canada Research Chair on Digital Textualitiesen
dcterms.abstractCet article propose un tableau précis des liens étroits qui unirent le cinéma des premiers temps à l’institution théâtrale montréalaise existante. À cette époque, le cinéma joue un rôle central dans les stratégies d’émergence du théâtre francophone qui s’éloigne alors du théâtre anglophone, son rival issu de la ville de New York, tout autant qu’il joue un rôle d’attrait dans un contexte de vive concurrence. Non seulement cela donne-t-il lieu à des scènes mixtes (théâtrales et cinématographiques), mais également à une interprétation plus profonde de deux arts qui aboutit aux premières manifestations d’un cinéma-théâtre québécois.fr
dcterms.abstractThis article presents a detailed portrait of the relationships between early cinema and theatrical institutions in Montréal. Early cinema played a key role in the strategies of emergence of the city's Francophone theatre, then in the process of distinguishing itself from Anglophone theatre, its New York based rival, as well as acting as an attraction in a context of fierce competition. This led not only to mixed houses, where theatre and cinema shared the stage, but also to a deeper interpenetration of the two an forms, resulting in the first appearance of a dramatic cinema in Québec.fr
dcterms.bibliographicCitationCinémas ; vol. 6, no 1
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1181-6945
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion acceptée / Accepted Manuscript


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record