Show item record

dc.contributor.authorVitali-Rosati, Marcello
dc.date.accessioned2016-02-08T16:13:53Z
dc.date.available2016-02-08T16:13:53Z
dc.date.issued2012-05-04
dc.identifier.citationVitali Rosati, Marcello, « Classer calculer », Sens public, 4 mai 2012, http://sens-public.org/article947.html.fr
dc.identifier.urihttp://sens-public.org/article947.html
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/12979
dc.publisherAssociation Sens public
dc.subjectCirculation des contenusfr
dc.subjectÉditorialisationfr
dc.subjectEspace numériquefr
dc.subjectInternetfr
dc.titleClasser calculerfr
dc.typeArticlefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Département des littératures de langue françaisefr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériquesfr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Canada Research Chair on Digital Textualitiesen
dcterms.abstractUn rêve, plus ou moins explicite, hante nos esprits depuis plusieurs millénaires. On le retrouve ci et là dans les listes égyptiennes, dans les catalogues aristotéliciens, dans les règles mnémotechniques des néoplatoniciens florentins de la Renaissance, dans les constructions mathématiques de Leibniz, dans les affirmations des grands noms du Web : le monde est constitué d’une masse énorme d’informations, dont la connaissance et l’exploitation permettrait la maîtrise quasi-totale. Il serait alors possible de tout savoir, de tout prévoir, de tout faire. Mais deux limites, proprement humaines, empêchent la détention et l’exploitation de cette globalité d’informations : l’accessibilité et la calculabilité. [Introduction]fr
dcterms.bibliographicCitationSens public
dcterms.isPartOfurn:ISSN:2104-3272
dcterms.languagefrafr
UdeM.VersionRioxxVersion acceptée / Accepted Manuscript


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record