Show item record

dc.contributor.authorDuhaime, Jean
dc.date.accessioned2015-12-04T22:52:59Z
dc.date.available2015-12-04T22:52:59Z
dc.date.issued2013
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/12683
dc.subjectJob (livre biblique)fr
dc.subjectBible. A.T. Job -- Critique, interprétationfr
dc.subjectBible - Image de Dieufr
dc.titleJob face à son Dieu : « Le châtiment de Dieu était ma terreur » (Jb 31,23)fr
dc.typePrésentation hors congrès / Non-conference presentationfr
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Institut d'études religieusesfr
dcterms.abstractLorsqu’on observe l’attitude de Job envers Dieu on peut voir se dessiner un changement majeur. Au début du récit, Job est un « serviteur » de Dieu qui a probablement bien assimilé son éducation religieuse : c’est un homme « intègre et droit, craignant Dieu et s’écartant du mal » (1,1.8; 2,3). Mais Job est aussi homme inquiet qui agit par peur du châtiment. Devant les malheurs qui lui arrivent, il se pose des questions sur le sens de la vie. Il refuse de se considérer comme coupable; il voudrait bien que Dieu lui explique où il a manqué et il en vient à le considérer comme un ennemi qui le harcèle sans raison au lieu de punir les impies. Lorsque Dieu se manifeste enfin, Job est complètement bouleversé par sa rencontre d’un Dieu qui se réjouit de sa création, qui s’en soucie et qui donne sans retour. La contemplation admirative de Job l’amène à entrer dans une autre forme de relation à Dieu et à son prochain, une relation où il peut faire confiance, recevoir dans la gratitude et donner avec la même gratuité que celle dont il bénéficie.fr
dcterms.descriptionConférence présentée à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal le 11 septembre 2013. © Jean Duhaimefr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail
PDF

This item appears in the following Collection(s)

Show item record