Show item record

dc.contributor.advisorLetellier, Ann
dc.contributor.advisorFravalo, Philippe
dc.contributor.advisorQuessy, Sylvain
dc.contributor.authorLarivière-Gauthier, Guillaume
dc.date.accessioned2013-10-09T15:42:04Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2013-10-09T15:42:04Z
dc.date.issued2013-08-02
dc.date.submitted2012-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/9933
dc.subjectListeria monocytogenesfr
dc.subjectPFGEfr
dc.subjectporcfr
dc.subjectabattoirfr
dc.subjectenvironnementfr
dc.subjectdécoupefr
dc.subjectparcs d’attentefr
dc.subjectporkfr
dc.subjectslaughterhousefr
dc.subjectenvironmentfr
dc.subjectcutting roomfr
dc.subjectlairage pensfr
dc.subject.otherBiology - Microbiology / Biologie - Microbiologie (UMI : 0410)fr
dc.titleDétection et caractérisation génétique de Listeria monocytogenes dans une usine d’abattage/découpe de porcs au Québecfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences vétérinairesfr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractListeria monocytogenes (L. monocytogenes) est un pathogène majeur en santé publique comme les épisodes de 2008 dans les fromages et les charcuteries l’ont démontré. Au Canada, il n’y a pas de surveillance règlementaire de ce microorganisme dans les étapes précédant la transformation de produits prêts-à-manger. Ainsi, la présence et la circulation de ce microorganisme dans ces environnements est peu documentée. Pour décrire ces phénomènes, nous avons effectué un échantillonnage dans une usine d’abattage et de découpe de porcs au Québec, principalement dans les parcs d’attente, et dans l’environnement de l’abattage et de découpe : les échantillonages ont été effectués après lavage et désinfection sur une période de 2 ans. Un nombre de 874 échantillons a été récoltés. Le protocole de détection utilisé était inspiré de la méthode MFHPB-30 de Santé Canada. Les sérotypes ont été obtenus par PCR et les isolats caractérisés par un génotypage RFLP-PFGE en utilisant les enzymes de restriction Apa1 et Asc1. Nous avons détecté la présence de Listeria monocytogemes dans toutes ces étapes de la production. De ces échantillons positifs, 4 sérotypes (principalement 1/2b) ont émergé. Les patrons PFGE ont démontré la présence d’une variété de génotypes dans les zones d’attente et d’abattage de l’usine et la présence d’un type majeur dans l’environnement de la zone de découpe (le type 1 représentant 96.1% des souches à cette étape). De plus, nous avons démontré des liens entre les souches retrouvés au début de la production, en attente, et les souches retrouvées dans la zone de découpe. Ces résultats suggèrent que Listeria monocytogenes entre dans l’usine avec les animaux, contamine les étapes suivantes de la production et que certaines souches peuvent être sélectionnées et leur croissance favorisé dans l’environnement, devenant majoritaires, persistantes et préoccupantes en regars de la santé publique.fr
dcterms.abstractListeria monocytogenes (L. monocytogenes) is a major public health concern as it was illustrated by the 2008 episodes in cheese and ready-to-eat meat. In Canada, there is currently no surveillance policy of this microorganism in the production steps preceding transformation of ready-to-eat products. The presence and the circulation of this microorganism in these environments is not well documented either. To describe these parameters, we sampled a Quebec slaughtering and cutting plant in the lairage pens and on representative areas of the slaughter process and cutting rooms after washing and disinfection, during a two-year period. A total of 874 samples were collected. Listeria detection followed the MFHPB-30 Health Canada standard method, serotype confirmation was obtained by PCR and isolates were characterized by Apa1 and Asc1 RFLP-PFGE genotyping. We reported detection of Listeria monocytogenes in all stages of production. Among the positive samples, 4 different serovars (mainly 1/2b) emerged. PFGE patterns showed presence of a variety of different genotypes in the lairage and slaughtering areas of the plant and the presence of a major type in the environment of the cutting room (type 1 representing 96.1% of the strains at this step). Furthermore, strains found at the lairage pens were related to strains in the cutting room. These results suggest that Listeria monocytogenes can enter the plant with the animals, contaminate further production steps and that some strains can be selected and their growth promoted in the environment. Hence, becoming predominant, persistant and a food safety issue.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record