Show item record

dc.contributor.advisorCarréno, Sébastien
dc.contributor.advisorPayre, François
dc.contributor.authorRoubinet, Chantal
dc.date.accessioned2012-09-24T15:22:18Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2012-09-24T15:22:18Z
dc.date.issued2012-09-04
dc.date.submitted2011-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/8588
dc.subjectMitoseen
dc.subjectMitosisen
dc.subjectMorphogénèse Cellulaireen
dc.subjectCell Morphogenesisen
dc.subjectCytosqueletteen
dc.subjectCytoskeletonen
dc.subjectdMoésineen
dc.subjectCortexen
dc.subjectPI(4,5)P2en
dc.subjectSkittlesen
dc.subjectPtenen
dc.subjectdOcrlen
dc.subject.otherBiology - Cell / Biologie - Cellule (UMI : 0379)en
dc.titleRôles et régulation du PI(4,5)P2 dans le remodelage cortical et la morphogénèse cellulaire en mitoseen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineBiologie moléculaireen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.namePh. D.en
dcterms.abstractLa division cellulaire est un événement fondamental, indispensable au développement embryonnaire animal et à l’homéostasie des organismes adultes. Il s’agit d’un processus complexe qui doit être précisément contrôlé dans le temps et l’espace pour permettre la formation de deux cellules filles, au contenu génétique identique à celui de la cellule mère. Ceci requiert une coordination entre la ségrégation des chromosomes, opérée par les microtubules, et le clivage de la cellule, engageant une réorganisation dynamique du cytosquelette d’Actine. La modification de la forme des cellules en cours de division est en effet due au remodelage du cortex cellulaire, incluant la membrane plasmique et le réseau de filaments d’Actine sous-jacent. Bien que cette série de modifications du cortex soit indispensable au déroulement correct de la division cellulaire, les mécanismes moléculaires du contrôle l’organisation corticale en mitose restent mal caractérisés. Le PI(4,5)P2 est un phosphoinositide constituant de la membrane plasmique, notamment nécessaire à la division cellulaire. Nos travaux chez la drosophile mettent en évidence que ce phospholipide présente une distribution dynamique, homogène sur l’ensemble du cortex à l’entrée en mitose, puis se concentrant à l’équateur des cellules après la séparation des deux lots de chromosomes. Nous montrons que le PI(4,5)P2 est nécessaire au contrôle de la stabilité corticale et du fuseau mitotique, au moins en partie par son rôle favorisant l’activation de la dMoésine. La dMoésine régule l’interaction entre les filaments d’Actine et la membrane plasmique, jouant un rôle clé dans l’organisation locale du cortex des cellules en mitose et ses propriétés mécaniques. Nous montrons que l’interaction PI(4,5)P2/dMoésine participe à la contraction cellulaire à l’entrée en mitose, puis à l’élongation cellulaire caractéristique des étapes plus tardives de la division. A la fin de la mitose, nous montrons que la phosphatase pP1-87B inhibe l’activation de la dMoésine, indispensable à la relaxation du cortex des cellules en interphase. Par un crible fonctionnel systématique, nous avons recherché l’ensemble des facteurs indispensables à la production et à l’enrichissement localisé du PI(4,5)P2 au cortex mitotique. Nous montrons le rôle majeur de deux voies de biosynthèse, qui collaborent pour produire localement le PI(4,5)P2 à la membrane plasmique au cours de la mitose. Leur absence prévient l’activation et le recrutement membranaire de la dMoésine, et conduit à une instabilité corticale associée à des défauts du fuseau mitotique. Une troisième voie, nécessitant l’activité de la protéine dOcrl, contribue à l’homéostasie de ce phosphoinositide, en dégradant le PI(4,5)P2 présent sur les membranes internes de la cellule. L’inactivation de dOcrl empêche la formation normale et l’ingression du sillon de clivage. Ensemble, ces résultats identifient donc des régulateurs importants de la membrane plasmique et de son interaction avec le cytosquelette, permettant de mieux comprendre les mécanismes de la réorganisation de la forme cellulaire au cours de la mitose.en
dcterms.abstractCell division must be accurately controlled in time and space to permit the formation of two daughter cells whose genetic content is identical to that of the mother cell. This process requires successive modifications of cell shape, induced by cortical remodelling. Molecular mechanisms controlling cortical reorganization during mitosis remain partially uncharacterized. Our work in Drosophila cells demonstrates that PI(4,5)P2, a phosophoinositide of the plasma membrane, is enriched at the equatorial region at the onset of anaphase. This PI(4,5)P2 is necessary for the cortical stability of mitotic cells, and requires dMoesin activation. The dMoesin, linking actin to the plasma membrane, plays a critical role in the cortical organization of mitotic cells and in the regulation of its mechanical properties. We show that the interaction PI(4,5)P2/dMoesin participates in cellular contraction at the beginning of mitosis, then in cell elongation characteristic of subsequent steps. At the end of mitosis, the Pp1-87B phosphatase inactivates the dMoesin. By a systematic functional screen, we characterize the key role of two pathways acting in synergy to locally produce PI(4,5)P2, Skittles- and Pten-dependent, and the role of a third pathway requiring dOcrl activity to control PI(4,5)P2 homeostasis. Altogether, these results allow us to better understand the mechanisms controlling cortical remodelling and modifications of cell shape that occur during mitosis.en
dcterms.descriptionDoctorat réalisé en cotutelle avec le laboratoire de François Payre au Centre de Biologie du Développement à Toulouse, France (Université de Toulouse III - Paul Sabatier)en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record