Show item record

dc.contributor.advisorChapdelaine, Claude
dc.contributor.authorGirard-Rheault, Marilyn
dc.date.accessioned2012-07-10T19:31:02Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2012-07-10T19:31:02Z
dc.date.issued2012-06-01
dc.date.submitted2011-12
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/8364
dc.subjectArchéologieen
dc.subjectZooarchéologieen
dc.subjectCamélidésen
dc.subjectMocheen
dc.subjectPérouen
dc.subjectLamaen
dc.subjectStratification socialeen
dc.subjectArchaeologyen
dc.subjectZooarchaeologyen
dc.subjectCameliden
dc.subjectPeruen
dc.subjectSocial stratificationen
dc.subjectLlamaen
dc.subject.otherAnthropology - Archaeology / Anthropologie - Archéologie (UMI : 0324)en
dc.titleZooarchéologie des camélidés du site Moche Guadalupito, Secteur urbain (Guad-112) au Pérou
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineAnthropologieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractCette étude vise à comprendre quelle était la place des camélidés chez les Moche du centre urbain de Guadalupito de la vallée de Santa au Pérou. Les données ostéologiques analysées ont été obtenues grâce aux travaux effectués par le projet archéologique PSUM (Proyecto Santa de la Universidad de Montreal) de l’Université de Montréal. Dans ce document, une synthèse concernant les Moche de la côte nord du Pérou est d’abord présentée. Puis, il sera question de décrire le site archéologique Guadalupito et d’effectuer des observations concernant les camélidés d’Amérique du sud. Ce sont surtout les données zooarchéologiques qui ont été considérées pour répondre aux questions de recherche de ce travail. La céramique, les fibres de camélidés et les données ethnohistoriques ainsi qu’ethnographiques concernant les camélidés ont également été sujets à quelques observations afin de pouvoir répondre aux questions de recherche de manière holistique. Les résultats ont dévoilé qu’une grande quantité des camélidés du centre urbain de Guadalupito ont été exploités pour leur viande. Les camélidés constituaient une denrée alimentaire de base pour les gens qui fréquentaient les secteurs associés à l’élite. Plusieurs autres camélidés ont été utilisés comme animal de charge, car ils sont morts à un âge plus avancé. Aussi, il y avait des échanges entre la côte et la sierra, car de la laine tissé selon un style de la sierra a été trouvée. Certains camélidés étaient également utilisés lors de rituel et/ou pour leur cuir. Les lamas offraient une source stable de protéines, car ces animaux étaient sous le contrôle des Moche. Enfin, le camélidé a été le mammifère le plus polyvalent avant l’arrivée des animaux en provenance de l’Europe et il a représenté un moyen de transport et une source de nourriture fiable et significative chez les Moche.en
dcterms.abstractThis study aims to understand the role of camelids in the Moche urban centre of Guadalupito in Santa Valley, Peru. The faunal data analyzed were acquired from the PSUM (Proyecto Santa de la Universidad de Montreal). A synthesis of the Moche culture is presented, the Guadalupito site is described and observations regarding South American camelids are included. Mostly zooarchaeological data were analyzed to answer questions about the way the Moche used camelids. However, ceramics, materials made from camelid fibres, ethnohistoric and ethnographic data were also examined in order to interpret the results from a holistic perspective. Results show a higher concentration of camelid remains in places associated with higher socioeconomic status. Many camelids were used for their meat and leather. In fact, camelids constituted a basic source of sustenance for those of elevated rank. Some camelids at the Guadalupito site were used to carry goods because they died at a more mature age. Exchanges between the coast and the mountains must have existed (even if they were not regular), as some camelid fibres incorporating a style distinct to the mountains were discovered at the Guadalupito site. Other camelids were used for rituals. Finally, llamas offered a stable source of protein to the Moche people who domesticated the animals to fulfill a variety of tasks. This confirms the perception of the lama as one of the most useful animals in this region prior the arrival of European animals.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record