Show item record

dc.contributor.advisorProulx, Jean
dc.contributor.authorRuest, Caroline
dc.date.accessioned2011-11-24T19:18:13Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2011-11-24T19:18:13Z
dc.date.issued2011-11-03
dc.date.submitted2011-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/5964
dc.subjectRécidiveen
dc.subjectdélinquance sexuelleen
dc.subjectagresseur sexuel adultesen
dc.subjectprédicteur dynamiqueen
dc.subjectRecidivismen
dc.subjectsexual offenceen
dc.subjectadult sexual offendersen
dc.subjectdynamic predictoren
dc.subject.otherSociology - Criminology and Penology / Sociologie - Criminologie et établissements pénitentiaires (UMI : 0627)en
dc.titleLes prédicteurs dynamiques (pré-traitement et en cours de traitement) en lien avec la récidive criminelle chez les agresseurs sexuels adultesen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineCriminologieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractLa récidive sexuelle est un sujet d’intérêt pour plusieurs chercheurs et intervenants qui travaillent auprès des délinquants sexuels. Afin de mieux prévenir la récidive sexuelle, il importe de bien connaître les causes sous-jacentes à cette problématique. De cette manière, il sera possible d’élaborer des programmes de traitement efficaces et spécifiques à la problématique. Au cours des dernières années, les études sur les prédicteurs de la récidive sexuelle ont mis l’accent essentiellement sur les prédicteurs statiques, mais aussi et de plus en plus sur les prédicteurs dynamiques. Cependant, il ressort de ces études que les caractéristiques inhérentes à l’implication du délinquant à l’intérieur de son programme de traitement ont été peu étudiées. Conséquemment, le but de cette étude est d’analyser les prédicteurs dynamiques de la récidive, l’alliance thérapeutique, la motivation en cours de traitement et le support social en lien à la récidive sexuelle. Pour ce faire, un échantillon de 299 agresseurs sexuels adultes de sexe masculin est pris en considération. Les données pour mener à terme les analyses statistiques sont recueillies avant le début du traitement et en cours de traitement. Trois types de récidive sont considérés : 1) sexuelle, 2) violente, 3) générale. Les variables indépendantes portent sur des outils psychométriques et sont de deux ordres : 1) pré-traitement, 2) en cours de traitement. Deux variables contrôles sont utilisées : 1) traitement complété ou non, 2) type de traitement; cognitivo-comportemental ou mixte. Ainsi, des analyses préliminaires (test T pour groupes indépendants) sont effectuées afin de sélectionner les variables utilisées pour la réalisation des analyses de survie. En raison de la faible prévalence de récidive sexuelle (5,4%), seules les récidives violentes (10,5%) et générales (18,7%) sont considérées. L’étude nous apprend que les résultats aux analyses de survie pour les récidives violentes et générales tendent à être en continuité à celles retrouvées dans les études existantes sur le sujet. Effectivement, l’étude actuelle informe de la pertinence de compléter un programme de traitement comme facteur de protection contribuant à réduire le risque probable de récidive. Le fait de présenter des croyances pédophiliques ou encore, de ne pas présenter de traits de personnalité compulsive sont des facteurs qui contribuent à augmenter les risques relatifs de récidive criminelle.en
dcterms.abstractRepeat sexual offence is a subject of interest for several researchers and workers who intervene with sexual offenders. In order to prevent having second or habitual offenders, it is important to better understand the causes underlying this issue. This will help for the elaboration of more specific and efficient treatment programs. In recent years, research on predictors of sexual recidivism essentially focused on static predictors, but also, and more and more, on dynamic predictors. However, looking at those studies, it is realized that the characteristics of the offender’s participation in his treatment program have not been the subject of much study. Therefore, the goal of the present study is to analyse the dynamic indicators of repeat offence, therapeutic alliance, motivation during treatment and the social support related to repeat sexual offence. For the study, we took a sample of 299 subjects, adult male sexual offenders. Data for the statistical analyses were gathered before and during treatment. Three types of repeat offence are considered: 1) sexual, 2) violent, 3) general. Independent variables are of two kinds: 1) pre-treatment variables, 2) in-treatment variables. Psychometric tools are used here for the independent variables. Two control variables are used: 1) complete or incomplete treatment, 2) type of treatment (cognitive-behavioural versus mixed). Preliminary analyses (T-test for independent groups) were effectuated in order to select the variables to be used in the final analyses. Due to the low rate in regard to repeat sexual offence (5,4%), only violent (18,7%) and general (16%) repeat offences are considered in the final analyses. The study shows that the results for violent and general repeat offences tend to agree with what has been reported in prior studies on the subject. Effectively, the present study informs as to the pertinence of elaborating treatment programs in terms of protection factors so as to reduce the risk of a repeat offence. The fact of holding paedophile beliefs or, still, of not presenting traits of compulsive personality are factors that contribute to increase the risks relatively to a repeat general offence.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record