Show item record

dc.contributor.advisorPiché, Victor
dc.contributor.advisorSchoumaker, Bruno
dc.contributor.authorKourouma, Nounké
dc.date.accessioned2011-11-23T20:28:25Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2011-11-23T20:28:25Z
dc.date.issued2011-11-03
dc.date.submitted2011-06
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/5895
dc.subjectNiveau de vieen
dc.subjectFéconditéen
dc.subjectBesoins non satisfaits en matière de planification familialeen
dc.subjectGuinéeen
dc.subjectStandard of livingen
dc.subjectUnmet need for family planningen
dc.subjectGuineaen
dc.subjectFertilityen
dc.subject.otherSociology - Demography / Sociologie - Démographie (UMI : 0938)en
dc.titleRelations entre le niveau de vie, la fécondité et les besoins non satisfaits en matière de planification familiale en Guinéeen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineDémographieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.namePh. D.en
dcterms.abstractLa présente thèse étudie la relation entre le niveau de vie, la fécondité des femmes en union et leurs besoins non satisfaits en matière de planification familiale. Les données qui ont servi aux analyses proviennent des fichiers individuels de deux enquêtes démographiques et de santé (DHS) réalisées en Guinée en 1999 et 2005. Le niveau de vie est mesuré par un indicateur composite créé à partir des caractéristiques du logement et certains biens possédés par le ménage. Nous avons adopté deux stratégies d’analyse : analyses descriptives et multi-variées. Nous avons examiné à cet effet les niveaux et les tendances de ces deux comportements de fécondité dans les grandes villes, petites villes et villes secondaires, en milieu rural et à l’échelle nationale. Des méthodes statistiques appropriées ont été utilisées : (modèle de régression de Poisson et des modèles de régression logistique binaire et multinomiale). Les résultats des analyses descriptives montrent une faible fécondité chez les femmes issues des classes riches par rapport aux femmes pauvres et une diminution de leurs besoins non satisfaits en matière de planification familiale. Ces relations qui se sont révélées très statistiquement significatives en 1995-1999 quelque soient les milieux de résidence, ont disparu presque dans les analyses multi-variées, après avoir contrôlé certaines caractéristiques socio-économiques, démographiques et culturelles. Dans ces analyses multi-variées, l’éducation de la femme et la pratique contraceptive se sont révélées particulièrement déterminantes pour la fécondité. Par ailleurs, l’éducation de la femme, a été également un facteur important pour les besoins non satisfaits en matière de planification familiale. Il en est de même pour son âge, sa parité, sa religion, la discussion du couple sur la planification familiale, l’attitude du conjoint vis-à-vis de la planification familiale et de l’exposition aux messages sur la planification familiale qui restent aussi d’importants facteurs des besoins non satisfaits en matière de planification familiale. Le terme d’interaction groupe d’âge et le nombre d’enfants en vie, s’est avéré, lui aussi fortement significatif indiquant que l’effet de la parité sur les besoins non satisfaits en matière de planification familiale ne prend pas le même sens selon le groupe d’âge auquel appartient la femme. En définitive, nos analyses, nos analyses ont mis en évidence que la relation négative entre le niveau de vie, la fécondité et les besoins non satisfaits se vérifie mais avec des degrés variés selon les milieux de résidence et les périodes d’enquête. Les écarts entre les groupes contigus sont également très faibles.en
dcterms.abstractThe goal of this thesis is to study the relationship between the married women standard of living, their fertility and their unmet need for family planning. The data used for the analysis have been taken from two individual demographic survey files (DHS) carried out in Guinea in 1999 and 2005. The standard of living is measured using a composite indicator established from the housing characteristics and some capital goods of the family. We have adopted two strategies of analysis: Descriptive and Multivariate Analysis. Thus, we have studied the levels and tendencies of these two behaviors of fertility in the large cities, small or secondary cities, rural places, and at the national scale. Statistics appropriate methods of regression (Poisson regression method, logistic binary method and multinomial method). The results of descriptive analysis have confirmed a weak fertility in women from rich classes in comparison with poor women and a reduction of their unmet need for family planning. The relationship which proved very statistically significant in 1995-1999 whichever the place of residence was not observed with the multivariate analysis method, after controlling some socioeconomic, demographic and cultural characteristics. In the multivariate analysis, the woman education and her behavior in terms of contraception were particularly important in her fecundity. Moreover, the woman’s education, her age, parity (married status), her religion, the discussion of the couple about the family planning, the husband attitude concerning the family planning constitute some important factors of unmet need for family planning. The term of Interaction age group and number of living children turns out strongly significant, indicating that the parity (man-woman) effect can change according to the age group of the woman.   In fact, our analysis have shown with clearly that the negative relationship between the standard of living, the fertility and the unmet need is confirmed with various degrees according to the place of residence and the survey period. The differences between the closely related groups are too weak.en
dcterms.descriptionTous mes travaux ont été réalisés à l'aide du logiciel stata 11.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record