Show item record

dc.contributor.advisorBrosseau, Rachel
dc.contributor.advisorChapman, C. Elaine
dc.contributor.authorCanura, Simona
dc.contributor.authorGervais, Christina
dc.contributor.authorJean-Ricard, Éliane
dc.contributor.authorPoirier-Boucher, Andréa
dc.date.accessioned2011-10-03T21:59:14Z
dc.date.available2011-10-03T21:59:14Z
dc.date.issued2011-08-26
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/5386
dc.subjectSyndrome de fatigue chroniqueen
dc.titleLe syndrome de fatigue chronique : méconnu mais pas sans solutionfr
dc.typeTravail étudiant / Student worken
etd.degree.disciplinePhysiothérapiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté de médecine)fr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractIntroduction : Le syndrome de fatigue chronique se définit comme une pathologie multi-systémique, caractérisée principalement par une fatigue sévère et incapacitante. Celle-ci est accompagnée de plusieurs autres symptômes tels que le malaise post-exercice, la douleur et des manifestations neuroendocriniennes, immunitaires et autonomiques. Objectif : Le but de ce travail est de conscientiser les divers professionnels, principalement les physiothérapeutes, à la reconnaissance de ce syndrome et les outiller tant au niveau de l’évaluation que du traitement. Description sommaire : Ce syndrome est d’étiologie inconnue, tout comme la fibromyalgie. D’ailleurs, ceux-ci se ressemblent grandement sur le plan de la présentation clinique et de la physiopathologie. Plusieurs chercheurs considèrent même la possibilité d’une étiologie commune. Actuellement, deux seuls traitements ont été prouvés efficaces chez cette clientèle, soit la thérapie cognitivo-comportementale et les programmes d’exercices graduels. Les différentes anomalies musculaires et cardiovasculaires ont aussi été documentées dans la littérature. Ces éléments justifient l’implication du physiothérapeute dans l’élaboration d’un plan d’intervention. Résultats : Des paramètres optimaux pour les exercices cardiovasculaires ont donc été déterminés à partir des meilleures évidences disponibles. Ceux pour l’entraînement musculaire, quant à eux, ont peu été étudiés à ce jour, pour cette clientèle. Toutefois, l’existence de lignes directrices générales sur l’entraînement musculaire, combiné à l’analyse des déficiences présentes chez ces patients, ont permis, dans le cadre de ce travail, l’élaboration d’un programme combinant les exercices cardiovasculaires et musculaires. Conclusion : Bien que la littérature actuelle permette une prise en charge des patients atteints du SFC, beaucoup de paramètres restent à être prouvés par des données probantes.fr
dcterms.descriptionTravail d'intégration réalisé dans le cadre du cours PHT-6113.fr
dcterms.languagefraen
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studies


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record