Show item record

dc.contributor.advisorSwaine, Bonnie
dc.contributor.authorLa Flèche, Geneviève
dc.contributor.authorLabelle, Valérie
dc.contributor.authorRancourt, Constance
dc.contributor.authorToulouse-Labrecque, Alexi-Jani
dc.contributor.authorTrottier, Marie-Pier
dc.date.accessioned2011-10-03T21:58:28Z
dc.date.available2011-10-03T21:58:28Z
dc.date.issued2011-08-26
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/5385
dc.subjectTorticolis congénitalen
dc.subjectPédiatrie
dc.subjectPrise en charge
dc.titleRecommandations portant sur la prise en charge optimale en physiothérapie de la clientèle pédiatrique atteinte de torticolis musculaire congénitalen
dc.typeTravail étudiant / Student worken
etd.degree.disciplinePhysiothérapiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréal (Faculté de médecine)fr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractLe torticolis musculaire congénital (TMC) est actuellement un fléau qui sévit sur le Canada en ce qui concerne la médecine pédiatrique (1). En effet, le TMC est la troisième atteinte la plus commune en orthopédie (2). Cette atteinte est d’étiologie inconnue et l’incidence se trouve entre 0,3 et 2% (3). Il y a plusieurs causes, impacts et manifestations possibles de cette pathologie sur le développement normal des nourrissons. Les enfants atteints sont vraisemblablement à haut risque d’acquérir des anomalies comme un retard de développement moteur, une plagiocéphalie ou une dysplasie de hanche. De plus, nous supposons que la sévérité du TMC est directement ou indirectement reliée à la campagne «dodo sur le dos» qui a été lancée par l’agence de la santé publique du Canada, en février 1999. Cette campagne a été mise en place pour lutter contre le syndrome de mort subite chez le nourrisson. Or, depuis, des évidences ont démontré qu’une trop grande proportion de la journée passée sur le dos peut engendrer des retards moteurs importants chez les nourrissons (4). Les bébés avec rétraction du muscle sterno-cléïdo-occipito-mastoïdien (SCOM) sont donc à plus haut risque de trouble musculo-squelettique et de retard de développement (4) puisqu’ils sont maintenant fréquemment couchés sur le dos lors des périodes de sommeil et lors des activités de la vie quotidienne (AVQ). Étant donné que les TMC sont fréquemment rencontré en physiothérapie pédiatrique, nous avons trouvé nécessaire de nous pencher sur le sujet. Notre objectif premier pour ce présent travail est de décrire la pathologie, les conséquences et le contexte bio-psycho-social associé. Ceci dans le but ultime d’établir des recommandations sur la meilleure prise en charge physiothérapeutique chez cette clientèle. Pour ce faire, nous avons divisé notre travail en quatre sections. La première partie portera sur la description de la pathologie (épidémiologie, types de torticolis, causes, impacts, conditions associées). La section subséquente décrira le traitement conservateur le plus utilisé en physiothérapie; les étirements passifs. Une revue de la littérature a été réalisée afin de déterminer les paramètres optimaux. Puisqu’il est nécessaire de mesurer l’efficacité des traitements, une sous-section est ajoutée pour la description des outils d’évaluation utilisés en clinique et/ou en recherche pour mesurer l’amplitude articulaire, la flexibilité et la force 5 du muscle atteint. Par la suite, la troisième section complétera le traitement conservateur en se concentrant cette fois-ci sur l’approche sensori-motrice. Les exercices de stimulation motrice sont souvent recommandés par les experts pour cette clientèle (1-6). C’est pourquoi cette section couvrira spécifiquement le retard de développement plus précisément les causes, les impacts, l’évaluation et le traitement de cette problématique. Dans la quatrième section, nous aborderons d’abord, les recommandations au niveau de la prise en charge optimale. Ensuite, une partie sera accordée à l’adhérence aux traitements vu que le programme d’exercices est réalisé majoritairement à la maison par les parents. Nous traiterons alors de l’ensemble des différents facteurs qui entrent en ligne de compte pour assurer une application adéquate et régulière du programme à domicile. De plus, les cliniciens se questionnent quant à la meilleure prise en charge (PEC) physiothérapeutique du TMC afin de traiter la condition musculo-squelettique et limiter les séquelles à long terme. Dans cette optique, nous soulèverons les effets à long terme du torticolis sur les enfants atteints traitées ou non. Les technologies émergentes dans l’évaluation ou le traitement de cette pathologie. Puis, nous finaliserons ce travail avec des recommandations finales sur la meilleure combinaison de traitements physiothérapeutiques à domicile.fr
dcterms.descriptionTravail d'intégration réalisé dans le cadre du cours PHT-6113.fr
dcterms.languagefraen
UdeM.cycleÉtudes aux cycles supérieurs / Graduate studies


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record