Show item record

dc.contributor.authorReyes Morel, Agustín
dc.date.accessioned2011-01-24T02:01:15Z
dc.date.available2011-01-24T02:01:15Z
dc.date.issued2011
dc.identifier.urihttp://ethique-economique.net/
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4579
dc.publisherCentre de recherche en éthique de l'Université de Montréal
dc.subjectPhilosophyen
dc.subjectPhilosophieen
dc.subjectEthicsen
dc.subjectÉthiqueen
dc.subjectEconomicsen
dc.subjectÉconomieen
dc.subjectAdaptive preferencesen
dc.subjectPréférences adaptativesen
dc.subjectPublic deliberationen
dc.subjectDélibération publiqueen
dc.titleLa agencia cognitiva como subproducto de la deliberación públicaen
dc.typeArticleen
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Centre de recherche en éthiquefr
dcterms.abstractDe 2005 à 2007, le Ministère du Développement social de l’Uruguay a mis en oeuvre le Plan d’aide nationale à l’urgence sociale (PANES). Parmi les résultats les plus notables que les évaluations ont fournis, citons la dénaturation de certains phénomènes socioculturels fortement enracinés : la violence conjugale, l’immobilité sociale et l’analphabétisme des adultes. Le fait de considérer ces phénomènes comme acceptables prouve l’existence de mécanismes générateurs de préférences irrationnelles ou adaptatives. Quels ont été les processus qui ont contribué à dénaturer ces préférences ? L’évaluation du PANES semble indiquer que l’une des voies a été la participation à des groupes de promotion et d’échange. Ces résultats font écho à la littérature philosophique croissante qui porte sur l’importance de la délibération et de la participation en ce qui concerne le développement de capacités et d’autonomie. Voici donc notre hypothèse de travail : les instances de participation qui entraînent une délibération publique peuvent conduire à la dénaturation de certaines pratiques qui restreignent l’autonomie personnelle, par le biais de la constitution d’une agence cognitive intersubjective. Cette agence comporte trois aspects : a) elle sous-tend l’élargissement d’un « espace à soi » chez le sujet ; b) elle établit une distance réflexive qui permet de revoir des préférences et de reconstruire des niveaux d’estime de soi, de respect de soi et de confiance en soi, etc.) c) elle fait office de sous-produit d’activités établies à d’autres fins.en
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1639-1306
dcterms.languagespaen
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record
oaire.citationTitleÉthique et économique = Ethics and economics
oaire.citationVolume8
oaire.citationIssue1


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record