Show item record

dc.contributor.advisorLeduc, Nicole
dc.contributor.authorBardai, Anas
dc.date.accessioned2011-01-21T17:46:06Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2011-01-21T17:46:06Z
dc.date.issued2010-12-02
dc.date.submitted2010-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4549
dc.subjectIntégration professionnelleen
dc.subjectmédecins immigrantsen
dc.subjectbarrières à l’intégrationen
dc.subjectfacteurs facilitantsen
dc.subjectProfessional integrationen
dc.subjectimmigrant physiciansen
dc.subjectintegration barriersen
dc.subjectfacilitating factorsen
dc.subject.otherHealth Sciences - Health Care Management / Sciences de la santé - Gestion de la santé (UMI : 0769)en
dc.titleL’intégration professionnelle : perception des médecins immigrantsen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineAdministration des services de santéen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractRÉSUMÉ : Problématique : En dépit du nombre croissant de médecins immigrants qui choisissent de s’installer au Québec, et de la pénurie de ces professionnels de la santé, beaucoup d’entre eux ne parviendront pas à exercer leur profession au Québec. Les études réalisées auparavant n’étaient souvent pas spécifiques à l’intégration professionnelle des médecins immigrants au Québec. Et de nouvelles barrières émergeaient à chaque étude, justifiant la nécessité d’une démarche exploratoire pour mieux comprendre le sujet. Objectifs : L’objectif de cette étude est d’identifier et analyser les barrières à l’intégration professionnelle ainsi que les facteurs facilitants perçus par les médecins immigrants diplômés hors Canada et États-Unis qui choisissent de s’installer au Québec. Méthodologie : La stratégie retenue est la recherche synthétique de type étude de cas. C’est une recherche qualitative principalement basée sur l’analyse de 22 entrevues semi-structurées, réalisées avec des médecins immigrants diplômés hors Canada et États-Unis, originaires de 15 pays différents. L’échantillon est de type variation maximale, selon le pays d’origine, la formation initiale, l’expérience professionnelle et selon le parcours personnel au Québec. Le recrutement a été réalisé principalement à l’aide de la collaboration du Centre d'évaluation des sciences de la santé de l’Université Laval, de l’organisme « l’Hirondelle » et du département d’administration de la santé de l’Université de Montréal. Le cadre théorique est celui de Diaz (1993) et les différents thèmes qui ont été abordés dans l’entrevue sont inspirés de la synthèse des barrières et des perceptions citées dans la littérature dont la plupart ne sont pas spécifiques aux médecins immigrants. Ces thèmes généraux sont représentés par les contraintes linguistiques, socioculturelles, informationnelles, financières, procédurales et discriminatoires. Pour ce qui est des thèmes des facteurs facilitants, ce sont : les facteurs financiers, informationnels, d’aide et de support à l’intégration professionnelle. Résultats : Les 22 participants étaient composés de 13 hommes et de 9 femmes, âgés de 29 à 53 ans, originaires de 15 pays différents et ayant une durée de séjour au Québec de 2 à 15 ans. Lors des entrevues, les émergences recueillies grâce aux questions ouvertes ont permis d’appréhender les difficultés spécifiques perçues par les médecins immigrants qui n’ont pas été soulevées ii par la littérature. Les barrières à l’intégration professionnelle perçues par les médecins immigrants sont surtout de nature procédurale, mais également institutionnelles, et dans une moindre mesure, socioculturelles. Les principales barrières procédurales sont relatives aux facteurs informationnels, à l’évaluation des connaissances et des compétences médicales, mais surtout à l’absence de garantie de l’octroi des postes de résidence même après la réussite des examens exigés. Les facteurs facilitants les plus importants sont l’harmonisation des procédures provinciales et fédérales, l’amélioration relative de l’information, le soutien linguistique pour les nonfrancophones et la pénurie des médecins. Conclusion : La réduction des nombreuses barrières identifiées dans cette recherche, permettra non seulement de faciliter l’intégration professionnelle des médecins immigrants, mais également de contribuer à réduire la pénurie de ces professionnels de la santé au Québec.en
dcterms.abstract Problem: In spite of the increasing number of immigrant physicians who choose to live in Quebec, and of the shortage of physicians, many will not succeed in establishing themselves as physicians in Quebec. Previous studies were often not specific to the professional integration of immigrant physicians in Quebec. And new barriers emerged in each study, justifying the need for an exploratory approach to better understand the subject. Objectives: The objective of this study is to identify and analyze barriers to professional integration and facilitating factors perceived by immigrant international medical graduates who choose to install themselves as physicians in Quebec. Method: The strategy adopted is a case study. It is a qualitative research based primarily on analysis of 22 semi-structured interviews, realized with immigrant international medical graduates, native of 15 different countries. The sample retained is of maximum variation type, according to the country of origin, initial training, professional experience and according to the professional stage of integration in Quebec. Recruitment was conducted primarily with the collaboration of the Centre for Evaluation of Health Sciences at Laval University, the organization "l’Hirondelle" and the Department of Health Administration of the University of Montreal. The various themes that were addressed in the interview were derived from the perceived barriers cited in literature, most of which are not specific to immigrant physicians. These general themes are represented by linguistic constraints, socio-cultural, informational, financial, procedural and discriminatory barriers. Facilitating factors that were examined are: financial factors, informational factors, assistance and support to professional integration. Results: The 22 participants consisted of 13 men and 9 women, aged 29-53 years from 15 different countries and with a length of stay in Quebec from 2-15 years. The professional integration barriers perceived by immigrant physicians are primarily procedural, but also institutional, and to a lesser extent, sociocultural. The principal procedural barriers relate to the informational factors, to the assessment of medical knowledge and skills, but especially to the absence of guarantee of residency matching, even after having succeeded in all the required exams. The most important facilitating iv factors are the harmonization of provincial and federal procedures, the relative improvement of information, language support for non-French speakers and the shortage of physicians. Conclusions: The reduction of the many barriers identified in this research, will not only allow to facilitate the professional integration of the immigrant physicians, but also to contribute to reduce the shortage of these healthcare professionals in Quebec.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record