Show item record

dc.contributor.advisorBryant, Christopher
dc.contributor.authorSulaiman, Abulajiang
dc.date.accessioned2010-12-17T18:57:32Z
dc.date.availableMONTHS_WITHHELD:6en
dc.date.available2010-12-17T18:57:32Z
dc.date.issued2010-09-02
dc.date.submitted2010-08
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4424
dc.subjectTerritoryen
dc.subjectRegional Developmenten
dc.subjectPolicyen
dc.subjectDisparitiesen
dc.subjectConvergenceen
dc.subjectEvaluationen
dc.subjectTerritoireen
dc.subjectDéveloppement Régionalen
dc.subjectPolitiqueen
dc.subjectDisparitéen
dc.subjectConvergenceen
dc.subjectÉvaluationen
dc.subject.otherSocial Sciences - Geography / Sciences sociales - Géographie (UMI : 0366)en
dc.titleLe développement économique régional, la politique et les disparités régionales des grands territoires : le cas du Canada et de la Chineen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineGéographieen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelDoctorat / Doctoralen
etd.degree.namePh. D.en
dcterms.abstractRésumé Depuis le début des années 1990, la recherche sur le développement régional a pris une importance considérable dans les disciplines de l’économie et de la géographie dans la plupart des pays. De nombreuses études ont été consacrées à ce sujet et l’on constate une approche analytique de plus en plus sophistiquée. Que les économies pauvres ont tendance à converger vers les pays riches, ou bien à diverger au fil du temps est une question qui a attiré l'attention des décideurs et des universitaires depuis quelques décennies. Convergence ou de divergence économique est un sujet d'intérêt et de débat, non seulement pour valider ou non les deux modèles principaux de croissance qui sont considérés comme concurrent (l’approche néo-classique et celle des approches de croissance endogène), mais aussi pour ses implications pour les publiques politiques. En se basant sur une analyse des politiques de développement régional et des analyses statistiques de la convergence et des disparités régionales, les objectifs de cette thèse sont de tenter de fournir une explication des différents processus et des modèles de développement économique régional poursuivis dans le cas de territoires immenses en utilisant le Canada et la Chine comme études de cas, d'entreprendre une analyse des différents facteurs et des forces motrices qui sous-tendent le développement régional dans ces deux pays, et d'explorer à la fois les réussites et les échecs apparents dans les politiques de développement régional en comparant et contrastant les expériences de développement régional et les modèles de ces deux pays. A fin d'atteindre cet objectif, la recherche utilise une approche multi-scalaire et des méthodes de mesure multidimensionnelle dans le cadre des analyses sur les disparités « régionales » entre les macro régions (sous-ensembles de provinces) des deux pays, des provinces et des régions urbaines sélectionnées, dans le but ultime d’identifier des problèmes existants en termes de développement régional et de pouvoir proposer des solutions. Les étapes principales de la recherche sont : 1. La cueillette des données statistiques pour le Canada et la Chine (incluant les provinces de Québec et de Xinjiang) pour une gamme d’indicateurs (voir ci-dessous). 2. D’entreprendre une analyse de chaque dimension dans les deux juridictions: Population (p.ex. composition, structure, changement); Ressources (p. ex. utilisation, exploitation de l’énergie); Environnement (p.ex. la pollution); et le Développement socioéconomique (p.ex. le développement et la transformation des secteurs clé, et les modèles de développement rural et urbain), et les disparités changeantes par rapport à ces dimensions. 3. La définition d’une typologie de différents types de région en fonction de leurs trajectoires de développement, ce qui servira pour critiquer l’hypothèse centre-périphérie. 4. Le choix d’une région métropolitaine dans chaque juridiction (province). 5. D’entreprendre une analyse temporelle des événements clé (politiques, investissements) dans chaque région et les facteurs impliqués dans chaque événement, en utilisant l’information documentaire générale et des agences institutionnelles impliqués actuellement et dans un passée récent. Cette étude a tenté d'expliquer les schémas et les processus des deux économies, ainsi que la présentation d'études de cas qui illustrent et examinent les différences dans les deux économies à partir de l’échelle nationale jusqu’au niveau régional et provincial et aussi pour certaines zones urbaines. Cette étude a essayé de répondre aux questions de recherche comme: Est-il vrai que les pays avec des plus grandes territoires sont associés avec des plus grandes disparités interrégionales? Quel est le résultat des comparaisons entre pays développés et pays en développement? Quels sont les facteurs les plus importants dans le développement économique de vastes territoires dans les pays développés et pays en développement? Quel est le mécanisme de convergence et de divergence dans les pays développés et, respectivement, les pays en développement? Dans l'introduction à la thèse, le cadre général de l'étude est présenté, suivie dans le chapitre 1 d'une discussion sur les théories et les concepts utilisés dans la littérature théorique principale qui est pertinent à l'étude. Le chapitre 2 décrit la méthodologie de recherche. Le chapitre 3 présente une vue d'ensemble des politiques de développement économique régional et les programmes du Canada et de la Chine dans des périodes différentes à différentes échelles. Au chapitre 4, la convergence des deux pays à l'échelle nationale et la convergence provinciale pour chaque pays sont examinés en utilisant différentes méthodes de mesure telles que les méthodes traditionnelles, la convergence bêta et la convergence sigma. Dans le chapitre le plus complexe, le chapitre 5, les analyses comparatives sont présentées à l'aide de données statistiques, à partir des analyses des cas régionaux et provinciaux retenus des deux pays. Au chapitre 6, ces dispositions sont complétées par une analyse des régions urbaines choisies, qui permet également des aperçus sur les régions les plus périphériques. Dans la recherche proposée pour cette thèse, la politique, la population, le revenu, l'emploi, la composition industrielle, l'investissement, le commerce et le facteur de la migration sont également pris en compte comme facteurs importants de l'analyse régionale compte tenu de la superficie du territoire des deux pays et les différences de population entre eux. Cette thèse a évalué dans quelle mesure les politiques gouvernementales ont réussi à induire la convergence régionale ou ont encore ont creusé davantage les disparités régionales, ce qui implique nécessairement une évaluation de la durabilité des patrons et des programmes de développement régional. Cette étude a également mis l'accent sur les disparités régionales et la politique de développement régional, les comparaisons entre pays, pour mesurer la convergence entre les pays et entre les régions, y compris l'analyse spatiale, d'identifier les facteurs les plus actifs tels que la population, les ressources, la politique, l'urbanisation, les migrations, l'ouverture économique et leurs différents rôles dans le développement économique de ces grands territoires (au Canada et Chine). Les résultats empiriques et les processus de convergence et de divergence offrent un cadre intéressant pour l'examen de la trajectoire de développement régionales et les disparités régionales dans les deux économies. L'approche adoptée a révélé les différentes mosaïques complexes du développement régional dans les deux pays. Les résultats de cette étude ont démontré que la disparité en termes de revenu régional est une réalité dans chaque zone géographique, et que les causes sont nombreuses et complexes. Les deux économies ont certains parallèles dans la mise en œuvre des politiques de développement économique régional, mais il existe des différences importantes aussi et elles se sont développées à différentes vitesses. Les deux économies se sont développées depuis la Seconde Guerre mondiale, mais la Chine a connu une croissance rapide que le Canada comme témoignent de nombreux indicateurs depuis 1980. Cependant, la Chine est maintenant confrontée à un certain nombre de problèmes économiques et sociaux, y compris les disparités régionales marquées, un fossé toujours croissant entre les revenus ruraux et urbains, une population vieillissante, le chômage, la pauvreté et la dégradation rapide de l'environnement avec toujours plus de demandes en énergie. Le développement économique régional en Chine est plus déséquilibré. Le Canada accuse un degré de disparités régionales et provinciales moins important que la Chine. Dans les cas provinciaux, il existe d'importantes différences et de disparités dans la structure économique et spatiale du Québec et du Xinjiang. Les disparités infra provinciales sont plus grandes que celles à l’échelle des provinces et des grandes régions (des sous-ensembles de provinces). Les mécanismes de convergence et de divergence dans les deux pays sont différents. Les résultats empiriques et les processus de convergence et de divergence offrent un cadre intéressant pour l'examen de la trajectoire de développement régionale et les disparités régionales dans les deux économies. Cette étude démontre également que l'urbanisation (les métropoles et les villes) s’avère être le facteur le plus actif et contribue à l'économie régionale dans ces grands territoires. L'ouverture a joué un rôle important dans les économies des deux pays. La migration est un facteur majeur dans la stimulation de l'économie des deux pays mais de façons différentes. Les résultats empiriques démontrent que les disparités régionales ne peuvent pas être évitées et elles existent presque partout. Il n'y a pas une formule universelle et de politiques spécifiques sont de mise pour chaque région. Mais il semble possible pour les décideurs politiques nationaux et régionaux d’essayer de maintenir l'écart à une échelle raisonnable pour éviter l'instabilité sociale.en
dcterms.abstractAbstract Whether poor economies tend to converge towards rich ones or else to diverge over time is an issue that has attracted the attention of policy-makers and academics alike for some decades. Economic convergence or divergence is a topic of con¬siderable interest and debate, not only for validating or otherwise the two leading and competing growth models (the neoclassical and the endogenous growth approaches) but also for its policy-oriented implications. The conflicting predictions of the two alternative theoretical frameworks (endogenous versus exogenous development approaches) have given rise to an explosion of empirical studies especially since 2000. Significant progress has been made in dynamic modeling under the neoclassical model and endogenous growth models. The new economic geography approach, which emerged in the early 1990s, has gained much attraction for its arguments on centralizing and decentralizing forces in geographic economic space, which could lead to convergence or divergence of regional incomes. A similar set of issues and questions have been posed in relation to patterns of convergence or divergence between different regions of a given country. Based on an analysis of regional development policies and statistical analyses of convergence and regional disparities, the research objectives of this thesis are to attempt to provide an explanation of the different processes and patterns of regional economic development in large territories (countries) using Canada and China as examples, to undertake an analysis of the different factors and driving forces underlying regional development in both countries, and to explore both the apparent successes and failures in regional development policy through comparing and contrasting the regional development experiences and models of these two countries. In order to achieve this objective, the research uses a multiscalar approach and multivariate measurement methods in the course of investigating regional disparities across both countries’ macro regions (sub-sets of provinces), provinces and selected city regions. The overall approach has involved: 1. Gathering statistical data for Canada and China (including provinces as well as the selected provinces of Xinjiang and Quebec) for a range of variables (see below). 2. Undertaking an analysis of each selected dimension in the two jurisdictions: Population (e.g. composition, structure, change); Resources (e.g. energy resources); Environment (e.g. pollution); and Socio-Economic Development (e.g. development and change for key economic sectors, and rural and urban development patterns), and changing disparities on these dimensions. 3. Defining a typology of different types of region based on development trajectories that are used as the basis for questioning the core-periphery hypothesis. 4. Selecting a metropolitan region in each jurisdiction. 5. Undertaking a temporal analysis of major events (policies, investment,) and the factors involved in these events in each chosen region, using statistical and documentary evidence. This study has tried to explain the patterns and processes of both economies as well as presenting case studies which illustrate and examine the differences in both economies from the national to regional and provincial scales and for some urban areas. This study has focused on trying to answer research questions such as: Is it true that large territorial countries have larger interregional disparities? What are the results of comparisons between developed and developing countries? What are the most influential indicators (in a statistical sense) in the economic development of large territories in developed and developing countries? What are the mechanisms of convergence and divergence in large territories in developed and developing countries? This thesis has assessed whether government policies have succeeded in inducing regional convergence or have further widened regional disparities, thus necessarily involving an evaluation of the sustainability of patterns and programmes of regional development. This study also focused on regional disparity and regional development policy, and cross-country comparisons, for measuring convergence between countries and across regions including spatial analysis, and identified the most active factors such as population, resources, policy, urbanization, migration, openness and their different roles in the economic development of large territories (in Canada and China). The empirical results and the process of convergence and divergence offered an interesting framework for examining the regional development trajectory and regional disparities in both economies. In the introduction to the thesis, the general framework of the study is presented, followed in Chapter 1 by a discussion of the theories and concepts used in the principal theoretical literature relevant to the study. Chapter 2 outlines the research methodology. Chapter 3 presents an overall perspective of the regional economic development policies and programmes of Canada and China in different periods at different scales. In Chapter 4, cross-country convergence between Canada and China at the national scale and within country provincial convergence for each country is examined using different measurement methods such as traditional methods, and beta convergence and sigma convergence analyses. In the most complex chapter, Chapter 5, comparative analyses are presented using statistical data, moving from analyses of the two countries to analyses of the broad regions and the provincial cases retained. In Chapter 6, this is complemented by an analysis of selected urban regions which also provides some insights on the more peripheral rural regions. In this thesis, policy, population, income, employment, industrial composition, investment, trade and migration factors are also considered important factors of regional analysis given the territorial size of the two countries and the population differences between them. The approach adopted revealed the different complex mosaics of regional development in both countries. The results of this study demonstrated that disparity in regional income is a reality in every geographically large area, the causes of which are numerous and complex. Both economies have some parallels in the implementation of regional economic development policies, but there are important differences as well and they have been implemented at different speeds. Both economies have developed since the Second World War but China has grown faster than Canada on many indicators since 1980. However, China is now faced with a number of economic and social problems, including pronounced regional disparities, an increasing rural-urban income gap, an aging population, unemployment, poverty and rapid environmental degradation with ever-increasing energy demands. Regional economic development in China is more unbalanced. Canada has a lesser degree of regional and provincial disparity than China. At the provincial level, there are significant differences and disparities in the economic and spatial structure of Quebec and Xinjiang. Sub-provincial disparity is larger than provincial and broad regional (sub-sets of provinces) disparities. The mechanisms of convergence and divergence in both countries are different. The empirical results and the process of convergence and divergence offered an interesting framework for examining the regional development trajectory and regional disparity in both economies. This study also shows that urbanization (metropolitan and cities) was found to be the most active factor contributing to the regional economy in large territories. Openness has played a significant role in the economies of both countries. Migration is a major factor in boosting the economy in both countries but in different ways. The empirical results show that regional disparity cannot be avoided in either economy. There is not a specific universal formula and policy for every country and region. Regional disparities represent a development challenge in a large territory (or country). The persistence of large regional disparities may pose a threat to a country’s territorial integrity and affect its political unity. But it appears possible for national and regional policy makers to try to keep the disparity at a reasonable scale to avoid social instability.en
dcterms.languageengen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record