Show item record

dc.contributor.advisorLavigne, Gilles
dc.contributor.advisorLanfranchi, Paola
dc.contributor.authorNashed, Angela
dc.date.accessioned2010-10-26T16:38:00Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-10-26T16:38:00Z
dc.date.issued2010-09-07
dc.date.submitted2010-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/4236
dc.subjectSommeilen
dc.subjectbruxismeen
dc.subjectéveil corticalen
dc.subjectmouvement du corpsen
dc.subjectARMMen
dc.subjectsleepen
dc.subjectsleep bruxismen
dc.subjectblood pressureen
dc.subjectcortical arousalen
dc.subjectbody movementen
dc.subjectrhythmic masticatory muscle movementen
dc.subject.otherHealth Sciences - General / Sciences de la santé - Généralités (UMI : 0566)en
dc.titleSleep bruxism is associated with a rise in blood pressureen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSciences biomédicalesen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractObjectifs : Le bruxisme survenant au cours du sommeil est un trouble du mouvement caractérisé par du grincement de dents et l’activité rythmique des muscles masticateurs (ARMM). Le bruxisme/ARMM est souvent associé à des mouvements du corps et des à éveils corticaux. Une séquence d’activation précède le ARMM/bruxisme. Ces événements incluent une augmentation des variables suivants : l’activité sympathique (-4 minutes), les activités encéphalographique (-4 second), le fréquence cardiaque, l’amplitude de la respiration (-1 second) et l’activité des muscle suprahyoïdiens (-0.8 second). La présente étude a examiné l’association entre le bruxisme et les changements de la pression artérielle. Méthodes: Dix sujets avec le bruxisme (5 hommes, 5 femmes, âge moyen = 26 ± 1,8) ont complétés 3 nuits de polysomnographie qui comprenait l'enregistrement non invasive de la pression artérielle. La première nuit a servi de dépistage et d’habituation au laboratoire. L'analyse a été réalisée sur les deuxièmes et troisièmes nuits enregistrements. Seuls les épisodes de bruxisme isolés survenant au cours du stade 2 du sommeil ont été utilisés pour l’analyse, pour un total de 65 épisodes. Les mesures des pressions systolique et diastolique ont été prises 20 battements avant et 23 battements après l'apparition de chaque épisode bruxisme lors du sommeil. Les épisodes de bruxisme ont été classés comme suit: 1) bruxisme avec éveil cortical; 2) bruxisme avec mouvement du corps (MC), 3) bruxisme avec éveil cortical et MC. Une quatrième catégorie, bruxisme seul, a également été analysée, mais utilisée comme donnée préliminaire puisque la catégorie se composait de seulement 4 épisodes de bruxisme. Résultats: Les deux pressions systolique et diastolique ont augmenté avec les épisodes de bruxisme. Cette augmentation a été statistiquement significative pour la pression systolique et diastolique pour les épisodes de bruxisme avec éveil cortical et/ou MC (p ≤ 0,05). L’augmentation moyenne de la pression (systolique / diastolique ± SE) a été : 28,4 ± 2,4/13,2 ± 1,5 mm Hg pour le bruxisme avec éveil cortical; 30,7 ± 1,6/19.4 ± 2.3 mm Hg pour bruxisme avec MC; 26.4 ± 2,8 / 14,6 ± 2.0mm Hg pour bruxisme avec éveil cortical et MC; 22,9 ± 5,2/12,4 ± 3,3mm Hg pour les épisodes de bruxisme seuls. Conclusion: Le bruxisme du sommeil est associé à des hausses de la pression artérielle pendant le sommeil. Cette hausse est supérieure dans les épisodes de bruxisme associés à un éveil cortical et / ou MC, qui sont souvent associés avec les événements bruxisme. Ces résultats sont en accord avec nos observations antérieures, où le bruxisme est précédé par une augmentation de l'activité sympathique et de la tachycardie sinusale.en
dcterms.abstractObjectives: Sleep Bruxism (SB) is a movement disorder identified by tooth grinding and rhythmic masticatory muscle activity (RMMA). It is often associated with body movements and sleep arousals. Increases in autonomic sympathetic activities that characterize sleep arousal precede SB. These events include an augmentation of the following variables: sympathetic cardiac activity (-4 minutes), electroencephalography frequencies (-4 seconds), heart rate and respiratory amplitude (-1 seconds), and suprahyoid muscle activity (-0.8 seconds). This study examined whether these sympathetic activities are associated with significant changes in arterial blood pressure (BP). Methods: Ten subjects with SB (5 male; 5 female; mean age ± standard error = 26 ± 1.8) underwent 3 nights of full polysomnography that included non-invasive beat to beat BP recording. The first night served as a screening and habituation night. Analysis was performed on second and third night recordings. Overall analysis was based on single SB episodes occurring in stage 2 sleep only, for a total of 65 episodes. Systolic and diastolic BP measurements were taken from a window of 20 beats before and 23 beats after onset of each SB episode. SB episodes were categorized as: 1) SB + cortical arousal; 2) SB + body movement (BM); 3) SB + cortical arousal + BM. A fourth category, SB alone, was also analysed but used as preliminary data since the category consisted of only 4 episodes. Results: Both systolic and diastolic BP increased with SB episodes. This increase was significant for both systolic and diastolic BP for SB events with cortical arousal and/or BM (p≤0.05). The average BP surges (systolic/diastolic ± SE) were: 28.4 ± 2.4/13.2 ± 1.5mm Hg for SB + cortical arousal; 30.7 ± 1.6/19.4 ± 2.3mm Hg for SB + BM; 26.5 ± 2.8/14.6 ± 2.0mm Hg for SB + cortical arousal + BM; 22.9 ± 5.2/12.4 ± 3.3mm Hg for SB episodes occurring alone. Conclusion: Sleep bruxism is associated with blood pressure fluctuations during sleep. This BP surge is greater in SB episodes associated with cortical arousal and/or BM, which often co-occur with SB events. These results are congruent with our previous observations, where SB is preceded by a rise in sympathetic activity and sinus tachycardia.en
dcterms.languageengen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record