Show item record

dc.contributor.advisorJacques, Louis
dc.contributor.advisorSmargiassi, Audrey
dc.contributor.authorDeğer, Leylâ
dc.date.accessioned2010-02-18T19:16:23Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONen
dc.date.available2010-02-18T19:16:23Z
dc.date.issued2010-01-07
dc.date.submitted2009-11
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/3496
dc.subjectÉpidémiologieen
dc.subjectEpidemiologyen
dc.subjectEnquête transversaleen
dc.subjectCross-sectional surveyen
dc.subjectMaîtrise de l'asthmeen
dc.subjectAsthma controlen
dc.subjectEnfantsen
dc.subjectChildrenen
dc.subjectEnvironnement résidentielen
dc.subjectHome environmenten
dc.subjectFacteur de riqueen
dc.subjectRisk factoren
dc.subject.otherHealth Sciences - Epidemiology / Sciences de la santé - Épidémiologie (UMI : 0766)en
dc.titleFacteurs environnementaux associés à un asthme mal maîtrisé chez les enfants montréalaisen
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineSanté environnementale et santé au travailen
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sen
etd.degree.nameM. Sc.en
dcterms.abstractProblématique : Plusieurs expositions résidentielles ont été associées à la prévalence de l’asthme. Toutefois, peu d’études populationnelles ont examiné la relation entre ces facteurs et un asthme mal maîtrisé chez l’enfant. Objectif : Évaluer les facteurs environnementaux résidentiels associés à un asthme mal maîtrisé chez les enfants montréalais âgés de 6 mois à 12 ans. Méthodes : Les données sont tirées d’une enquête transversale menée en 2006 sur la santé respiratoire d’enfants montréalais âgés de 6 mois à 12 ans (n=7980). La maîtrise de l’asthme a été évaluée chez les enfants avec un asthme actif au cours de l’année précédent l’enquête (n=980) selon des critères recommandés par les lignes directrices canadiennes sur l’asthme. Les rapports de prévalence (RP) et les intervalles de confiance (IC) à 95 % caractérisant l’association entre les facteurs environnementaux, incluant la présence d’allergènes, d’irritants, d’humidité et de moisissures, et le risque d’un asthme mal maîtrisé ont été estimés à l’aide de modèles de régression log-binomiale. Les sujets avec une maîtrise acceptable de l’asthme ont été comparés à ceux dont la maladie était mal maîtrisée. Résultats : Des 980 enfants avec un asthme actif au cours de l’année précédant l’enquête, 36 % ont rencontré au moins un des critères des lignes directrices canadiennes suggérant un asthme mal maîtrisé. Les caractéristiques de la population associées à un asthme mal maîtrisé sont : un plus jeune âge, des antécédents d’atopie parentale, une faible scolarisation de la mère, une mère d’origine étrangère et le statut de locataire. Après ajustement pour l’âge de l’enfant, l’atopie parentale et l’exposition à la fumée de tabac au domicile, une intensité de trafic élevée à proximité du domicile (RP, 1,35; IC 95 %, 1,00-1,81) et la localisation au sous-sol de la chambre de l’enfant ou de sa résidence (RP 1,30; IC 95 %, 1,01-1,66) étaient associées à un risque accru d’asthme mal maîtrisé. Conclusions : Une maîtrise sous-optimale de l’asthme semble être associée à l’exposition au trafic routier et à des conditions d’humidité excessive et probablement de moisissures. Cette dernière exposition étant plus fréquente, elle a probablement un plus grand impact en matière de santé publique.en
dcterms.abstractBackground: Home environmental exposures may impede asthma control in children. However, few population-based studies have investigated this relationship. Objective: Identify environmental home exposures associated with poor asthma control among asthmatic children less than 12 years of age in Montreal. Methods: This cross-sectional population-based study used data from a respiratory health survey of Montreal children aged 6 months to 12 years conducted in 2006 (n=7,980). Asthma control was assessed among those with active asthma in the year prior to the survey (n=980) using an adaptation of the Canadian asthma consensus report clinical parameters. Using log-binomial regression models, prevalence ratios (PR) with 95 % confidence intervals (CI) were estimated to explore the relationship between inadequate control of asthma and environmental home exposures, including allergens, irritants, mold and dampness indicators. Subjects with acceptable asthma control were compared with those with inadequate disease control. Results: Of 980 children with active asthma in the year prior to the survey, 36 % met at least one of the five criteria outlined in the Canadian asthma guidelines as to poor control of their disease. The population’s characteristics found to be related with a lack of asthma control were: younger age, a history of parental atopy, low maternal education level, foreign-born mothers and tenant occupancy. After adjustments for the child’s age, parental atopy and tobacco smoke exposure at home, children living along high-traffic density streets (PR, 1.35; 95 % CI, 1.00-1.81) and those with their bedroom or residence in the basement (PR, 1.30; 95 % CI, 1.01-1.66) were found to be at increased risk of poor asthma control. Conclusions: Suboptimal asthma control appears to be mostly associated with traffic, along with mold and moisture conditions, the latter being a more frequent exposure and therefore having a greater public health impact.en
dcterms.languagefraen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record