🎄 ☃ ❄ 🎅 🎁 🎄 ☃ ❄ 🎅 🎁 🎄 ☃ ❄ 🎅 🎁 🎄 ☃ ❄ 🎅 🎁 CONGÉ DES FÊTES 2022 : Veuillez noter qu'il n'y aura pas de suivi des dépôts des thèses, mémoires et travaux étudiants après le 22 décembre 2022. Retour aux délais réguliers dès le 9 janvier 2023.

Show item record

dc.contributor.advisorLoewen, Brad
dc.contributor.authorJanssen, Valérie
dc.date.accessioned2022-01-13T15:48:36Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2022-01-13T15:48:36Z
dc.date.issued2021-10-21
dc.date.submitted2021-02
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/25875
dc.subjectarchéologie historiquefr
dc.subjectMontréalfr
dc.subjectétude de potentiel archéologiquefr
dc.subjectsite patrimonial du Mont-Royalfr
dc.subjectécologie historiquefr
dc.subjectcimetièresfr
dc.subjecttanneriesfr
dc.subjecthistorical archaeologyfr
dc.subjectMontrealfr
dc.subjectarchaeological heritage protectionfr
dc.subjectMount Royal heritage sitefr
dc.subjecthistorical ecologyfr
dc.subjectcemeteriesfr
dc.subjecttanneriesfr
dc.subjectcultural resource management studiesfr
dc.subject.otherAnthropology - Archaeology / Anthropologie - Archéologie (UMI : 0324)fr
dc.titleÀ l'ombre de la montagne : le paysage archéologique du versant nord du mont Royal, Montréal, 1698-1900fr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineAnthropologiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractCe mémoire s’inscrit dans un projet de recherche plus global sur l’évaluation du potentiel archéologique du mont Royal réalisé par l’Université de Montréal en partenariat avec la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Plus précisément, il a pour objectif de mettre en œuvre et d’apporter une réflexion sur l’outil dans la gestion du patrimoine archéologique. Au Québec, malgré l’importance de cet outil à l’étape du diagnostic en archéologie préventive, il existe peu de connaissances empiriques sur son efficacité et sur la validité des différentes méthodologies employées. Nous avons donc voulu mieux comprendre la démarche de l’évaluation du potentiel à partir de l’approche du paysage culturel et de celle de l’écologie historique, et ce, afin de voir comment cela pouvait apporter une nouvelle façon d’envisager le potentiel archéologique. L’élaboration de notre cadre théorique s’est appuyée, notamment, sur une trentaine d’études de potentiel archéologique produite au Québec. À l’aide de ce cadre théorique, le potentiel archéologique du versant nord du Mont-Royal a été documenté sur une période allant de la fin du XVIIe siècle jusqu’au XXe siècle. La recherche théorique a été complétée par des inspections visuelles des zones, permettant ainsi de documenter plus finement certains éléments environnementaux, tels la topographie, le couvert végétal, l’hydrographie, etc. Dans la construction du paysage culturel, c’est l’aspect mythique et symbolique de la montagne qui nous intéresse. Nous en avons retenu trois thèmes principaux qui s’échelonnent dans le temps, c’est-à-dire la montagne pittoresque et le paysage forestier, la montagne agricole et l’industrie des tanneries et, enfin, l’arrivée des cimetières et des établissements religieux. Pour chacun de ces thèmes, des orientations de recherche sont énoncées en guise de réflexion sur les éléments d’intérêt archéologique présentés. Ces thèmes, nous le suggérons, pourront être pris en compte dans un contexte d’archéologie préventive.fr
dcterms.abstractThis thesis is part of a broader research project on the archaeological potential of Mount Royal carried out by Université de Montreal in partnership with the City of Montreal and the Ministry of Culture and Communications of Quebec. More specifically, it aims to assess the utility and efficiency of archaeological potential studies as a tool in cultural resource management. In Quebec, despite the importance of this tool in preventive archaeology at the diagnostic stage, there has been very little empirical study of its effectiveness and the validity of the different methodologies used. We therefore wish to bring a better understanding to the assessment of archaeological heritage potential by using a cultural landscape and historical ecology approach, in order to see how this can bring about a new way of considering archaeological potential. The development of the theoretical framework for this paper was based on some thirty archaeological assessments produced in Quebec. It is through this theoretical framework that the archaeological potential of the territory under study, namely the northern slopes of Mount Royal, was documented for a period starting at the end of the 17th century up to the 20th century. The theoretical research was complemented by visual inspections of the geographical zones, thereby permitting a more precise documentation of certain environmental features such as the topography, the ground vegetation and tree cover, the hydrography, etc. In the construction of the cultural landscape, the mythical and symbolic aspects of the mountain retain our interest. We have chosen three main themes, namely the picturesque mountain and the forest landscape, the agricultural mountain and the tanning industries and, lastly, the arrival of cemeteries and religious institutions. For each theme, research orientations are formulated in order to reflect the elements of archaeological interest that we present. These themes may be taken into account for archaeological resource management.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace