Show item record

dc.contributor.authorCucuzella, Carmen
dc.contributor.authorDe Coninck, Pierre
dc.date.accessioned2008-07-23T18:15:51Z
dc.date.available2008-07-23T18:15:51Z
dc.date.issued2007-05
dc.identifier.urihttp://www.creum.umontreal.ca/IMG/pdf_12_Vol.2N1_Cucuzella.pdf
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/2493
dc.format.extent135399 bytes
dc.format.mimetypeapplication/pdf
dc.publisherCentre de recherche en éthique de l'Université de Montréal
dc.subjectéthiqueen
dc.subjectéthique publiqueen
dc.subjectéthique appliquéeen
dc.subjectéthique normativeen
dc.titleImplementing the Precautionary Principle through Stakeholder Engagement for Product and Service Developmenten
dc.typeArticleen
dc.contributor.affiliationUniversité de Montréal. Faculté des arts et des sciences. Centre de recherche en éthiquefr
dcterms.abstractThe precautionary principle is a sustainable development principle that attempts to articulate an ethic in decision making since it deals with the notion of uncertainty of harm. Uncertainty becomes a weakness when it has to serve as a predictor by which to take action. Since humans are responsible for their actions, and ethics is based in action, then decisions based in uncertainty require an ethical framework. Beyond the professional deontological responsibility, there is a need to consider the process of conception based on an ethic of the future and therefore to develop a new ethical framework which is more global and fundamental. This will expose the justifications for choices, present these in debates with other stakeholders, and ultimately adopt an axiology of decision making for conception.en
dcterms.abstractLe principe de précaution est un principe du développement durable et viable qui cherche à intégrer à l’éthique du processus décisionnel la notion d’incertitude. De fait, l’incertitude constitue un point d’achoppement lorsque vient le temps de passer à l’action. À partir du moment où l’on considère que les êtres humains doivent devenir responsables de leurs actions, et que l’éthique se fonde sur l’action, toute décision qui se fonde sur l’incertitude exige un nouveau cadre éthique. Au-delà de la simple observance d’une déontologie professionnelle, il devient nécessaire de considérer le processus de conception fondé sur une éthique qui intègre le futur et, conséquemment, un cadre éthique plus global et fondamental, qui permettra d’exposer les raisons des choix, de les soumettre aux débats avec les autres parties prenantes impliquées dans et par la situation, et donc d’opter pour une axiologie de la prise de décision en conception. La responsabilité et l’approche participative pour une justice équitable pour tous les acteurs, sont à la base de cette nouvelle éthique. La compréhension du cadre éthique de ce principe et l’application de cette connaissance pour le design et l’innovation permettent son opérationnalisation. Cet article suggère que pour tendre vers un développement durable et viable, les parties prenantes doivent adopter un processus décisionnel intégrant entre autres, le principe de précaution. Un tel engagement vis-à-vis ce principe incite à développer une vision globale et favorise la recherche de nouvelles solutions et d’approches alternatives. De telles méthodes et approches à travers l’engagement des parties prenantes peuvent aider à provoquer ce changement vers la durabilité.en
dcterms.descriptionSection des étudiantsen
dcterms.isPartOfurn:ISSN:1718-9977
dcterms.languageengen
UdeM.VersionRioxxVersion publiée / Version of Record
oaire.citationTitleLes ateliers de l'éthique = The ethics forum
oaire.citationVolume2
oaire.citationIssue1
oaire.citationStartPage95
oaire.citationEndPage114


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record


DSpace software [version 5.8 XMLUI], copyright © 2002-2015  DuraSpace