Show item record

dc.contributor.advisorVu, Duy Dat
dc.contributor.advisorDumais Pelletier, Sarah-Ève
dc.contributor.authorMoreau, Anne-Marie
dc.date.accessioned2021-01-25T18:59:38Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2021-01-25T18:59:38Z
dc.date.issued2020-11-10
dc.date.submitted2020-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/24441
dc.subjectCarie dentairefr
dc.subjectDentisterie opératoirefr
dc.subjectEnfantfr
dc.subjectRestauration dentairefr
dc.subjectOperative dentistryfr
dc.subjectDental cariesfr
dc.subjectChildrenfr
dc.subjectDental restaurationsfr
dc.subject.otherHealth Sciences - Dentistry / Sciences de la santé - Dentisterie (UMI : 0567)fr
dc.titleLa gestion de la carie interproximale et occlusale chez l'enfant et l'adolescentfr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineMédecine dentairefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractObjectifs : L’objectif principal de la recherche était d’évaluer les méthodes de traitements des lésions carieuses interproximales et occlusales chez l’enfant et l’adolescent par les dentistes canadiens afin de voir si ceux-ci se conforment aux nouvelles recommandations internationales sur la gestion de la carie dentaire. Pour ce faire, nous avons évalué le stade carieux auquel un dentiste décide de réaliser une restauration, la technique de restauration utilisée ainsi que le matériau choisi. L’objectif secondaire était d’évaluer s’il y a une différence entre les traitements réalisés par les dentistes selon différentes données socio-démographiques comme leur province de pratique, leur université de graduation, leur année de graduation et leur degré de spécialisation. Une comparaison a aussi été faite en analysant leur âge, leur sexe et leur fréquence de traitement chez une population pédiatrique. Méthode : Un questionnaire électronique a été créé sur le serveur protégé REDCap puis envoyé par courriel aux dentistes membres de différents ordres de réglementation provinciales canadiennes. Ce questionnaire comportait 11 questions portant d’abord sur les facteurs démographiques du répondant. Le dentiste répondant était ensuite exposé à 3 mises en situation cliniques sur la carie dentaire chez l’enfant et l’adolescent. Résultats : Sept-cent deux questionnaires soumis ont été inclus dans l’analyse statistique. 442 dentistes (62,6%) ont répondu traiter par ablation puis restauration une carie interproximale limitée à l’émail sur une molaire permanente. 502 dentistes (70,9%) des dentistes ont répondu faire de même pour une molaire primaire. Pour les lésions occlusales, ces chiffres sont de 300 dentistes (43,2%) pour une molaire permanente et de 269 dentistes (38,4%) pour une molaire primaire. La majorité des dentistes ont choisi des techniques de restauration plus conservatrices telles que la préparation en boite pour les dents permanentes (58,3%) et la résine composite comme matériau de restauration. L’âge, le sexe, l’année de graduation et la province de pratique ou de graduation sont des facteurs démographiques qui semblent avoir un impact sur les décisions des dentistes. Conclusion : Les résultats montrent que plusieurs des dentistes canadiens répondants traiteraient les lésions carieuses, en particulier les lésions interproximales, de manière plus agressive que les nouvelles recommandations. Par conséquent, cette étude montre qu'il existe des obstacles à l'intégration de nouvelles recommandations sur les techniques non chirurgicales pour le traitement de la carie dentaire.fr
dcterms.abstractObjectives: The main objective of the research was to assess the management of interproximal and occlusal caries in children and adolescents by Canadian dentists to assess compliance with the new international recommendations on dental caries management. To do this, the restorative threshold, the restoration techniques materials were evaluated. The secondary objective was to assess whether there was a difference between the treatments performed by dentists according to different sociodemographic data, such as their province of practice, their graduation year and University, and their degree of specialization. A comparison was also made analyzing their age, their gender and their frequency of treatment in a pediatric population. Method: An electronic survey was created with REDCap protected server and was sent by email to members of various Canadian provincial regulatory bodies. This survey included 11 questions on the demographic factors of the respondent. The responding dentist was then exposed to 3 clinical situations on dental caries in children and adolescents. Results: Seven hundred and two completed surveys were included in the statistical analysis. For interproximal carious lesions limited to the enamel, 442 (62.6%) responded treating by surgical removal for a permanent molar and 502 (70.9%) responded doing the same for a primary tooth. For occlusal carious lesions, those numbers were 300 dentists (43.2%) for a permanent molar and 269 dentists (38.4%) for a primary molar. The majority of dentists used conservative techniques such as a box-slot preparation for permanent teeth (58.3%) and restored primary and permanent molars with composite resin. The age, year of graduation, gender, province of graduation and of practice appear to have a statistically significant impact on the restorative threshold. Conclusion: Results show that many of the responding Canadian dentists would treat carious lesions, particularly interproximal lesions, more aggressively than the new recommendations for management of dental caries.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record