Show item record

dc.contributor.advisorBădescu, Iulia
dc.contributor.authorDesruelle, Kelly
dc.date.accessioned2021-01-11T16:39:00Z
dc.date.availableNO_RESTRICTIONfr
dc.date.available2021-01-11T16:39:00Z
dc.date.issued2020-12-16
dc.date.submitted2020-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1866/24141
dc.subjectPrimatologiefr
dc.subjectOntogéniefr
dc.subjectToilettagefr
dc.subjectAgefr
dc.subjectSexefr
dc.subjectParité maternellefr
dc.subjectRelations socialesfr
dc.subjectPrimatologyfr
dc.subjectOntogenyfr
dc.subjectGroomingfr
dc.subjectSexfr
dc.subjectMaternal parityfr
dc.subjectSocial relationfr
dc.subjectÂgefr
dc.subject.otherAnthropology - Physical / Anthropologie - Physique (UMI : 0327)fr
dc.titleOntogénie du toilettage social chez les chimpanzés sauvages (Pan troglodytes schweinfurthii) à Ngogo en Ouganda : effets de l'âge et du sexe des petits et de la parité maternellefr
dc.typeThèse ou mémoire / Thesis or Dissertation
etd.degree.disciplineAnthropologiefr
etd.degree.grantorUniversité de Montréalfr
etd.degree.levelMaîtrise / Master'sfr
etd.degree.nameM. Sc.fr
dcterms.abstractCette étude examine l'effet de l'âge, du sexe des immatures et de la parité maternelle sur le toilettage social des chimpanzés sauvages (Pan troglodytes schweinfurthii), une société à philopatrie mâle. De janvier à avril 2018, j'ai recueilli des données comportementales sur les immatures en utilisant des observations centrées sur le sujet d’une heure. J'ai mesuré les taux moyens de toilettage (épisodes/heure), les probabilités (présence/absence) et les durées (secondes par épisodes) ; et j'ai utilisé des équations d'estimation généralisées (EEG) pour déterminer les effets potentiels de l'âge, du sexe des immatures et de la parité maternelle sur chacune des variables de toilettage. J'ai inclus entre 17 et 23 progénitures, dont l'âge variait de la naissance à 7 ans. Lors des séances de toilettage avec leur mère et d'autres membres du groupe, les immatures plus âgés ont donné et reçu des séances de toilettage plus longues. Ces résultats soulignent que le toilettage des chimpanzés est un comportement social qui commence tôt dans la vie lors des interactions avec la mère, mais aussi avec d'autres membres; et qu'il devient plus important dans la vie des immatures à mesure qu'ils vieillissent. Le fait que l’immature soit un mâle ou une femelle n'a pas d'impact sur les dimensions du toilettage. Le toilettage peut être utilisé par les mâles ou femelles pour répondre aux différents besoins de leurs stratégies d'adaptation. Pour les femelles, cela inclut l'intégration dans un nouveau groupe social pendant la dispersion qui se produit à l'adolescence, et pour les mâles, cela inclut l'intégration dans la hiérarchie sociale, qui commence au début de l'âge adulte. Les mères primipares ont été toilettées par leur progéniture plus longtemps que les mères multipares. Les immatures issus de mères multipares ont reçu plus de toilettage (c'est-à-dire des taux plus élevés et une plus grande probabilité de présence de toilettage) par d'autres membres du groupe que les immatures issus de mères primipares. Contrairement aux primipares, les immatures de mères multipares bénéficient d'une plus grande expérience de toilettage de la part de divers congénères, car ces immatures ont accès à des frères et sœurs maternels élargis.fr
dcterms.abstractThis study examines the effect of age, sex of immatures, and maternal parity on social grooming in wild chimpanzees (Pan troglodytes schweinfurthii), a male philopatric society. From January to April 2018 I collected behavioral data of infants using one-hour focal animal sampling. I measured mean grooming rates (bouts/hour), probabilities (presence/absence), and durations (seconds per bout), and used Generalized Estimating Equations (GEE) to determine the potential effects of infant age, sex and maternal parity on each of the grooming variables. I included between 17 and 23 offspring, who ranged in age from birth to 7 years old. In grooming sessions with their mothers and others, older offspring gave and received longer grooming bouts. These results emphasize that grooming for chimpanzees is a social behavior that begins early in life during interactions mostly with mothers, but also with others, and that it becomes more prominent in infants’ lives as they age. Whether the infant was male, or female had no impact on grooming dimensions. Grooming may be used by both males and females to respond to the different needs of their adaptive strategies; for females this includes integrating into a new social group during dispersal, which happens in adolescence, and for males it includes integrating into the male social hierarchy, which begins in early adulthood. Primiparous mothers were groomed by their offspring longer than multiparous mothers. Infants from multiparous mothers received more grooming (i.e., higher rates and greater likelihood of grooming presence) by other group members than did infants from primiparous mothers. In contrast to primiparous females, infants of multiparous females benefit from having more grooming experiences from a variety of conspecifics, as these infants have access to extended maternal siblings.fr
dcterms.languagefrafr


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show item record